Présentation

Les revues sont l’expression de la vitalité des communautés scientifiques.
– Par leurs appels à contributions, elles sont le lieu où émergent les questions qui se posent aux chercheurs, et donc l’un des tout premiers lieux où s’élabore une réflexion sur ce que pourraient être des politiques scientifiques dans un champ donné en même temps qu’un maillon incontournable de ces politiques.
– Par les articles ou les comptes rendus qu’elles proposent, elles sont la vitrine des recherches en cours, le moyen de les faire connaître et d’en diffuser les résultats. Elles sont aussi de ce fait le lieu du débat et de la controverse. La régulation exercée par les comités de lecture dans des pratiques qui tendent à se généraliser (préservation de l’anonymat des évaluateurs, évaluations constructives…) permet de structurer ces débats et d’en faire des moments de véritables avancées scientifiques.
– Par l’importance enfin qu’elle a prise dans la régulation des carrières des chercheurs et enseignants-chercheurs, la publication dans des revues scientifiques demeure au cœur des pratiques de la profession et un passage obligé de la valorisation des recherches.
Le GIS Moyen-Orient et les mondes musulmans se veut à la fois un relais de l’expression de ces communautés scientifiques et un instrument au service de leur décloisonnement. S’il entend encourager la publication d’articles concernant ce champ dans les grandes revues propres à chaque discipline, il a un rôle éminent à jouer pour favoriser l’inter-connaissance des revues, une meilleure coordination de leurs rédactions et sans doute aussi une meilleure articulation de leurs préoccupations et de leurs appels à contribution.
Plusieurs problématiques sont communes aux revues scientifiques : la question du passage au numérique et le bouleversement des modèles économiques et des modes d’archivage qu’elle suppose ;  la question des relais et de la diffusion de leurs publications dans le monde anglophone, liée à celle de la visibilité de la recherche française ; le rôle que peuvent jouer les revues françaises dans la visibilité et la diffusion des recherches menées dans les régions étudiées.
C’est la raison pour laquelle le GIS invite à la préparation d’un forum des revues qui se tiendra le 27 mai 2016 à l’occasion de la remise du Prix GIS-IISMM.

Groupement d'Intérêt Scientifique