Archives de catégorie : Revues

New Publication: Jerusalem Municipality and the First World War

  The new issue of the Revue des mondes musulmans et de la Méditerranée is out. It includes the article by Falestin Naili, Open Jerusalem core team member, on “Chronique d’une mort annoncée ? La municipalité ottomane de Jérusalem dans la tourmente de la Première Guerre mondiale” (Chronicle of a Death Foretold? Jerusalem’s Ottoman municipality in the torment of the First World War). READ IT ONLINE

24 | 2017 – Histoire transnationale des études turques

Couverture de EJTS 24, 2017

125 | 2015 – Dynamiques des zones humides littorales et enjeux de gestion en Méditerranée

1 de couverture Méditerranée 125
ISBN 979-1-03200-018-2
A4, 190 p.

Ce numéro de Méditerranée interroge la diversité des relations actuelles entre les sociétés méditerranéennes et les différents milieux humides qui occupent un grand nombre d’espaces littoraux. Cette réflexion apparaît comme opportune à un moment où les enjeux de gestion entourant les zones humides littorales se trouvent à la croisée de changements écologiques, hydro-climatiques et géomorphologiques rapides et inédits liés aux activités anthropiques et de bouleversements géopolitiques régionaux récents. L’importance de ces écosystèmes est écologique, économique mais également historique et scientifique. Si les lagunes ont une forte valeur économique et tiennent une place notable dans l’histoire des rivages méditerranéens, les marais maritimes ont eux un intérêt pour la reconstitution des paléo-milieux grâce aux indicateurs qu’ils peuvent offrir pour la connaissance de l’évolution récente des rivages ainsi que pour les approches prospectives dans une conjoncture d’élévation du niveau marin. Les contributions rassemblées concernent principalement les pays du Maghreb, mais également une région plus rarement étudiée telle que le littoral Albanais. Les thèmes abordés sont relatifs à l’évolution des paléopaysages côtiers ainsi qu’aux impacts anthropiques actuels que subissent les zones humides littorales mais ils mettent aussi en évidence le rôle que peuvent jouer ces milieux dans les économies locales.

26 | 2016 – 1989, année de mobilisations politiques en Asie centrale

couverture
ISBN 978-2-84743-161-2
300 p.

L’année 1989 symbolise, dans la mémoire collective, la fin du communisme en Europe, mais il faudra attendre plus de deux ans pour assister à la dissolution de l’Union soviétique et à l’accès des cinq républiques d’Asie centrale à leur indépendance. Pourtant, dès le début de l’année 1989, avant-même la chute du mur de Berlin, la région fut le siège de plusieurs signes avant-coureurs : le retrait de l’Armée Rouge en Afghanistan ; l’arrêt des essais nucléaires soviétiques au Kazakhstan ; l’apparition des premières tensions interethniques dans la vallée du Ferghana ; l’adoption par chaque république d’une loi sur la langue. Autant de moments qui montrent combien l’année 1989 a marqué l’histoire récente de l’Asie centrale.

Ce nouveau numéro des Cahiers d’Asie centrale est donc consacré à l’étude des transformations sociales et politiques survenues au cours de l’année 1989 afin de comprendre à quel point cette année constitue un moment fondateur des mobilisations politiques en Asie centrale. Couvrant un large spectre disciplinaire (histoire, anthropologie, sociologie, science politique), ce numéro est composé de dix articles écrits à parité égale par des auteurs centrasiatiques et occidentaux, apportant ainsi à la fois des analyses objectives et des témoignages de terrain de chercheurs ayant vécu les événement présentés ici.

Découpé en trois parties, l’ouvrage traite d’abord des nouvelles formes de culture et de discours politiques qui se sont développées en Asie centrale à la fin des années quatre-vingt à la faveur de la politique de reconstruction (perestroïka) et de transparence (glasnost) voulue par Mikhaïl Gorbatchev. Il explore ensuite les mobilisations politiques à l’œuvre en Asie centrale en 1989, en réponse au mécontentement social, économique et culturel de la population. Enfin, la dernière partie aborde le processus d’ethnicisation de l’action collective, en revenant sur trois exemples tragiques d’escalade violente des mobilisations politiques.

In collective memory the year 1989 symbolises the end of communism in Europe. However, it was not until 1991 that the Soviet Union disappeared and the five Central Asian republics became independent states. Yet from early 1989, even before the fall of the Berlin Wall, several early warning events took place in the region: the defeat and withdrawal of the Red Army from Afghanistan; the cessation of Soviet nuclear testing in Kazakhstan; the outbreak of the first interethnic tensions in the Ferghana Valley; the adoption by each republic of a Law on Language. Many moments that show how the events of 1989 have marked the recent history of Central Asia.

This new issue of Cahiers d’Asie centrale is dedicated to the study of the social and political transformations that took place in Central Asia in 1989, with the aim of understanding to what extent this year, which is so symbolic in world history, constitutes a founding moment of political mobilisation in Central Asia. Covering a wide disciplinary spectrum (history, anthropology, sociology, political science), this issue consists of ten articles written in equal numbers by Central Asian and Western scholars. It provides objective analyses as well as field testimonies of scholars who experienced - and, for some of them, took an active part in - the events discussed here.

Divided into three parts, the book first addresses the new forms of political culture and discourse that developed in Central Asia in the late 1980s in the context of the new policy of reconstruction (perestroika) and transparency (glasnost) initiated by Mikhail Gorbachev. The second part of the book explores the process of political mobilisation in Central Asia in 1989, in response to the social, economic and cultural discontent of the population. The third and last part proceeds from this logic of ethnicisation of collective actions, through a review of three tragic examples of violent escalation of political mobilisations.

  • Introduction [Texte intégral]
    Olivier Ferrando
  • Introduction (English) [Texte intégral]
    Olivier Ferrando
  • Perestroïka et glasnost : les nouvelles formes de culture et de discours politiques de la fin des années quatre-vingt en Asie centrale
    Perestroika and Glasnost: New Forms of Political Culture and Discourse in the Late 1980s in Central Asia
  • Un mécontentement social, économique et culturel à l’origine des mobilisations politiques
    A Social, Economic and Cultural Discontent at the Origin of Political Mobilisations
    • Tajikistan and the Ambiguous Impact of the Soviet-Afghan War [Texte intégral disponible en novembre 2017]
      Markus Göransson
      Le Tadjikistan et l’impact ambigu de la guerre soviétique d’Afghanistan. La mobilisation politique d’anciens participants à la guerre soviétique d’Afghanistan en 1989
      Таджикистан и противоречивые следствия советско-афганской войны. Политическая мобилизация бывших участников советско-афганской войны в 1989 году
    • Isaac Scarborough
      De février à février et de Ru ba Ru à Rastokhez. Mobilisation politique au Tadjikistan soviétique finissant (1989-1990)
      От февраля к февралю и от «Ру ба Ру» к «Растохез». Политическая мобилизация в Таджикистане в преддверии распада СССР (1989-1990)
    • Ajdarbek Kočkunov
      Land-Grabbing as a Form of Social Revolution. The Case of Kyrgyzstan in 1989
      Захват земель как форма социальной революции. Пример Кыргызской Республики 1989 года
    • Olivier Ferrando
      The Ethnicisation of Collective Mobilisations in Central Asia since 1989
      Этнитизация коллективных мобилизаций в Центральной Азии с 1989 года
  • L’escalade vers la violence intercommunautaire
    The Escalation Towards Inter-Communal Violence

51 | 2015 – La transition énergétique en Méditerranée

couverture n°51

34| Nemencha – Nybgenii

Naissance, Navigation, Nécropole, Nefoussa, Néolithisation, Nomadisme, Numides...

Les fascicules XXXIII et XXXIV, lettre « N », viennent de paraître aux éditions Peeters.

Composés de 82 notices rédigées par 43 auteurs distincts, les entrées couvrent, sur un total de 480 pages de texte, l'ensemble des sujets centraux de l’histoire et des sociétés berbères. On signalera notamment le très important dossier « Néolithisation–Néolithique » (9 notices = 80 pages), essentiel sur la question de la mise en place du peuplement berbère de l’Afrique du Nord ; mais aussi bien d’autres entrées centrales pour l’histoire des Berbères, notamment « Numidie » (40 p.).

Aux sciences historiques font pendant nombre d’entrées ethnologiques, anthropologiques, linguistiques ou littéraires elles-aussi importantes : « Naissance » (3 notices), « Narration », « Nattes », « Nefoussa (Djebel) » (4 notices), « Négation », « Néologie », « Nom », « Nomadisme » (4 notices), « Numération »… qui illustrent bien le caractère profondément pluridisciplinaires de l’Encyclopédie berbère.

On soulignera aussi le caractère fortement collaboratif de ces deux derniers fascicules : de nombreuses entrées ont été traitées et/ou écrites « à plusieurs mains » et ont fait l’objet d’intenses échanges entre les différents rédacteurs.

219 | 2015 – Varia

33| N – Nektiberes

Naissance, Navigation, Nécropole, Nefoussa, Néolithisation, Nomadisme, Numides...

Les fascicules XXXIII et XXXIV, lettre « N », viennent de paraître aux éditions Peeters.

Composés de 82 notices rédigées par 43 auteurs distincts, les entrées couvrent, sur un total de 480 pages de texte, l'ensemble des sujets centraux de l’histoire et des sociétés berbères. On signalera notamment le très important dossier « Néolithisation–Néolithique » (9 notices = 80 pages), essentiel sur la question de la mise en place du peuplement berbère de l’Afrique du Nord ; mais aussi bien d’autres entrées centrales pour l’histoire des Berbères, notamment « Numidie » (40 p.).

Aux sciences historiques font pendant nombre d’entrées ethnologiques, anthropologiques, linguistiques ou littéraires elles-aussi importantes : « Naissance » (3 notices), « Narration », « Nattes », « Nefoussa (Djebel) » (4 notices), « Négation », « Néologie », « Nom », « Nomadisme » (4 notices), « Numération »… qui illustrent bien le caractère profondément pluridisciplinaires de l’Encyclopédie berbère.

On soulignera aussi le caractère fortement collaboratif de ces deux derniers fascicules : de nombreuses entrées ont été traitées et/ou écrites « à plusieurs mains » et ont fait l’objet d’intenses échanges entre les différents rédacteurs.

28 | 2017 – Le Roussillon et les Baléares / La place de l’Asie dans l’historiographie de la monarchie catholique

Nouvelle revue disponible à la médiathèque Studi africanistici. Quaderni di studi berberi e libico-berberi

La médiathèque vous propose une nouvelle revue Studi africanistici. Quaderni du studi berberi e libico-berberi, revue du laboratoire « l’Orientale » de l’Université de Naples. Cette revue comprenant des articles en italien, français et anglais est totalement consacrée à la culture et à la langue berbère. État de collection : n.1, 2011-n.5,2016 cote P-2127