POST-DOCTORAL FELLOWSHIP – « TOWARDS A DECENTRED HISTORY OF THE MIDDLE EAST: TRANSBORDER SPACES, CIRCULATIONS, ‘FRONTIER EFFECTS’ AND STATE FORMATION, 1920-1946 » ERC PROJECT

Post-doctoral fellowship ERC at 100% in contemporary history for 3 years

The Faculty of Arts and Humanities at the University of Neuchâtel is recruiting a post-doctoral fellow for the project « Towards a decentred history of the Middle East: Transborder spaces, circulations, ‘frontier effects’ and state formation, 1920-1946 » (BORDER) funded by the European Research Council, under the direction of Professor Jordi Tejel.

Start date: 1st September 2017 or upon agreement

Requirements:

  • Candidates must hold a doctoral degree in contemporary history with an excellent track record in the field of Middle Eastern History
  • Candidates that expect to receive their Ph.D. by June 30, 2017 should provide documentation form their home institution confirming this schedule
  • Strong interest in the topics of borders, trans-border circulations, refugees, and the Middle East
  • Capacity to work both collectively and individually
  • Ability to produce high quality research papers
  • Very good command of Ottoman Turkish, modern Turkish, and English. Knowledge of French is advantageous

Tasks:

  • Academic and administrative assistance
  • Complete peer-reviewed publications and conference papers

What we offer:

  • The chosen candidate will be recruited to work at 100% for a total of three years
  • The successful candidate will participate in well-funded programmes (EU Horizon 2020) and get benefit of a highly competitive scientific environment

Treatment: Salaries are according to University’s salary scale

Assignment: Legal

Interested candidates should send an application containing a letter of motivation, a detailed curriculum vitae including two academic referees, two relevant publications, and the Ph. D. thesis by June 11, 2017to the following address nadine.eschmann@unine.ch.

All call for applications at the University of Neuchâtel are open to both women and men

 

Doctoral fellowship – « Towards a decentred history of the Middle East: Transborder spaces, circulations, ‘frontier effects’ and state formation, 1920-1946 » ERC project

A doctoral fellowship ERC at 70% in contemporary history for 4 years

The Faculty of Arts and Humanities at the University of Neuchâtel is recruiting a doctoral student for the project « Towards a decentred history of the Middle East: Transborder spaces, circulations, ‘frontier effects’ and state formation, 1920-1946 » (BORDER) funded by the European Research Council, under the direction of Professor Jordi Tejel.

Start date: 1st September 2017 or upon agreement

Requirements:

  • Candidates must hold a Master’s or equivalent degree in contemporary history, sociology or ethnology
  • A strong interest in the topics of borders, trans-border circulations, refugees, and the Middle East
  • Skills in quantitative methods are an additional asset
  • Capacity to work collectively
  • Very good command of Arabic (reading), French and English. Knowledge of German is advantageous

Tasks:

  • Academic and administrative assistance
  • Production of collective papers
  • Complete conference papers
  • Production of a thesis

What we offer: The chosen candidate will be recruited to work at 70% for a total of four years

Treatment: Salaries are according to the University’s salary scales

Assignment: Legal

Interested candidates should send an application containing a letter of motivation, a detailed curriculum vitae including two academic referees, copies of all university transcripts by June 11, 2017 to the following address nadine.eschmann@unine.ch.

All call for applications at the University of Neuchâtel are open to both women and men.

45-1 | 2015 – Langues indiennes et empire dans l’Amérique du Sud coloniale

Couverture Mélanges Casa de Velázquez 2015 45-1

« La langue a toujours été compagne de l’empire », écrivait Antonio de Nebrija, premier grammairien de l’espagnol, l’année même où fut découverte l’Amérique. Pourtant, il n’en fut pas ainsi dans les colonies ibériques du Nouveau Monde, où la colonisation propagea quelques grandes langues indigènes comme le nahuatl, le quechua, l’aymara, le guarani ou le tupi. Les articles ici réunis étudient la formation et l’usage des principales notions qui désignaient les dynamiques linguistiques des empires portugais et espagnol : langue générale — avec ses antonymes langue maternelle et langue particulière —, langue universelle, tapuia — qui désignait en Amazonie portugaise les locuteurs de langues autres que la língua geral —, les glotonymes quechua, tupi, guarani et les expressions langue de Cuzco, langue de l’Inca, língua brasilica, etc. Ces articles combinent histoire intellectuelle, culturelle et sociale pour cerner ce que les différentes langues indigènes représentaient pour les Indiens et les Européens.

 

«Siempre la lengua fue compañera del imperio», escribía Antonio de Nebrija, primer gramático del español, el año mismo en que América fue descubierta. No sucedió así, sin embargo, en las colonias ibéricas del Nuevo Mundo, donde la colonización propagó algunas grandes lenguas indígenas como el náhuatl, el quechua, el aimara, el guaraní o el tupí. Los artículos aquí reunidos estudian la formación y el uso de las principales nociones que designaban las dinámicas lingüísticas de los imperios portugués y español: lengua general —con sus antónimos lengua materna y lengua particular—, lengua universal, tapuia —que designaba en la Amazonía portuguesa a los hablantes de idiomas otros que la língua geral—, los glotónimos quechua, tupí, guaraní y las expresiones lengua del Cuzco, lengua del inca, língua brasilica, etc. Estos artículos combinan historia intelectual, cultural y social para aprehender lo que las diferentes lenguas indígenas representaban para indígenas y europeos.

«Language has ever been the companion of empire», wrote Antonio de Nebrija, the first Spanish grammarian, in the same year that America was discovered. And yet this was not true of the Iberian colonies in the New World, where colonisation propagated several great Indian languages such as Nahuatl, Quechua, Aymara, Guarani or Tupi. This collection of articles examines the formation and usage of the chief notions designating the linguistic dynamics of the Portuguese and Spanish empires: lingua franca — with the antonyms mother tongue and special tongue —, universal tongue, Tapuia — which designated speakers of languages other than the língua geral in Portuguese Amazonia —, the glotonyms Quechua, Tupi, Guarani and the expressions Cuzco tongue, Inca tongue, língua brasilica, etc. These articles combine intellectual, cultural and social history to identify what the different indigenous tongues meant to Indians and Europeans.
 

Stage intensif de kurde à l’antenne de l’Ifpo à Erbil (septembre 2017)

Description et objectifs

Le stage intensif de langue kurde proposé par l’Institut français du Proche-Orient à Erbil vise à offrir à des stagiaires débutants et de niveau intermédiaire une formation linguistique et culturelle complète ouverte sur les mondes kurdes. Le stage met l’accent sur la maîtrise des premières notions des deux principaux dialectes kurdes, le soranî et le kurmancî, tout en sensibilisant à d’autres langues de la région (le soureth ou néo-araméen et le turkmène) ainsi qu’à l’histoire et à la civilisation du Kurdistan et de l’Irak.

Cette formation a lieu à Erbil, capitale de la région autonome du Kurdistan d’Irak, un domaine très peu exploré par les chercheurs et les diplomates occidentaux. Il représente non seulement une fenêtre ouverte sur la diversité de l’Irak arabe et kurde, chiite, sunnite et chrétien, mais se situe également au carrefour d’influences régionales culturelles et géopolitiques diverses (Turquie, Iran, Syrie) et, notamment, au centre d’un monde kurde en pleine effervescence et recomposition.

La formation offre aux stagiaires une véritable immersion dans la culture kurde et irakienne. Les connaissances acquises tout au long de ce mois d’apprentissage seront stimulées et approfondies par des interactions quotidiennes avec la population. La ville d’Erbil, de culture linguistique majoritairement soranî, abrite une importante communauté kurmancophone et intègre dans son agglomération la bourgade d’Ainkawa, qui constitue l’un des centres de la communauté assyro-chaldéenne au Kurdistan. Le stage apporte également aux participants, un approfondissement de leurs connaissances générales concernant le nord de l’Irak, fondé sur l’histoire et les cultures de cette région.

Les effectifs réduits (10 personnes maximum par niveau) de la session de cours permettent une meilleure réalisation des objectifs pédagogiques. 25 heures de cours sont dispensées par semaine (5 heures par jour pendant 4 semaines) pour un total de 100 heures par mois. Les cours portent sur les sujets suivants :

  • langues soranî et kurmancî
  • introduction au soureth
  • histoire de l’Irak contemporain
  • civilisation kurde
  • histoire et culture des églises d’Irak
  • introduction à la culture turkmène

Le stage propose deux niveaux. Les stagiaires de niveau “grand débutant”, vont acquérir de nouvelles compétences et notamment des bases sérieuses en langues kurdes soranî et kurmancî. Les stagiaires de niveau “intermédiaire” (entre 100 et 150 heures acquises) approfondiront leur maîtrise des deux langues kurdes grâce à des supports littéraires et journalistiques plus complexes et une pratique poussée de la conversation. Attention ! Un minimum de 5 stagiaires est requis afin d’ouvrir un groupe de niveau. Les cours sont assurés principalement par des professeurs irakiens ou syriens dont la langue maternelle est le kurde et possédant une solide expérience de l’enseignement à des publics étrangers. Les enseignements de civilisation peuvent être dispensés en français ou en anglais.

Pour en savoir plus

Responsables : Farooq Jamshid Khorshid et Boris James

Télécharger la plaquette du stage

Colloque international IREMAM – IMAF « Appropriations d’espaces en contexte colonial et impérial », 12-14 juin 2017

L’Institut de recherches et d’études sur le monde arabe et musulman (IREMAM)
et l’Institut des mondes africains (IMAF) ont le plaisir de vous convier au colloque international :

Appropriations d’espaces
en contexte colonial et impérial

qui se tiendra du 12 au 14 juin 2017 à la Maison méditerranéenne des sciences de l’homme à Aix-en-Provence.

Chercheurs, enseignants-chercheurs, doctorants et étudiants sont les bienvenus dans la limite des places disponibles (salle Georges Duby). Les interventions se dérouleront en français et en anglais.

Le comité scientifique :

Charlotte DEWEERDT (doctorante, IREMAM)
Aurélia DUSSERRE (maître de conférences, Aix-Marseille Université / IREMAM)
Didier GUIGNARD (chargé de recherche au CNRS, IREMAM)
Henri MEDARD (professeur, Aix-Marseille Université / IMAF)
Christine MUSSARD (maître de conférences, ESPE Aix-Marseille / IREMAM)
Mehdi SAKATNI (doctorant, IREMAM)
Iris SERI-HERSCH (maître de conférences, Aix-Marseille Université / IREMAM)

29 | 2017 – Villes nouvelles au Maghreb. Discours et réalités

Présentation [Texte intégral]
Pierre Signoles
Handicaps et contradictions du Programme de villes nouvelles au Maroc [Texte intégral]
Tarik Harroud
Handicaps and contradictions of the Program of new towns in Morocco: governance and process of realization
Les villes nouvelles en Algérie : une question apparemment réglée, mais une réalité complexe [Texte intégral]
Rachid Sidi Boumedine et Pierre Signoles
New towns in Algeria: apparently no problem anymore, but a complex reality
Hay Ryad à Rabat : de la ville nouvelle au quartier ? [Texte intégral]
Sonia Serhir
Hay Ryad, Rabat: from a new town to a district?
La ville nouvelle d’Ali Mendjeli [Texte intégral]
Ahcène Lakehal
The New Town of Ali Mendjeli. A space shaped by the practices and representations of ordinary townspeople
Un bilan intermédiaire du Programme de villes nouvelles au Maroc [Texte intégral]
Jean-Marie Ballout
An intermediate evaluation of the moroccan policy of new towns
Carnets de terrain
Damiette, une ville prospère d’Égypte au péril de la mondialisation [Texte intégral]
Marc Lavergne
Damietta, an affluent egyptian city under the threat of globalization. The collapse of traditional producing activities and social disruption as a result of technological modernization, global logics and State’s withdrawal
Biographies des auteurs
Biographies des auteurs [Texte intégral]
Résumés de thèses
Territorialisation par « ville nouvelle » au Maghreb [Texte intégral]
Jean-Marie Ballout
Étalement urbain et opérations immobilières périurbaines pour classes moyennes à Marrakech [Texte intégral]
Elsa Coslado
Comptes rendus
New Medinas : vers des villes nouvelles durables ? Expériences croisées au nord et au sud de la Méditerranée, de Pascaline Gaborit (dir.) [Texte intégral]
Pierre Signoles
Beyond the square. Urbanism and the Arab Uprisings, de Deen Sharp et Claire Panetta (eds) [Texte intégral]
Roman Stadnicki
Royaume d’asphalte. Jeunesse saoudienne en révolte, de Pascal Ménoret [Texte intégral]
Roman Stadnicki
Géopolitique de Dubaï et des Émirats arabes unis, de William Guéraiche [Texte intégral]
Marc Lavergne