Archives de catégorie : Arabian Humanities

Arabian Humanities

Arabian Humanities s’inscrit dans la continuité des Chroniques yéménites, revue de valorisation des travaux menés au Centre Français d’Archéologie et de Sciences sociales de Sanaa (CEFAS) entre 1993 et 2013. Tout en garantissant l’accès aux numéros des Chroniques yéménites, elle en élargit le champ de compétence à l’ensemble de la péninsule Arabique, et se tourne résolument vers l’international.

Arabian Humanities est une revue à comité de lecture, multilingue (articles édités et publiés en français, anglais et arabe), qui couvre, à un rythme biannuel, l’ensemble des domaines des sciences humaines allant de la préhistoire jusqu’aux sociétés actuelles.

Construit autour d’un dossier thématique, chaque numéro comprend également des varia et des comptes rendus de lecture sur les publications les plus récentes portant sur la péninsule Arabique et paraissant en langues européennes et arabe.

| 2017 – Le cheval dans la péninsule Arabique

Depuis des siècles, le cheval occupe une place importante dans l’identité des habitants de la péninsule Arabique. Pourtant, la date de son introduction dans la péninsule comme les origines du pur-sang arabe ne sont pas définitivement établies. De même, de nombreuses questions restent sans réponse quant au rôle qu’il joua dans la péninsule comme dans les territoires adjacents après l’avènement de l’islam. De telles incertitudes sont à même de stimuler la réflexion. Cependant, elles peuvent aussi, notamment dans la péninsule Arabique, susciter des interprétations d’ordre idéologiques, loin de tout discours scientifique. C’est ainsi que la découverte de statues d’équidés sur le site néolithique d’al-Maqar, en Arabie Saoudite, a pu être prématurément présentée comme le plus ancien témoignage d’élevages de chevaux et d’équitation dans le monde.

De telles interprétations rappellent que les données recueillies par les chercheurs doivent être envisagées de manière distanciée et faire l’objet d’un patient travail d’analyse. C’est dans le cadre d’un tel travail que s’inscrit ce huitième dossier d’Arabian Humanities, qui vise à faire un bilan des connaissances concernant :

- L’origine de la race arabe (S. Olsen).

- L’iconographie du cheval dans l’art rupestre de la péninsule Arabique (Ch. J. Robin et S. Antonini ; S. Olsen) et dans l’art de l’Arabie du sud (S. Antonini).

- Le rôle joué par le cheval dans la diplomatie rasūlide (D. Mahoney).

- La place du cheval dans la culture mamelouke (M. Berriah, A. Carayon).

- La diffusion de la culture de la furūsiyya en Arabie et dans les territoires avoisinants (M. Berriah, A. Carayon, D. Mahoney).

- La naissance, dans la péninsule Arabique du xixe siècle, du mythe du cheval arabe (F. Pouillon).

Par ailleurs, David Nicolle s’intéresse plus spécifiquement aux armures de chevaux depuis la fin de l’époque préislamique à l’empire ottoman (D. Nicolle).

En guise de préambule, nous proposons une longue introduction qui vise non seulement à mettre en lumière l’apport de chaque article du dossier, mais aussi à élargir l’analyse. Nous y faisons plus particulièrement le point sur la découverte d’al‑Maqar et les enjeux idéologiques portés par le cheval ; les connaissances récentes sur la domestication du cheval et son introduction dans la péninsule Arabique ; le rôle du cheval dans la guerre, la mythologie et le Jihad à l’époque islamique ; la culture de la furūsiyya au Moyen Âge et le mythe du cheval arabe.

Nous espérons que cette introduction comme l’ensemble du dossier répondront aux attentes du lecteur. 

J. Schiettecatte & A. Zouache

Horses have long been an essential component of the identity of the inhabitants of the Arabian Peninsula. Nevertheless, neither the date of its introduction in the Peninsula nor the origins of the Arabian breed can be agreed upon. What is more, many questions remain unanswered regarding the role played by horses in the Arabian Peninsula and beyond after the advent of Islam. These gaps in our current knowledge stimulate the discussion; yet they also bear the risk of shifting from a scientific discourse to an ideological one, particularly in such a region as the Arabian Peninsula. This was especially the case with the recent discovery of equid statues on the Neolithic site of al-Maqar in Saudi Arabia, which was prematurely considered the earliest testimony of horse breeding and horse riding in the world.

We need to stand back and consider the data as they are. In this respect, the purpose of this 8th issue of Arabian Humanities is to give an overview of the current knowledge on:

-          The introduction of the horse to Arabia (Ch. Robin and S. Antonini);

-          The origin of the Arabian breed (S. Olsen);

-          Horse iconography in Arabian rock art (Ch. Robin and S. Antonini; S. Olsen) and in South Arabian art (S. Antonini);

-          The role played by the horse in Rasulid diplomacy (D. Mahoney);

-          The place of the horse in Mamlūk culture (M. Berriah, A. Carayon);

-          The spread of furūsiyya culture in Arabia and beyond (M. Berriah, A. Carayon, D. Mahoney);

-          The emergence of the myth of the Arabian horse in 19th century Arabian Peninsula (F. Pouillon).

In addition, D. Nicolle deals with the specific issue of horse armour from the late pre-Islamic period to the Ottoman Empire (D. Nicolle).

As a preamble, the extensive introductory paper has been an opportunity to go back over the al-Maqar discovery and the ideological issues at stake when dealing with the horse in Arabia.  It is also an opportunity to assess current knowledge of the domestication of the horse and its introduction in Arabia.  Furthermore, this paper presents the role of the horse in warfare, mythology, and Jihad, in the Islamic period and, finally, it also deals with the importance of furūsiyya culture in medieval times and to re-examine the myth of the Arabian horse.

We hope that this introduction provides a proper setting for the following articles. More generally speaking, we hope that this issue of Arabian Humanities will meet the reader’s expectations.

J. Schiettecatte & A. Zouache

7 | 2016 – Transnationaliser la péninsule Arabique

6 | 2016 – Circulations dans la péninsule Arabique pendant la Première Guerre mondiale

6 | 2016 – La Première Guerre mondiale dans la péninsule Arabique

5 | 2015 – Nouveaux accents de la poésie dialectale en péninsule Arabique

4 | 2015 – Le Printemps arabe dans la péninsule Arabique

3 | 2014 – Varia

2 | 2013 – Villes et dynamiques urbaines en péninsule Arabique

Les villes de la péninsule Arabique souffrent encore de trop d’a priori pour qu’Arabian Humanities passe à côté d’études urbaines qui, depuis les années 2000, sont en plein renouvellement. En se fondant sur des enquêtes de terrain originales, ce dossier édité par Claire Beaugrand, Amélie Le Renard et Roman Stadnicki dépasse les lieux communs habituels pour mieux explorer la diversité des espaces et la complexité du phénomène urbain dans cette région, où une bonne partie des villes n’a réellement émergé qu’à la suite du premier choc pétrolier. Il montre que, même dans les villes qui surprennent par leur démesure, les soubresauts de l’économie mondiale réorientent ou ralentissent aussi les projets urbains. L’analyse des villes moyennes nuance et enrichit le tableau, tandis que le vécu au quotidien des habitants donne à voir des dynamiques autonomes et des résistances aux grands projets imposés par le haut. Les réalités sociales des villes, très marquées par la diversité des origines nationales et des statuts, par de fortes hiérarchies, sont aussi des facteurs de changement, poussant les décideurs politiques à tenter de redéfinir, dans les paysages et l’organisation urbaine, ce qui lie les villes à des identités nationales constamment mises à l’épreuve.

Popular perceptions of the Cities in  the Arabian peninsula are still extremely loaded with clichés et stereotypes; hence this new special issue of  Arabian Humanities, a collection of cutting-edge pieces that come to complement the fast-expanding field of urban studies in the region. Presenting articles based on in-depth fieldwork, this issue edited by Claire Beaugrand, Amelie Le Renard and Roman Stadnicki goes beyond the common wisdom and explores the diversity of urban spaces and the complexity of urban phenomena in a region where most cities emerged in the aftermath of the first oil boom. The special issue shows that, even in cities that baffle by their excesses, urban projects are being affected by the ups and downs of the global economy. The analysis of medium-sized cities qualifies and enriches the broad picture of urban landscape, while studies of daily experiences show autonomous dynamics and bottom-up resistance to major projects imposed from above. Social realities in the cities, heavily influenced by the diversity of national origins, statuses and  strong hierarchies, are also factors of change in so far as they push policymakers to redefine the ties between the cities’ landscapes and organization, and constantly questioned national identities.

1 | 2013 – Transformations dans le genre en péninsule Arabique

17 | 2012 – Varia