Archives de catégorie : Encyclopédie berbère

Encyclopédie berbère

Fondée par Gabriel Camps en 1984, l’Encyclopédie berbère a pour objectif de rassembler, de synthétiser et de mettre à disposition les savoirs sur les Berbères, considérables mais extrêmement dispersés et fragmentés entre des champs académiques très étanches. Les disciplines principales de l’Encyclopédie berbère couvrent les sciences historiques (toutes époques), l’ethnologie-anthropologie, la linguistique, la littérature et la géographie.

31 | Matmora – Meẓrag

Main, Mariage, Massinissa, Musique…

155 entrées (soit 183 notices, certaines entrées importantes comportant plusieurs contributions) rédigées par 67 auteurs distincts composent ces livraisons.

Avec une pagination globale de 758 pages pour l’ensemble des trois fascicules, l’Encyclopédie berbère avance à grands pas vers l'objectif interdisciplinaire fixé par son fondateur.

Les fascicules « M » sont d’une richesse et d’une diversité remarquable, avec des contributions de première importance sur des sujets centraux de l’histoire et des sociétés berbères (consulter les tables jointes).

 Enfin, l’Encyclopédie berbère rejoint une grande maison d’édition scientifique, les Éditions Peeters, déjà très engagées dans le champ des études berbères.

Série publiée avec le soutien de l'Académie des Inscriptions et Belles Lettres (Institut de France)

32 | Mgild – Mzab

Main, Mariage, Massinissa, Musique…

155 entrées (soit 183 notices, certaines entrées importantes comportant plusieurs contributions) rédigées par 67 auteurs distincts composent ces livraisons.

Avec une pagination globale de 758 pages pour l’ensemble des trois fascicules, l’Encyclopédie berbère avance à grands pas vers l'objectif interdisciplinaire fixé par son fondateur.

Les fascicules « M » sont d’une richesse et d’une diversité remarquable, avec des contributions de première importance sur des sujets centraux de l’histoire et des sociétés berbères (consulter les tables jointes).

 Enfin, l’Encyclopédie berbère rejoint une grande maison d’édition scientifique, les Éditions Peeters, déjà très engagées dans le champ des études berbères.

Série publiée avec le soutien de l'Académie des Inscriptions et Belles Lettres (Institut de France).

30 | Maaziz – Matmata

Main, Mariage, Massinissa, Musique…

155 entrées (soit 183 notices, certaines entrées importantes comportant plusieurs contributions) rédigées par 67 auteurs distincts composent ces livraisons.

Avec une pagination globale de 758 pages pour l’ensemble des trois fascicules, l’Encyclopédie berbère avance à grands pas vers l'objectif interdisciplinaire fixé par son fondateur.

Les fascicules « M » sont d’une richesse et d’une diversité remarquable, avec des contributions de première importance sur des sujets centraux de l’histoire et des sociétés berbères (consulter les tables jointes).

 Enfin, l’Encyclopédie berbère rejoint une grande maison d’édition scientifique, les Éditions Peeters, déjà très engagées dans le champ des études berbères.

Série publiée avec le soutien de l'Académie des Inscriptions et Belles Lettres (Institut de France)