Category Archives: Seminars, conferences, lectures

Adab et modernité : un « processus de civilisation » ? (XVIIe-XXIe siècle)

Le « processus de civilisation » décrit par Norbert Elias pour l’Europe est-il pertinent en général, et au Moyen-Orient en particulier ? Cette question – implicite dans la plupart des écrits sur la « Nahda » ou le réformisme musulman – mérite aujourd’hui d’être posée tout autrement qu’on ne l’aurait fait voici quelques années encore, à la lumière des recherches récentes sur la littérature, l’éducation, les réformes juridiques, la presse, l’imprimerie, le rôle des États, finalement les nationalismes et les mutations du sentiment religieux : l’ « adab » multiplié mêle d’autres sources qui évoluent elles-mêmes selon une périodisation complexe et protéiforme.

Orientalismes anglais et français : porosités, interférences, rivalités, du Moyen Âge au romantisme

L’orientalisme a pendant longtemps paru commencer avec le XIXe siècle et la naissance des empires coloniaux. Mais une étude plus fine des textes et de la circulation des idées permet d’établir qu’il n’en fut rien, et que, depuis l’antiquité jusqu’à la fin du XVIIIe siècle, l’Occident fut le lieu d’une réception curieuse – parfois fascinée – d’un Orient plus ou moins fantasmatique, plus ou moins savant, dont les principaux « moments » de réception en Angleterre incluent la Renaissance, l’époque des Lumières et le Romantisme. Notre séminaire a pour objet l’étude tant littéraire qu’historique de cet Orient « pré-orientaliste » et « proto-orientaliste ».

L’environnement à l’Est

Au cours du XXe siècle, les pays et les empires autoritaires, à l’économie planifiée et se revendiquant de l’idéologie communiste ont-ils développé un rapport particulier aux ressources naturelles, aux aléas et aux catastrophes, à l’environnement en général ? Comment les États et les sociétés qui en sont les héritiers font-ils face aujourd’hui à une crise environnementale devenue multiforme et globale : conséquences des catastrophes (Kychtym, Tchernobyl, Aral…) ; inégalités environnementales ; pollutions industrielles ; risques naturels et technologiques ; changement climatique, etc. ? À l’approche historique développée ces dernières années, s’ajoutera la volonté d’aborder ces territoires dans une double perspective, celle d’espaces socialement construits par des acteurs et des stratégies et celle d’espaces structurants pour l’action publique.

Semaine d’études ouïghoures

Les Ouïghours sont un peuple vivant dans l’Ouest de la Chine, au sein de la région autonome ouïghoure que traversait jadis la route de la soie. L’exceptionnelle richesse de leur culture est un domaine d’étude que privilégient les universitaires de nombreux pays. La semaine d’études ouïghoures à Paris (INALCO, EPHE / GSRL / CNRS, Sciences-Po / CERI / GRAC et université Paris 7) aura lieu du 18 au 22 novembre, et sera l’occasion d’un colloque international, d’ateliers (lectures, calligraphie, cuisine et danse), de dégustation de la cuisine ouïghoure et de deux concerts.

Transferts culturels en Asie centrale : avant, pendant, après la route de la Soie

Jusqu’à une date récente, la réflexion théorique sur les transferts culturels n’a que rarement débordé du cadre constitué par les cultures européennes, russe comprise, en dépit du fait que certains éléments de ce type d’analyse ont été déjà appliqués par les archéologues aux données centrasiatiques. En décloisonnant l’approche initiale, essentiellement eurocentriste, pour se rapprocher d’autres types de transferts dans d’autres espaces culturels, le colloque vise à questionner sur le terrain de l’Asie centrale l’efficacité des théories sur les transferts culturels et leurs concepts opérationnels (vecteurs de communications, processus de réception, innovations, appropriations, réinterprétations, adaptation, resémantisation, transformations, métissages, etc.).

Res Antiquitatis. Journal of Ancient History, volume 4 (2013)

In order to publish the 4th volume of Res Antiquitatis. Journal of Ancient History during the current year of 2013, the Centro de História de Além-Mar is accepting proposals of papers. According to the journal scientific objectives, all works submitted must concern to Antiquity as general area of research, with two focal perspectives: specific studies on Ancient History, and works regarding its reception in all later periods.

L’étude des documents légaux : nouvelles approches de la papyrologie et de la diplomatique arabes

S’efforçant d’interroger autrement le matériau papyrologique et diplomatique, ce colloque se propose d’éclairer le rapport entre matérialité des sources et conception de l’histoire. D’une part, il explore le fonctionnement du système judiciaire musulman, et à travers lui, le statut juridique des minorités religieuses, de l’autre, il réexamine le rapport du monde musulman médiéval à l’Autre, aux pays limitrophes de la dār al-ḥarb. Aussi la réflexion des interventions qui ponctuent ce colloque porte-t-elle sur les documents légaux et écrits officiels à la faveur d’approches croisées rendues possibles grâce aux divers domaines de recherche qui y sont explorés, histoire, religion, droit normatif et archéologie. Qu’ils soient d’Orient (Égypte, Syrie) ou d’Occident musulman (Maghreb, al-Andalus), les témoignages dont sont porteurs ces écrits légaux et officiels, objets d’une analyse pluridisciplinaire, contribuent à renouveler notre vision de la fonction et de l’autorité des acteurs judiciaires comme de celles des détenteurs du pouvoir politique au Moyen Âge.

Pilgrims and Politics in Pakistan

Bringing together established and early career scholars working across a range of disciplines, including history, anthropology and political science, the Workshop is intended to deepen our understanding of Sufism in Pakistan not as a ‘degraded’ form of Islamic mysticism but as a living tradition ever responsive to wider social and political changes at the local and national levels. By doing so, it hopes to shed light on the resilience of Sufism to survive the challenge of more ‘modern’ forms of reformist Islam sweeping Pakistan as well as Sufism’s capacity to withstand the historical pressures brought to bear on it by the state’s own ‘modernist’ agenda.