Archives de catégorie : Revues

30 | 2018 – Territoires sahariens algériens à l’aube du XXIe siècle

Couverture 30
ISBN 1969-248x

46-1 | 2016 – La construcción de la hacienda hispánica en el largo siglo xviii

MCV46-1_Couv
ISBN 978-84-9096-040-0

¿Existe un modelo original de hacienda hispánica? Este trabajo colectivo busca contestar esta pregunta mediante una doble comparación, entre diversos territorios de la monarquía española y entre ellos y Francia. A través de la hacienda, lo que está en juego es lo político: los autores se interesan por la hacienda como espacio de prácticas sociales y negociación política entre múltiples actores. Los ejemplos abordados van desde la recaudación de los impuestos al crédito, pasando por la negociación fiscal, las concesiones mineras o la actividad de las administraciones. El monográfico se centra en un largo siglo xviii, un periodo que ha beneficiado de importantes revisiones historiográficas en la última década. Para entender mejor lo que queda del modelo hispánico después de las rupturas revolucionarias, el estudio se extiende a la España y las Américas del siglo

Existe-t-il un modèle original des finances hispaniques ? Ce travail collectif cherche à répondre à cette question par le biais d’une double comparaison, entre différents territoires de la monarchie espagnole et entre eux et la France. À travers les finances, c’est le politique qui est en jeu : les auteurs s’intéressent aux finances comme espace de pratiques sociales et de négociation politique entre de multiples acteurs. Les exemples abordés vont du recouvrement des impôts au crédit, en passant par la négociation fiscale, les concessions minières ou l’activité des administrations. Le dossier embrasse un long xviiie siècle, une période qui a fait l’objet de profondes révisions historiographiques au cours de la dernière décennie. Afin de mieux comprendre ce qui reste du modèle hispanique une fois les ruptures révolutionnaires consommées, l’étude s’étend à l’Espagne et aux Amériques du xixe siècle.

Is there an original Spanish exchequer? This group work seeks to answer that ques-tion through a dual comparison, between various possessions of the Spanish monarchy, and between these and France. The issues decided through the exchequer are political: the authors examine the exchequer as the scene of social practices and political negotiation among manifold actors. A variety of examples are considered, from tax collection on credit to tax negotiation, mining concessions and government activity. This monographic edition looks broadly at the 18th century, a period which has seen major historiographical revisions in the last decade. For a better understanding of what remained of the Spanish model following the disruptions wrought by revolu-tion, the study looks beyond to Spain and the Americas in the 19th century.

46-1 | 2016 – La construcción de la hacienda hispánica en el largo siglo xviii

MCV46-1_Couv
ISBN 978-84-9096-040-0

¿Existe un modelo original de hacienda hispánica? Este trabajo colectivo busca contestar esta pregunta mediante una doble comparación, entre diversos territorios de la monarquía española y entre ellos y Francia. A través de la hacienda, lo que está en juego es lo político: los autores se interesan por la hacienda como espacio de prácticas sociales y negociación política entre múltiples actores. Los ejemplos abordados van desde la recaudación de los impuestos al crédito, pasando por la negociación fiscal, las concesiones mineras o la actividad de las administraciones. El monográfico se centra en un largo siglo xviii, un periodo que ha beneficiado de importantes revisiones historiográficas en la última década. Para entender mejor lo que queda del modelo hispánico después de las rupturas revolucionarias, el estudio se extiende a la España y las Américas del siglo

Existe-t-il un modèle original des finances hispaniques ? Ce travail collectif cherche à répondre à cette question par le biais d’une double comparaison, entre différents territoires de la monarchie espagnole et entre eux et la France. À travers les finances, c’est le politique qui est en jeu : les auteurs s’intéressent aux finances comme espace de pratiques sociales et de négociation politique entre de multiples acteurs. Les exemples abordés vont du recouvrement des impôts au crédit, en passant par la négociation fiscale, les concessions minières ou l’activité des administrations. Le dossier embrasse un long xviiie siècle, une période qui a fait l’objet de profondes révisions historiographiques au cours de la dernière décennie. Afin de mieux comprendre ce qui reste du modèle hispanique une fois les ruptures révolutionnaires consommées, l’étude s’étend à l’Espagne et aux Amériques du xixe siècle.

Is there an original Spanish exchequer? This group work seeks to answer that ques-tion through a dual comparison, between various possessions of the Spanish monarchy, and between these and France. The issues decided through the exchequer are political: the authors examine the exchequer as the scene of social practices and political negotiation among manifold actors. A variety of examples are considered, from tax collection on credit to tax negotiation, mining concessions and government activity. This monographic edition looks broadly at the 18th century, a period which has seen major historiographical revisions in the last decade. For a better understanding of what remained of the Spanish model following the disruptions wrought by revolu-tion, the study looks beyond to Spain and the Americas in the 19th century.

221-222 | 2016 – Mobilités et migrations européennes en (post) colonies

Couverture Études africaines du n° 221-222

Envisagés comme acteurs d’un néo-colonialisme résilient, touristes envahissants, expatriés nantis de privilèges exorbitants, les Européens en Afrique, y compris dans la période coloniale, ont rarement été considérés comme des migrants. Derrière les grands débats sur les relations internationales et transnationales, la question des mobilités a souvent été négligée. Et pourtant, force est de constater que les circulations entre l’Europe et l’Afrique ne se sont jamais complètement interrompues depuis la colonisation et connaissent même aujourd’hui un très net regain.

Compte tenu du faible nombre de travaux sur ces thèmes, les contributions réunies dans ce numéro visent à décrire ces mobilités, dans leurs régimes et leurs diversités historiques et contemporaines, mais aussi géographiques (Maghreb, Afrique francophone, lusophone, anglophone). Il est aussi question d’ouvrir la réfl exion à l’échelle des populations européennes en Afrique plutôt que de se concentrer sur les seuls agents nationaux de la colonisation. Les références, dans les articles, à l’histoire coloniale, à la variété des désirs migratoires ainsi qu’à l’importance des contextes locaux socio-historiques, revisitent la lourde question du rapport colonial et ouvre un débat théorique sur le sens de ces mobilités.

Centrés sur l’expérience des acteurs, sans négliger pour autant l’évolution des points de vue institutionnels sur ces questions, l’ensemble des articles présentés permet d’envisager les logiques de singularité et d’autonomisation qui caractérisent les mobilités européennes en Afrique.

LXIV | 2016 – Histoire et anthropologie des odeurs en terre d’Islam à l’époque médiévale – Année 2015

Couverture Bulletin d'études orientales 64
ISBN 978-2-35159-800-9
Imprimé à Beyrouth, 392 p.

221-222 | 2016 – Mobilités et migrations européennes en (post) colonies

Envisagés comme acteurs d’un néo-colonialisme résilient, touristes envahissants, expatriés nantis de privilèges exorbitants, les Européens en Afrique, y compris dans la période coloniale, ont rarement été considérés comme des migrants. Derrière les grands débats sur les relations internationales et transnationales, la question des mobilités a souvent été négligée. Et pourtant, force est de constater que les circulations entre l’Europe et l’Afrique ne se sont jamais complètement interrompues depuis la colonisation et connaissent même aujourd’hui un très net regain.

Compte tenu du faible nombre de travaux sur ces thèmes, les contributions réunies dans ce numéro visent à décrire ces mobilités, dans leurs régimes et leurs diversités historiques et contemporaines, mais aussi géographiques (Maghreb, Afrique francophone, lusophone, anglophone). Il est aussi question d’ouvrir la réfl exion à l’échelle des populations européennes en Afrique plutôt que de se concentrer sur les seuls agents nationaux de la colonisation. Les références, dans les articles, à l’histoire coloniale, à la variété des désirs migratoires ainsi qu’à l’importance des contextes locaux socio-historiques, revisitent la lourde question du rapport colonial et ouvre un débat théorique sur le sens de ces mobilités.

Centrés sur l’expérience des acteurs, sans négliger pour autant l’évolution des points de vue institutionnels sur ces questions, l’ensemble des articles présentés permet d’envisager les logiques de singularité et d’autonomisation qui caractérisent les mobilités européennes en Afrique.

Le Shaker (hors-série 1)

Le Shaker poursuit sa route avec un premier hors-série consacré au  romancier Martin Page. Pour ceux qui, comme moi, ne connaissent pas ou peu cet auteur, voici  une brève présentation de trois de ses ouvrages :

Son premier roman, Comment je suis devenu stupide, publié en 2001, a fait l’objet d’une adaptation en bande-dessinée par l’auteur et le dessinateur Nikola Witko dès 2004.

Son dernier livre, Les animaux ne sont pas comestibles, est le récit du parcours de l’auteur vers le véganisme, nécessairement marqué par la question animale.

Histoire de zombies post-apocalyptique sous le pseudonyme de Pit Agarmen dont le point de départ n’est pas sans rappelé Je suis une légende de Richard Matheson, La nuit a dévoré le monde vient d’être porté à l’écran par Dominique Rocher. Vous en trouverez ci-dessous deux critiques sur Youtube.

Grand merci aux collègues du Shaker de susciter des curiosités.

Volume 37-38-39 | 2018 – Comptes rendus des publications de 2014-2016 (numéro ouvert)

48-1 | 2018 – Los metales preciosos: de la extracción a la acuñación (Antigüedad – Edad Media)

Couverture mélanges de la Casa de Velázquez 48-1
ISBN 978-84-9096-194-0

El oro y la plata, dos metales estratégicos en la Antigüedad y en la Alta Edad Media, atraen desde hace tiempo la atención de historiadores, arqueólogos y arqueómetras. A través de varios estudios, dedicados tanto a la península ibérica, a la Galia y a Italia, como al mundo griego, este dossier pretende ofrecer una imagen de los problemas e investigaciones en curso sobre estos dos metales, en particular aquellos centrados en cuestiones relacionadas con la cuantificación, la circulación de los metales y su uso, especialmente el monetario. Estos trabajos ponen de relieve todo el beneficio que se puede esperar del uso cruzado de las fuentes y métodos históricos, arqueológicos y arqueométricos para comprender mejor las economías antiguas y el papel de los metales preciosos en ellas.

Métaux stratégiques dans l’Antiquité et au haut Moyen Âge, l’or et l’argent bénéficient depuis de nombreuses années d’une attention accrue de la part des historiens, archéologues et archéomètres. Au travers d’une série d’études intéressant tant la péninsule Ibérique, la Gaule et l’Italie que le monde grec, ce dossier veut offrir un aperçu des problématiques et recherches en cours sur ces deux métaux, plus particulièrement centrées sur les questions de la quantification, de la circulation des métaux et de leur usage, notamment monétaire. Il met en évidence tout le bénéfice qu’on peut tirer du croisement des sources et des méthodes historiques, archéologiques et archéométriques pour une meilleure compréhension des économies anciennes et de la place des métaux précieux dans celles-ci.

For some time now gold and silver, two metals of strategic importance in Antiquity and the High Middle Ages, have been receiving increasing attention from historians, archaeologists and archaeometrists. By way of a number of studies dealing with the Iberian Peninsula, Gaul and Italy and also with the Greek world, this dossier aims to present a picture of the current problems and research concerning gold and silver, particularly those addressing issues relating to their quantification, circulation and use, especially as coinage. These studies draw attention to all the possible advantages accruing from cross-utilisation of historical, archaeological and archaeometric sources and methods to gain a better understanding of ancient economies and the role of precious metals in them.