Palestine, terrains sonores #5eme épisode !

Les chercheur·e·s éprouvé·e·s ou en devenir ont la parole pour partager leur expérience de terrain, échanger sur leur relation avec la Palestine, transmettre leurs réflexions méthodologiques… Leur voix demeure comme archive de leur recherche en cours, du terrain en train de se faire et de se défaire ou de leurs bricolages au quotidien.

Palestine terrains sonores propose un entretien par mois, animé par Lucie Duvignac et Clémence Vendryes (doctorantes à l’Ifpo – Antenne des Territoires palestiniens), pour suivre l’actualité de la recherche en Palestine.

Pour conclure l’année 2020, Palestine terrains sonores vous invite à suivre un entretien avec Najla Nakhlé-Cerruti, qui étudie le théâtre palestinien, et à écouter, en miroir de cet entretien, la mise en voix du Manifeste de Jérusalem du Collectif PØØLPE, dont l’invitée est co-fondatrice et qui plaide pour la décolonisation du théâtre (en) arabe.

La Palestine au centre de la scène

Un entretien avec Najla Nakhlé-Cerruti. Co-fondatrice du collectif PØØLPE et chercheuse à l’Ifpo, son travail de recherche fait exister le théâtre palestinien contemporain sur la scène scientifique et littéraire française. Que ce soit par son manifeste théâtral ou par son travail d’analyse des archives de François Abu-Salem, le fondateur du Théâtre National Palestinien/El-Hakawati, elle contribue à faire vivre la ville de Jérusalem comme centre intellectuel palestinien.

Le Manifeste de Jérusalem

Le » Projet Ørient/Øccident : Langues Politiques Esthétiques théâtrales » est né au printemps 2020 des insuffisances théoriques des études théâtrales européennes sur les scènes extra-européennes et des réflexions de trois chercheuses et d’un chercheur issues du système académique français et européen. L’historiographie, la production et la diffusion du théâtre dit arabe en “Occident” sont encore largement déterminées par des considérations orientalistes. Pour être reconnu par le répertoire occidental, le théâtre en arabe doit bien souvent répondre à un cahier des charges politique et esthétique conditionné par un regard européocentré. C’est pourquoi le manifeste de Jérusalem défend l’indépendance d’un théâtre arabe et en arabe, qu’il faut décoloniser.

 

Égypte Monde arabe (EMA) 2020 | n°22, L’archivage numérique dans le monde arabe

Sous la direction de Hala Bayoumi et Sébastien Oliveau

Ce numéro de la revue Égypte/Monde arabe a souhaité présenter les différents enjeux de l’archivage numérique dans le monde arabe à travers des regards disciplinaires et des orientations thématiques que l’on a souhaités les plus variés possibles et qui portent sur tout type de matériaux : aussi bien des ouvrages, que des dessins, des photos, des sons, des données, etc. Sans souci d’exhaustivité, mais avec une volonté de couverture large des problématiques existantes, ce numéro présente quatre grands types d’approche. Les premières contributions reviennent sur les enjeux techniques liés à la langue arabe elle-même.

La reconnaissance de caractères n’a en effet pas encore connu les mêmes développements que pour les écritures latines ce qui rend la numérisation plus compliquée. De même, l’écriture automatique de l’arabe pose encore des questions de standardisation et d’archivage (aussi bien pour les ouvrages publiés que pour la presse). Un second type de contributions questionne les conditions épistémologiques de l’archivage et insiste sur les moyens de la diffusion des matériaux produits. Les troisièmes s’attachent à présenter des expériences de conservation d’archives sonores, personnelles ou encore institutionnelles.
Enfin, une contribution unique clôt ce numéro en présentant une utilisation de matériaux d’archives pour construire un objet littéraire à mi-chemin entre performance artistique et production scientifique, rappelant symboliquement que longtemps arts et sciences n’étaient pas si distincts qu’aujourd’hui.

ISBN 978-2-900956-22-9
Ce numéro est disponible à la vente (12 euros) en version électronique sur notre plateforme Cairn

TABLE DES MATIÈRES

  • Hala Bayoumi et Sébastien Oliveau
    L’archivage numérique dans le monde arabe : état des lieux et enjeux
  • Alicia González Martínez et Thomas Milo
    Une nouvelle stratégie pour la reconnaissance optique de caractères arabes basée sur l’analyse et la synthèse de l’écriture
  • Ahmed Mansour et Mohamed Hassan
    Numérisation de la typographie arabe historique : la contribution de l’imprimerie de Boulaq
  • Rami Khalil Rouchdi, Mohamed Ahmed Ellotf et Hala Bayoumi
    Les archives de presse du CEDEJ. Une étude de cas ambitieuse sur l’OCR en arabe
  • Walid Ghali
    Penser au-delà de la numérisation des manuscrits dans le monde arabe
  • Brad Bauer et David Joseph Wrisley
    Pratiques des humanités numériques et évaluation des archives dans le monde arabe contemporain
  • Brad Bauer
    La numérisation permet l’accès : utiliser la numérisation pour augmenter la portée des documents du patrimoine culturel dans une université en réseau mondial
  • Sébastien Oliveau, Isabelle Blöss-Widmer, Yoann Doignon et Clément de Belsunce
    Les plateformes de données en SHS d’Aix-Marseille Université : des compétences au service des recherches en sciences humaines et sociales en Méditerranée
  • Juliette Honvault
    Numérisation des archives yéménites contemporaines en exil. Le défi des « papiers d’Ahmad Muhammad Nu‘mân »
  • Pierre France
    Mémoires vivantes et archives d’État : la fausse absence. Élites politico-administratives et scotomisation des archives publiques au Liban
  • Jean Lambert et Rafik al-Akouri
    Les premiers enregistrements commerciaux de musique à Aden (1935-1960) et leur « patrimonialisation numérique »
  • Coline Houssais
    « Les Rossignols de Bagdad » – Musique irakienne des années 1920-1950, archives et spectacle

Le GIS recrute un(e) IR en ingénierie de la recherche et de la formation en islamologie

Le GIS recrute un(e) IR en ingénierie de la recherche et de la formation en islamologie

Durée du contrat : 5 mois
Date d’embauche prévue : 1er février 2021
Date limite de candidature : 8 janvier 2021
Quotité de travail : Temps complet
Pour postuler : https://bit.ly/3r5Jxfs

Missions

Depuis sa création, le GIS MOMM a notamment pour but de soutenir la relance de filières de formation et de recherche sur le Moyen-Orient et les mondes musulmans actuellement délaissées dans l’enseignement supérieur français, au premier chef desquelles se trouve l’islamologie, entendue comme étude scientifique non confessante du fait religieux islamique. Avec le programme Condorcet Campus de l’islamologie, soutenu par le Ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation dans le cadre de son plan SHS, le GIS Moyen-Orient entend notamment améliorer la visibilité de l’offre publique de formation & recherche en islamologie au niveau local, national et international, promouvoir des formations doctorales de haut niveau dans ce domaine et soutenir le développement de l’offre de formation en islamologie. Le travail proposé s’inscrit dans le cadre de ce programme.

Activités

– Soutien à l’organisation de programmes de formation de haut niveau en islamologie
– Coordination du lancement d’un site multilingue (arabe-anglais) consacré à la valorisation internationale de la recherche française en islamologie ;
– Appui technique et pédagogique pour la réalisation expérimentale d’un parcours de formation en ligne en islamologie/de ressources numériques à l’appui des formations en islamologie.

Compétences

– La candidate ou le candidat doit être titulaire d’un doctorat en islamologie, ou histoire, ou études arabes, ou philosophie, et avoir fait la preuve de son engagement dans la recherche sur le fait religieux musulman par des publications scientifiques de niveau international ;
– Expérience dans le domaine de l’organisation de manifestations scientifiques
– Facilités rédactionnelles en communication scientifique.
– Bonnes capacités relationnelles.

Contexte de travail

La jeune chercheuse ou le jeune chercheur disposera d’un bureau au Campus-Condorcet dans les locaux attribués au GIS MOMM, structure fédérative adossée à l’UMS 2000 IISMM (CNRS/EHESS). Le GIS MOMM rassemble actuellement 49 équipes dédiées pleinement ou partiellement à l’étude du Moyen-Orient et des mondes musulmans. Elle ou il travaillera en liaison étroite avec la direction du GIS MOMM (Eric Vallet, Francesco Chiabotti) et avec les chercheuses.chercheurs impliqués dans la réalisation du parcours de formation en ligne.

IGLS tome XVI, volumes 1 et 2, L’Auranitide

Couv_BAH219

Annie Sartre Fauriat et Maurice Sartre
Édition (s) : Presses de l’Ifpo
Collection et numéro : Bibliothèque archéologique et historique ( BAH ) 219
Année : 2020
ISBN : 978-2-35159-769-9
Prix : 65 €
Format : 22 x 28 x 2,2 cm
Nombre de pages : 345
Distributeurs : Presses de l’Ifpo, i6doc
Statut : en stock, impression à la demande
Langue (s) : français, arabe
Support (s) : livre broché

Voir le Sommaire

 

Couv_BAH220 Annie Sartre Fauriat et Maurice Sartre

Édition (s) : Presses de l’Ifpo
Collection et numéro : Bibliothèque archéologique et historique ( BAH ) 220
Année : 2020
ISBN : 978-2-35159-770-5
Prix : 60 €
Format : 22 x 28 x 1,4 cm
Nombre de pages : 233
Distributeurs : Presses de l’Ifpo, i6doc
Statut : en stock, impression à la demande
Langue (s) : français, arabe
Support (s) : livre broché

Voir le Sommaire

Résumé

IGLS XVI, Volume 1 : Qanawāt et la bordure nord du jebel al-‘Arab

L’importante cité de Canatha (Qanawāt) et le sanctuaire voisin de Seeia (Sī‘), avec la dizaine de villages qui leur sont proches, ont livré de nombreux témoignages de l’Antiquité. Plus de 300 inscriptions grecques et latines, entre le iie siècle avant notre ère et le viie siècle de notre ère, illustrent les préoccupations et les croyances des populations de l’Auranitide antique. Invocations et offrandes aux dieux, constructions publiques et privées, honneurs décernés à des citoyens bienfaiteurs, épitaphes, inscriptions chrétiennes citant des versets bibliques ou commémorant la construction d’églises ne sont que quelques exemples de la variété des textes rassemblés dans ce premier volume du tome 16, consacré au Jebel al‑‘Arab actuel.

IGLS XVI, Volume 2 : Suwaydā et la bordure ouest du Jebel al-‘Arab

La cité antique de SoadaDionysias (Suwaydā’), et la vingtaine de villages qui occupent la bordure nord‑occidentale du Jebel al-‘Arab ont livré de nombreux témoignages de l’Antiquité. Plus de 250 inscriptions grecques et latines, entre le ier siècle avant notre ère et le viiie siècle de notre ère, illustrent les préoccupations et les croyances des populations de ce qui constituait l’Auranitide antique. Invocations et offrandes aux dieux, constructions publiques et privées, honneurs décernés à des citoyens bienfaiteurs, épitaphes, inscriptions chrétiennes citant des versets bibliques ou commémorant la construction d’églises ne sont que quelques exemples de la variété des textes rassemblés dans ce volume.

Abstract

IGLS XVI, Volume 1 : Qanawāt and the northern edge of the Jabal al-‘Arab

The important city of Canatha (Qanawāt) and the major sanctuary of Seeia (Sī‘), with the ten villages around them, gave a lot of testimonies from Antiquity. More than 300 Greek and Latin inscriptions from the 2nd century BC to the 8th century AD, illustrate the concerns and beliefs of the people of the ancient Auranitis. Invocations and offerings to the gods, public and private buildings, honours bestowed on beneficent citizens, epitaphs, Christian inscriptions quoting biblical verses or commemorating the construction of churches are but a few examples of the variety of texts collected in the first volume of the tome 16, which gathers the inscriptions from the present Jabal al-‘Arab.

IGLS XVI, Volume 2 : Suwaydā and the western edge of the Jabal al-‘Arab

The ancient city of Soada-Dionysias (Suwaydā’), and the twenty villages which are on the north-western edge of the Jabal al-‘Arab, gave a lot of testimonies from Antiquity. More than 250 Greek and Latin inscriptions from the 1st century BC to the 8th century AD, illustrate the concerns and beliefs of the people of the ancient Auranitis. Invocations and offerings to the gods, public and private buildings, honours bestowed on citizen benefactors, epitaphs, Christian inscriptions quoting biblical verses or commemorating the construction of churches are but a few examples of the variety of texts collected in this volume.

ملخص

الجزء الأول : قناوات والحفّة الشمالية لجبل العرب

قدمت مدينة كاناثا (قنوات) الهامة ومعبد سيع المجاور لها وكذلك القرى العشر القريبة منها، الكثير من الشواهد الأثرية، من بينها أكثر من 300 نقش لاتيني ويوناني يعود تاريخها إلى ما بين القرنين الثاني قبل الميلاد والسابع الميلادي. وتسلط هذه النقوش الضوء على اهتمامات ومعتقدات سكان ما كان يُشكّل منطق حوارن القديمة. أدعية وقرابين للآلهة، ومبانٍ عامة وخاصة، ونصب تُكرِّم مواطنين محسنين، ومرثيّات، ونقوش مسيحية تستشهد بآيات من الكتاب المقدس أو تُمجِّد ذكرى بناء الكنائس. هي مجرد أمثلة قليلة عن مجموعة متنوعة من النصوص التي تمّ جمعها في هذا المجلّد الأول من العدد 16 المخصص لجبل العرب.

الجزء الثاني : السويداء والحافّة الغربيّة لجبل العرب

قدّمت مدينة سوادا ديونيسياس القديمة (السويداء) والعشرون قرية المحيطة بأطراف جبل العرب الكثير من الشواهد الأثرية، من بينها أكثر من 250 نقشًا لاتينيًّا ويونانيًّا يعود تاريخها إلى ما بين القرنين الثاني قبل الميلاد والسابع الميلادي. وتُسلّط هذه النقوش الضوء على اهتمامات ومعتقدات سكان ما كان يُشكّل منطقة حوران القديمة. أدعية وقرابين للآلهة، ومبانٍ عامة وخاصة، ونصب تُكرِّم مواطنين محسنين، ومرثيّات، ونقوش مسيحية تستشهد بآيات من الكتاب المقدس أو تُمجّد ذكرى بناء الكنائس. هي مجرد أمثلة قليلة عن مجموعة متنوعة من النصوص التي جمعها في هذا المجلد.