Monde turc

I – Évolution récente

II – Acteurs

III – Publications

IV – Ressources documentaires

V – Inventaire des thèses

VI – Actualités

 

 

I – Évolution récente

C’est d’abord par l’histoire ottomane que la recherche en France sur l’espace culturel turc s’est développé.  Avec l’ouverture des archives en Turquie après la Seconde guerre mondiale, de nombreux chercheurs français ont enrichi la connaissance de l’Empire ottoman dans toutes ses périodes et ses composantes, autour de grands noms de l’historiographie (Robert Mantran, Gilles Veinstein).

La recherche française sur le monde turc est aujourd’hui très active grâce à un noyau de chercheurs autour du CETOBac (voir plus bas), mais aussi du fait de la présence d’enseignants turquisants ou d’ottomanistes dans des centres universitaires de province (Aix-Marseille, Strasbourg, Montpellier).

II – Acteurs

L’Institut Français d’Études Anatoliennes (IFEA), basé à Istanbul, favorise les recherches sur un large domaine, allant de l’archéologie aux sciences sociales du contemporain. Il abrite en particulier deux observatoires, l’Observatoire Urbain d’Istanbul (OUI) et l’Observatoire de la Vie Politique Turque (OVIPOT).

Un laboratoire de recherche est spécialisé en partie dans l’aire turque. Il s’agit du Centre d’Études Turques, Ottomanes, Balkaniques et Centrasiatiques (CETOBaC, UMR 8032), localisé à Paris, et ayant pour tutelles le CNRS, l’EHESS et le Collège de France. Laboratoire pluridisciplinaire, il réunit des historiens,  sociologues, anthropologues et politistes.

III – Publications

Il existe un grand nombre de revues sur le monde turc, citons parmi celles publiées en français : Balkanologie, Revue d’études pluridisciplinaires, disponible en ligne sur OpenEdition ; le CEMOTI (Cahier d’Études sur la Méditerranée Orientale et le monde Turco-Iranien) ; Turcica, revue d’études turques, peuples, langues, cultures, États.

IV – Ressources documentaires

Section en construction.

V – Inventaire des thèses

Plus de trois cents thèses en sciences sociales ont été soutenues sur le monde turc entre 2010 et 2020 dans les universités françaises. Un inventaire est disponible sur cette page.

VI – Actualités de la recherche

  • Autour de l’archive : productions, parcours et pratiques sociales. Balkans, Moyen-Orient, Asie centrale
    le 8 décembre 2022 à 18 h 21 min

    Journée(s) d'étude - Mardi 29 novembre 2022 - 09:00 Comme chaque année, des doctorant.es et masterant.es du CETOBaC organisent une journée d’étude pluridisciplinaire sur des aires géographiques allant des Balkans jusqu’à l’Asie Centrale en passant par les anciens territoires de l’Empire ottoman. Cette journée portera sur les enjeux de production, d’usage et de circulation des sources de nos terrains de recherche. Elle donnera l'occasion à chacun et chacune de présenter ses travaux, mais aussi de réfléchir collectivement et de discuter sur les façons dont nous nous emparons de nos sources, les classifions, nous interrogeons sur leur interprétation et produisons également nos propres archives. Il s’agira aussi d’interroger les processus d’archivage et les dynamiques de protection, de patrimonialisation, mais aussi de destruction des archives comme enjeux politiques et sociaux. En profitant de la diversité des aires culturelles étudiées, nous pourrons, ensemble, penser la transmission et la circulation des sources dans leur ancrage temporel et spatial. Cette journée s’adresse à tous les masterant.es et doctorant.es en sciences sociales, tant en histoire, qu’en géographie, sociologie, anthropologie, sciences politiques, linguistique, histoire de l’art, littérature et archéologie. Que l'on prenne comme objet d'étude les transformations d'une société contemporaine ou passée, nous nous appuyons sur des sources textuelles, visuelles ou sonores pour explorer les strates superposées des discours, notions et pratiques. Au cours de cette journée d’étude, nous discuterons des enjeux et des difficultés d’analyse de nos sources selon plusieurs questionnements L’objectif, au-delà de proposer des réflexions collectives sur notre rapport à nos sources, sera de nous intéresser à l’itinéraire de l’archive, qu’elle soit institutionnelle, privée ou constituée sur le terrain.

  • Le soulèvement en Iran : état des lieux
    le 8 décembre 2022 à 18 h 21 min

    Table ronde - Vendredi 18 novembre 2022 - 14:00 Table ronde du CETOBaCLe soulèvement en Iran : état des lieux18 novembre de 14h à 16hBâtiment de l'EHESS - Salle 50 2 cours des Humanités, 93300 Aubervilliers Depuis le 16 septembre 2022, les rues des villes iraniennes sont une nouvelle fois le théâtre de manifestations de colère et d’indignation. Ce sont les jeunes, femmes et hommes, âgé.es de 12-24 ans, qui ont déclenché ce mouvement protestataire inédit dans l’histoire de la République islamique d’Iran. Un mouvement qui avec son principal slogan « Femme, Vie, Liberté » continue à gagner de l’ampleur. Un slogan qui n’est porteur d’aucune idéologie, et appelle à l’unité sans distinction de genre, de génération, de langue, de religion, de classe sociale ou d’appartenance ethnique. Comment analyser cette originalité de ce soulèvement ? Comment expliquer le courage et la détermination de ces jeunes qui au péril de leur vie ont opté pour une opposition frontale au régime théocratique ?L’objet de cette table ronde est d’apporter des éléments de réponses à ces questions avec :Hamit Bozarslan, Stéphane A. Dudoignon, Marie Ladier-Fouladi et Chowra Makaremi

  • Mobilisation en Iran : éclairages de sciences sociales
    le 8 décembre 2022 à 18 h 21 min

    Conférence - Vendredi 14 octobre 2022 - 12:00 L’EHESS rassemble plusieurs spécialistes de l’Iran pour analyser sous le prisme des sciences sociales la mobilisation iranienne qui se joue actuellement, lors d'une visioconférence animée par Emmanuel Laurentin (France Culture), le vendredi 14 octobre 2022, de 12h à 14h.Comment analyser l'extraordinaire mobilisation iranienne depuis l'Europe ? De quelles informations dispose-t-on pour analyser les gestes de la révolte ? A quelle juste distance se placer pour leur témoigner de notre solidarité et de notre attention ? Outre la dimension féministe, puissante, qui donne forme à la révolte aujourd'hui, quelle place y occupe la question kurde ou celle d'une jeunesse étudiante qui, aux côtés de tant d'autres, risque sa vie aujourd'hui ?Des chercheuses et des chercheurs, spécialistes de ces questions, apporteront un éclairage venu des sciences sociales sur un mouvement exigeant d'être ressaisis à différentes échelles, dans le temps et l'espace de l'Iran. Un éclairage à distance, donc, mais qui n'exclut ni l'engagement, ni la proximité.La table ronde est animée par Emmanuel Laurentin, historien et producteur de l’émission « Le Temps du débat » sur France Culture.Avec :Caroline Callard, vice-présidente chargée de la recherche et du campus Condorcet Chowra Makaremi, anthropologue, spécialiste des frontières et de la violence de masse, dont l'Iran post-révolutionnaire (CNRS - Iris)Hamit Bozarslan, historien, spécialiste de la Turquie et de la question kurde (EHESS - Cetobac)Somayeh Rostampour, doctorante en sociologie (université Paris 8)Stéphane Dudoignon, historien des mondes musulmans asiatiques (notamment du Baloutchistan), des renouveaux sunnites en Iran et de leur politisation depuis les années 1930 (CNRS - GSRL, Cetobac)