All posts by Matthieu Cassin

K. Chryssochoïdis, Changes in the formation of the Athonite libraries: Donations and reproductions (15th – 17th c.)

Thursday, October the 15th

16:45-17:30 Kriton Chryssochoïdis (National Hellenic Research Foundation, Athens)  Changes in the formation of the Athonite libraries:  Donations and reproductions (15th – 17th c.)

The paper aims at giving an outline of the libraries of Mount Athos during the three first post-Byzantine centuries, focusing on the changes taking place in them that are due mostly to two main factors: local book production and donations.

The priorities of the Athonites in the first century of Ottoman rule (15th c.) are mostly to ensure the survival of their monasteries, and this does not comprise the upkeep – let alone the increase – of their book collections. The sense of immobility and abandonment in the libraries of this era can be seen from the scarce and occasional local production of manuscripts.

The general recovery of Athonite monasticism from the beginning of the 16th century marks an essential change in the enrichment and maintenance of the libraries. An impressively large number of manuscripts is produced in almost all monasteries either as work by copyists-monks of the monastery, or by hired professional copyists. It is quite often that we come across the recovery and preservation of older timeworn manuscripts.

The enrichment of the libraries with donations of single manuscripts, but also with the donations of entire personal collections, is witnessed mostly from the beginning of the 16th century. A plethora of dedicatory and ownership notes on single books or on groups of books constitutes a highly interesting network of donors: patriarchs and bishops, in many cases former monks of a monastery, monks permanently or temporarily dwelling in the monastery for some time, even pilgrims or famous or humble laymen.

The donations make a contrasting difference in the image of the Athonite libraries, since they hold a great number of both luxurious Byzantine and lower quality manuscripts, which are as important none the less. The donated personal collections, in terms of content, do not necessarily cover the necessities of the monastic community, rather they reflect the personal interest and spiritual anxieties of their former owners.

P. Géhin, Scribes du milieu patriarcal au début du 17e siècle

Friday, October the 16th

10:00-10:45 Paul Géhin (IRHT-CNRS, Paris), Scribes du milieu patriarcal

À partir de quatre manuscrits copiés dans un laps de temps très court (1607-1611) à la Panaghia et à la Sainte-Trinité, nous examinerons l’activité livresque de trois personnalités aux profils bien différents, dont deux parviendront à l’épiscopat : le protosyncelle Gabriel Soumaroupa, le didascale Anthime et le didascale Hilarion Gradenigo. Nous verrons comment leur activité s’insère dans le contexte diplomatique et religieux contemporain et illustre les relations entre le patriarcat et les trois grands monastères de l’époque, la Panaghia et la Sainte-Trinité de Chalki et le Prodrome de Sozopolis.

A. Binggeli & P. Augustin, Usage et dispersion et de la collection de la Sainte Trinité

Friday, October the 16th

André Binggeli & Pierre Augustin (IRHT-CNRS, Paris), Usage et dispersion vers l’Europe des manuscrits de la Sainte-Trinité

La bibliothèque de la Sainte Trinité a suscité très tôt l’intérêt et la convoitise des voyageurs occidentaux : érudits bibliophiles, ou émissaires pour le compte de collectionneurs. Il s’agira d’abord de dresser un portrait de ces visiteurs venus à la Sainte Trinité ; quelles sont leurs motivations, quels textes et quels livres recherchent-ils ? On retrouve naturellement un intérêt récurrent pour les textes antiques ou les beaux livres, mais des érudits viennent y travailler aussi dans le cadre d’une entreprise éditoriale, par exemple Samuel Slade pour l’édition des œuvres de Chrysostome par Henry Savile au début du 17e siècle. D’autres sont explicitement là pour acheter des livres ; sur la riche collection rassemblée par Métrophane et ses successeurs, plus d’une cinquantaine de manuscrits se retrouvent aujourd’hui dispersés dans des bibliothèques occidentales. Grâce aux notes de possession portées sur les manuscrits, aux listes d’acquisition, à la correspondance des émissaires, il est possible de retracer plusieurs filières par lesquelles les manuscrits sont arrivés en France, en Angleterre, et ailleurs en Europe. En somme, l’histoire de la dispersion de la bibliothèque permet d’entrevoir la partie engloutie de l’iceberg. En quoi celle-ci change-t-elle l’image que nous avons aujourd’hui du fonds de la Sainte Trinité ?

Around the Holy Trinity of Halki: Greek Libraries in Constantinople at the time of Patriarch Metrophanes III (16th c.)

Du 14 au 16 octobre se tiendra à Istanbul le colloque “Around the Holy Trinity of Halki: Greek Libraries in Constantinople at the time of Patriarch Metrophanes III (16th c.)”, que nous organisons dans le cadre du projet ANR i-stamboul, en partenariat avec le Research Center for Anatolian Civilization de l’Université Koç (Koç University-Stavros Niarchos Foundation, Center for Late Antique and Byzantine Studies) et l’Institut français d’études anatoliennes. Le colloque est placé sous l’égide du Patriarcat œcuménique et sera ouvert par sa Sainteté Bartholomée.

Affiche du colloque
Affiche du colloque

Voici le Programme :

Wednesday October 14 (Theological School, Halki)

10:30-10:45 Salutation by His All-Holiness Bartholomaios, Ecumenical Patriarch of Constantinople

Inaugural Session
10:45-11:00 Welcome by His Eminence Elpidophoros, Metropolitan of Bursa, Abbot of the Holy Trinity
11:00-11:30 Introduction of the conference by André Binggeli & Matthieu Cassin (IRHT-CNRS, Paris)
11:30-12:15 Dimitris Apostolopoulos (Nat. Hellenic Research Foundation, Athens), Μητροφάνης Γ´ πατριάρχης και λόγιος

14:00-15:00 Visit of the Theological School and its Library

Monasteries on the Princes Islands
15:00-15:45 Alessandra Ricci (Koç University, Istanbul), Byzantine-period monastic foundations on the Princes Islands and vicinities: an overview
15:45-16:30 Jean-Pierre Grélois (Orient et Méditerranée, CNRS, Paris) and Alexis Chryssostalis (IRHT-CNRS, Paris), The Patriarchate of Constantinople and the Princes Islands through Western travellers eyes

Ste-Trinité16

Thursday October 15 (RCAC, Koç University)

9:00-9:15 Welcome by Engin Akyürek, director of the Koç University-Stavros Niarchos Foundation, Center for Late Antique and Byzantine Studies at RCAC

The Patriarchate in the 16th century and its monasteries

9:15-10:00 Dean Sakel, The Greek chronicles of the 16th century and the Patriarchate of Constantinople
10:00-10:45 Paraskevas Konortas (University of Athens), The Patriarchate of Constantinople in the Ottoman sources
10:45-11:15 Coffee break
11:15-12:00 Vera Tchensova (Orient et Méditerranée, CNRS, Paris), The Princes Islands and the Slavic World (16th-17th c.)
12:00-12:45 Youli Evangelou (National Hellenic Research Foundation, Athens), «τὸ ἐν τῇ νήσῳ Χάλκῃ… μοναστήριον… ὁ… Μητροφάνης… ἀνήγειρεν». Foundations and Reconstructions of Monasteries in the Ottoman Empire in the 16th Century

The Patriarchal Library and libraries of Patriarchs

14:00-14:45 Marie-Hélène Blanchet (Orient et Méditerranée, CNRS, Paris), Books and their use in the Patriarcate of Constantinople (1453-ca. 1550)
14:45-15:30 Matthieu Cassin (IRHT, CNRS, Paris), History of the monastery of the Holy Trinity and its Library
15:30-16:00 Coffee break

Constantinople, Jerusalem, Athos

16:00-16:45 Vassa Kontouma (EPHE, Paris), Les livres de Dosithée II de Jérusalem et la Bibliothèque du Métochion du Saint-Sépulcre au 17e siècle
16:45-17:30 Kriton Chryssochoïdis (National Hellenic Research Foundation, Athens) Book donations to Athonite Monasteries and the early formation of their libraries
17:45-18:30 Dieter Reinsch (Freie Universität Berlin), The Greek Manuscripts collected in the Library of the Sultan
19:00 Cocktail

Ste-Trinité58

Friday October 16 (IFEA)

9:00-9:15 Welcome by Jean-François Pérouse, director of the Institut français d’études anatoliennes

Copying and restoring books in Constantinople

9:15-10:00 Marie Cronier (IRHT-CNRS Paris), Copie et restauration de manuscrits à la bibliothèque de la Sainte-Trinité (16e-19e s.)
10:00-10:45 Paul Géhin (IRHT-CNRS, Paris), Scribes du milieu patriarcal
10:45-11:15 Coffee break

Occidental travellers and books

11:15-12:00 Christian Gastgeber (Austrian Academy of Sciences, Vienna), Ogier Ghislain de Busbecq et ses manuscrits grecs du Patriarcat de Constantinople
12:00-12:45 André Binggeli & Pierre Augustin (IRHT-CNRS, Paris), Usage et dispersion vers l’Europe des manuscrits de la Sainte-Trinité
13:00-13:30 Conclusions

Localisation

La séance du mercredi 14 octobre aura lieu à l’École théologique de Halki.

 

La séance du jeudi 15 octobre aura lieu au Koç University Research Center for Anatolian Civilizations : İstiklal Caddesi No: 181 Merkez Han 34433 Beyoğlu, İstanbul.

La séance du vendredi 16 octobre aura lieu à l’Institut français d’études anatoliennes : Institut Français d’Études Anatoliennes
Palais de France, Nur-i Ziya Sokak, 10 P.K.54, 34433, Beyoğlu, Istanbul.
ATTENTION : Pour l’accès à l’IFEA, qui se trouve dans les locaux consulaires, prévoir une pièce d’identité ; merci d’arriver un peu en avance le vendredi, le temps de passer le contrôle de sécurité à l’entrée.

Back to Istanbul : mission de catalogage, juin 2015

La dernière semaine de juin, une cinquième mission de catalogage a été menée sur le fonds de la Sainte-Trinité à la bibliothèque du Patriarcat œcuménique à Istanbul. André Binggeli, Matoula Kouroupou et Matthieu Cassin ont poursuivi la description des manuscrits du fonds et commencé les vérifications.

DSC_0121

En effet, le catalogage des 147 cotes du fonds – mais quelques manuscrits ne sont plus présents aujourd’hui – est maintenant bien avancé : cette mission a permis d’étudier les derniers manuscrits qui n’avaient pas encore fait l’objet d’un examen direct. Elle a également été l’occasion de commencer les vérifications des notices déjà rédigées, en particulier pour les manuscrits qui ont été présentés lors des séances collectives mensuelles de travail sur le catalogue. Malgré l’attention portée lors du premier examen d’un manuscrit in situ, des détails échappent toujours, que seule la mise en forme de la notice de catalogue permet de mettre au jour : non concordance entre une lacune textuelle et la structure d’un cahier, filigrane d’un feuillet de garde non relevé, note dont le déchiffrement sur photographie reste incertain, incertitude sur l’existence d’un changement de main ou d’une simple variation d’écriture par un même copiste, etc. Cette partie du travail, assez différente de l’étude initiale des manuscrits, offre rarement le même plaisir de la découverte, mais permet de s’assurer du bon emboîtement de toutes les pièces du puzzle, dans la mesure du possible.

Trin49f1

Un manuscrit qui n’avait pu être examiné jusqu’à présent, le Sainte-Trinité 49, a été décrit en détail. Il s’agit de Ménées de décembre, signé et daté par Joasaph des Hodèges en 1372/1373. L’un des sparagmata a pu y être replacé. Il est en outre intéressant pour l’histoire de la bibliothèque, dans la mesure où la note de possession qu’il comporte comprend la traditionnelle mémoire de Métrophane, mais aussi, de la même main et ajouté au-dessus de la ligne, le nom d’Euthyme, qui fut sûrement higoumène du monastère après Métrophane (pendant l’un des patriarcat de celui-ci, ou après sa mort).

DSC_0999

Le travail sur les sparagmata (fragments détachés des manuscrits de la bibliothèque), commencé lors de la mission précédente, s’est également poursuivi. La description du premier lot, qui concerne principalement des manuscrits anciens, est presque achevée. Un évangéliaire presque complet, mais non relié et en désordre, a été étudié et remis en ordre. Le second lot, qui comporte pour l’essentiel des fragments de manuscrits récents qui doivent pour la plupart provenir du fonds de l’École théologique, a été examiné plus sommairement.

La mission a également été l’occasion de préparer le colloque qui se tiendra à Istanbul en octobre de cette année (14-16 octobre) sur le thème suivant : “Autour de la Sainte-Trinité de Halki : bibliothèques grecques à Constantinople à l’époque du patriarche Métrophane III”. Les séances du jeudi et du vendredi auront lieu respectivement au Research Center for Anatolian Civilizations de l’Université Koç et à l’Institut français d’études anatoliennes. Nous avons reçu un accueil très chaleureux de nos partenaires et avons pu régler l’essentiel des détails pratiques.

P1040481

L’organisation de la première journée du colloque, qui sera accueillie à l’École théologique de Halki, aux lieux mêmes du monastère de la Sainte-Trinité, a été évoquée par André Binggeli avec le supérieur du monastère, le Métropolite de Pruse. Ce bref séjour sur place a également été l’occasion de poursuivre, dans la bibliothèque des imprimés de l’École, la recherche des livres anciens décrits dans les inventaires du 19e siècle, et en particulier ceux qui sont susceptibles de provenir du monastère, avant la fondation de l’École théologique en 1844. En effet, si les manuscrits se trouvent aujourd’hui tous rassemblés au Patriarcat au Phanar, les imprimés sont, eux, restés sur place et les deux fonds, celui du monastère et celui de l’École, ont été mêlés.Café devant le Métochion