SEFIR

SEFIR – Soutien aux Etudes Françaises sur les mondes IRaniens et persans

Le Livre blanc des études françaises sur les mondes iraniens et persans

À la fin de l’année 2023, le GIS Asie et le GIS MOMM ont lancé un nouveau chantier prioritaire : le Livre blanc des études françaises sur les mondes iraniens et persans. Ce programme est réalisé grâce au soutien du Plan SHS 2023 du Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche. Il s’inscrit dans la continuité de l’important travail mené par les GIS aréaux depuis 2013 afin d’établir régulièrement un diagnostic et une cartographie aussi exhaustive que possible des forces et des potentiels de la recherche française sur les aires culturelles concernées.

Dès 2014, le premier Livre blanc du GIS Moyen-Orient et des mondes musulmans, qui appelait à des bilans sur chacune des principales régions de sa zone de compétence, alertait sur la situation des sciences humaines et sociales de l’Iran dans la recherche française. En 2021, le GIS MOMM a initié une première consultation en vue d’un futur projet de Livre blanc des études iraniennes et persanes en France. Confirmant les observations faites en 2014, plusieurs constats furent esquissés, tels que le déficit de formation au niveau national en philologie et en linguistique, les lacunes dans le domaine des sciences politiques et géopolitiques, ou encore l’impossibilité de répondre aux enjeux d’une meilleure connaissance de l’Iran contemporain alors même que la demande des étudiants et de la société en général est très forte. Parallèlement, les difficultés accrues d’accès aux terrains, iraniens et afghans en particulier, et par conséquent à nos collègues étrangers et aux réseaux de recherche que nous y avons établis, font courir un risque de décrochage de la recherche française sur une région stratégique à maints égards. L’annonce le 5 janvier 2023 de la fermeture de l’Institut français de recherche sur l’Iran (IFRI) par les autorités iraniennes renforce plus que jamais la nécessité d’un tel Livre blanc.

L’enjeu de ce Livre blanc est de produire un état des lieux de la structuration des études iraniennes et persanes en France, des dynamiques et des évolutions de notre communauté, de ses moyens et de ses ressources, de ses besoins, ainsi que des difficultés rencontrées. Il s’agit également d’éclairer les disciplines et les méthodologies mises en œuvre, les thématiques, les périodes et les terrains étudiés en lien avec le renouvellement générationnel des chercheurs et enseignants-chercheurs. Cette cartographie des études iraniennes et persanes en France doit permettre de réfléchir collectivement aux actions nécessaires pour soutenir ce domaine de la recherche française et renforcer son internationalisation.

Le champ couvert par ce Livre blanc est large : il s’intéresse aux recherches portant sur les périodes allant de la Préhistoire à nos jours et sur un vaste espace dépassant largement les seules frontières de l’Iran actuel. Il comprend en effet l’ensemble de la sphère d’influence de la culture persane ou iranienne, incluant aussi bien les territoires passés pendant une ou plusieurs périodes de leur histoire sous domination politique, économique ou culturelle persane (par ex. zones du golfe Persique, du Caucase, du pourtour méditerranéen, Inde, Pakistan, Asie centrale, etc.), que les recherches intégrant des sources écrites ou orales en langues iraniennes et les travaux portant sur les diasporas.

Un tel projet est nécessairement collectif. Il exige de consulter tous les acteurs de l’iranologie en France, qu’ils soient doctorants, docteurs en recherche d’emploi, chercheurs, enseignants-chercheurs, professeurs émérites, qu’ils soient membres d’institutions de recherche, d’enseignement, de documentation ou par exemple de musées. En février 2024, une vaste consultation en ligne sera donc menée auprès de la communauté des acteurs de la recherche française dans ce domaine, afin que tous puissent apporter leur contribution à ce Livre blanc, ouvrir des perspectives et permettre de soutenir et renforcer l’iranologie française, riche d’une tradition plus que tricentenaire, et aujourd’hui sérieusement menacée.

L’enquête en ligne est ouverte tout au long du mois de février 2024.
Lien pour répondre à l’enquête : [Le formulaire est désormais fermé. Premiers résultats attendus pour juin 2024]

Contact : uar2999-sefir(a)services.cnrs.fr

Ce chantier est piloté par :
Sandra Aube, chargée de recherche au CNRS, directrice adjointe du GIS MOMM
Camille Rhoné-Quer, maîtresse de conférences, Université Aix-Marseille

Chargé d’enquête et d’édition :
Julien Dutour, ingénieur d’étude au CNRS

Chargée de la coopération internationale :
Marielle Morin, ingénieure d’étude du CNRS

Comité de pilotage :
Matteo De Chiara, maître de conférences HDR, INALCO
Agnès Devictor, maître de conférences HDR, Paris 1 Panthéon-Sorbonne
Sébastien Gondet, chargé de recherche, CNRS
Wouter Henkelmann, maître de conférences, EPHE
Justine Landau, maître de conférences, Sorbonne-Nouvelle
Corinne Lefèvre, chargée de recherche, CNRS
Sepideh Parsapajouh, chargée de recherche, CNRS