Category Archives: Libraries, manuscripts

Histoire de la médecine arabe à la médiathèque

La médiathèque vous propose deux nouvelles éditions de textes de médecine arabe (Avicenne et Ibn Hubal) acquises lors de la mission effectuée à la 49e Foire internationale du livre du Caire, en février 2018 (voir photographie ci-dessus). Elles ont été imprimées par le service des publications de Misr University for Science and Technology (جامعة مصر للعلوم والتكنولوجيا), nouvelle université égyptienne située dans la ville du 6 Octobre. D’autres éditions de textes d’histoire des sciences arabes ont été publiées par cette même maison. La médiathèque … Continuer la lecture de Histoire de la médecine arabe à la médiathèque

Disponible à la médiathèque : la revue استشراف = Istishraf

La médiathèque vous propose une nouvelle revue  استشراف = Istishraf Istishraf est une revue annuelle à comité de lecture  produite par le Centre Arabe pour la Recherche et les Études Politiques (ACRPS).  Le premier numéro a été publié à l’été 2016. Cette revue comprenant des articles en arabe et en anglais est consacrée aux questions de prospective. La médiathèque vous propose les deux premiers numéros  :  cote P-2141.

Le langage des géographes par François de Dainville

  1. Le langage des géographes : termes, signes, couleurs des cartes anciennes, 1500-1800, vient d’être réédité aux éditions du CTHS. Il s’agit d’un ouvrage important pour l’histoire de la cartographie, dont l’auteur est l’historien et géographe François de Dainville (1909-1971), auteur de nombreux ouvrages et articles en ce domaine. La première édition date de 1964, chez Picard. Une autre est parue chez le même éditeur en 2002.

Pou en savoir plus, je vous invite à lire les compte-rendus suivants :

Geoges Chabot. Dainville (François de, S.J.), Le langage des géographes, 1964. In: L’information géographique, volume 28, n°5, 1964. p. 228

Paul Claval. Le langage des géographes. In: Revue Géographique de l’Est, tome 5, n°2, avril-juin 1965. p. 240-242.

Louis Gaillard. François de Dainville, S.J. Le langage des géographes. Termes, signes, couleurs des cartes anciennes, 1500-1800. In: Revue d’histoire de l’Église de France, tome 51, n°148, 1965. pp. 152-154.

Emmanuel Poulle. François de Dainville. Le langage des géographes ; termes, signes, couleurs des cartes anciennes (1500-1800), avec le concours de Françoise Grivot. Paris, A. et J. Picard ,1964.. In: Bibliothèque de l’école des chartes. 1965, tome 123, livraison 1. pp. 293-295

F. Russo. François de Dainville, Le langage des géographes : termes, signes, couleurs (1500-1800). In: Revue d’histoire des sciences et de leurs applications, tome 19, n°1, 1966. p. 94-95.

Pierre George. Le Langage des géographes, de François de Dainville. In: Annales de Géographie, t. 75, n° 407, 1966. p. 85-86.

Pierre Marthelot. F. de Dainville, Le Langage des Géographes.. In: Annales. Économies, Sociétés, Civilisations. 22ᵉ année, n° 5, 1967. p. 1153-1155.

Le travail des enfants : quelques références

L’ONU et l’Organisation International du Travail (OIT) ont déclaré ce 12 juin 2018, Journée mondiale contre le travail des enfants.  A cette occasion nous vous proposons quelques titres issus de notre fonds sur ce sujet : Enfants au travail : attitudes des élites en Europe occidentale et méditerranéenne aux XIXe et XXe siècles / sous la dir. de Roland Caty. Aix-en-Provence : Publications de l’Université de Provence , 2002. ISBN : 2-85399-501-1. Cote médiathèque : 330 ENF Consultable en accès libre sur Openedition Books. … Continuer la lecture de Le travail des enfants : quelques références

Autour d’un entretien entre Joseph Staline et H. D Wells

Dans le n° 96-97 de La Correspondance international  daté du 27 octobre 1934, j’ai remarqué un entretien (ou interview si vous préférez le franglais) entre Joseph Staline et H. G. Wells. Je ne vais pas vous présenter ici le Petit Père des Peuples…… ni l’immortel auteur de romans et nouvelles qui ont fait date dans l’histoire de de science-fiction. J’insisterai plutôt sur le périodique où est paru cet entretien et vous donnerai quelques précisions sur ce dernier ainsi que des accès à ses versions en ligne.

La Correspondance internationale

Ce qui suit doit beaucoup aux information que j’ai trouvé sur PANDOR, le Portail Archives Numériques et Données de la Recherche de l’Université de Bourgogne que j’ai complété notamment avec la notice bibliographique du SUDOC.

Un périodique communiste de l’Entre-Deux guerres

Lancée en octobre 1921,  La Correspondance internationale était une publication éditée et produite sous la responsabilité de l’Internationale Communiste  créée à Moscou en mars 1919.

Comme d’autres journaux publiés par cette organisation (Troisième Internationale en 1918 à  ; L’Internationale communiste de 1919 à 1925) , elle a eu des éditions en d’autres langues :

l’allemand : Internationale Presse Korrespondenz

l’anglais : International press correspondence

l’espagnol :  La correspondencia internacional

Alternativement bi-hebdomadaire ou hebdomadaire, elle couvrait l’actualité internationale (vie politique, mouvements sociaux) et l’activité des partis communistes, fonctionnant une agence de presse du mouvement communiste international.

Elle cesse de paraître le 26 août 1939, le jour même où Édouard Daladier interdit la presse communiste en France. Il est vrai que trois jours plus tôt, le pacte germano-soviétique a été signé, mettant les communiste français en bien mauvaise posture. Mais ceci est une autre histoire…

Où ce périodique est-il accessible ?

A en croire la notice qui sur PANDOR accompagne la version numérisée du périodique,

c’est seulement au laboratoire d’histoire de l’Université de Bourgogne (Centre Georges Chevrier UMR 7366) et à la MSH de Dijon qu’une collection, en mauvais état, de cette revue était consultable en son intégralité […] et la numérisation, le traitement documentaire et la mise en ligne de cet instrument de recherche doit permettre aux chercheurs d’accéder à cette publication dont les collections papiers sont très rares et difficiles d’accès, y compris dans les grandes bibliothèques publiques.

Ceci mérite deux commentaires. Effectivement ce titre est peu représenté dans les collections patrimoniales. Pour ne parler que des bibliothèques universitaires, le SUDOC ne signale que douze localisations, souvent lacunaires. Quant à la BNF, elle ne semble pas mieux lotie. Cependant j’émets quelques réserves sur la numérisation telle qu’elle a été effectuée à l’Université de Dijon. Il s’agit en fait de la numérisation de microfilms réalisés en 1965. Malheureusement, la qualité de ces derniers est parfois assez médiocre et cela s’en ressent pour la lecture en ligne, comme j’ai pu le constater en voulant lire les fascicules d’octobre 1934.

La version française de la revue a été réimprimée par la Fondation Feltrinelli à Milan où elle est consultable sous sa forme papier. Quant à sa version allemande, elle a a été microfilmée par la Fondation Friedrich Ebert où elle est accessible.

Existence d’une revue homonyme

De 1967 a 1973 a été publié à Paris un périodique intitulé La Correspondance internationale  et édité par le Comité international pour la reconstruction de la IVe Internationale. Il s’agit d’un supplément de La Vérité, organe central du Parti communiste internationaliste, Section française de la IVe Internationale. Il s’agit donc d’une revue trotskyste, sans lien avec la précédente. Quelques un de ses fascicules sont accessibles en ligne.

L’entretien entre Staline et Wells
Un résumé de l’entretien
Une parenthèse sur les entretiens accordés par Staline

Comme il est indiqué dans La Correspondance internationale, l’entrevue a eu lieu le 23 juillet 1934. Et j’ajouterai : de 16h00 à 19h00. Comment peut-on le savoir ? C’est qu’il est possible de consulter en ligne le registre des entrées et sorties du bureau personnel de Staline au Kremlin des années 1920 à sa mort en mars 1953 sur  le site du MelGROSH (Melbourne Gataway to Research on Soviet History).

Grâce à cela, il est possible de savoir que Staline n’a reçu que deux personnes dans son bureau le 23 juillet 1934 : H. G. Wels et, après son départ, un nommé Goloded pour une dizaine de minutes. Il semble que ce Goloded ait eu neuf entretiens avec Staline entre le 17 juin 1931 et le 29 mai 1937. De qui s’agit-il ? Mystère. Il n’est pas impossible non plus que ce soit des homonymes…

Si vous souhaitez en savoir plus sur cette source exceptionnelle, je vous invite à lire l’article de Romain Ducoulombier consultable sur ANR PAPRIK@2F (Portail Archives Politiques Recherches Indexation Komintern et Fonds français).

Publications de l’entretien et accès en ligne

D’abord paru en russe dans le n° 17 du Bolchevik , la revue théorique du PC. de l’URSS, l’entretien est rapidement repris dans d’autres langues. Le 27 octobre 1934, il paraît simultanément en anglais dans un supplément spécial du New Stateman et en français dans le n° 96-97 de La Correspondance international.

Cette première traduction en français est de K. Oumanski. Sans doute s’agit-il du diplomate Konstantin Umansky qui travaillait à l’époque au département de la presse et de l’information du ministère soviétique des Affaires étrangères.

C’est une autre traduction qui est publiée dans le tome XIV des Œuvres de Staline (Paris, 1977) Vous pouvez la trouver sur Marxiste.fr et là sur Communisme-Bolchevisme.net.  Quant à la version anglaise, on peut la trouver  sur le site du New Stateman,  sur la Tribune marxiste léniniste et sur le blog de Pedro Amota.

Disponibles à la médiathèque

La médiathèque vous propose deux nouveaux ouvrages : Une histoire  de la modernité sonore / Jonathan Sterne. Paris : éd. La découverte, Philharmonie de Paris – Cité de la musique, 2015. Cote bibliothèque : 8-41500. Compte rendu du livre de Rémi Lecompte dans la revue Lectures.   Design et humanités numériques / Anthony Masure. Paris : Ed. B42, 2017. Cote bibliothèque : 12-24692. Présentation de l’ouvrage par l’auteur et par Nicolas Thély qui en a rédigé la préface.

Inscriptions ouvertes pour le stage d’initiation au manuscrit grec et oriental (16-18/10/2018)

Le stage, du 16 au 18 octobre 2018, propose une formation initiale sur le manuscrit grec, avec une ouverture sur le domaine de l’Orient chrétien (en particulier le copte et le syriaque). Cette formation vient en complément des enseignements de paléographie, d’histoire du livre et d’histoire des textes existant par ailleurs en France. Il est destiné en priorité aux étudiants en master et en thèse et, plus largement, à tout autre public intéressé.

Le stage sera assuré par les membres de la Section grecque et de l’Orient chrétien de l’IRHT, ainsi que par Brigitte Mondrain (EPHE), Muriel Debié (EPHE) et Alain Desreumaux (CNRS). Il se déroulera à Institut de grec de Sorbonne Université (Paris 5e) pour les séances plénières de l’après-midi, et dans les locaux de la Section grecque (Collège Sainte-Barbe, Paris 5e) pour les ateliers pratiques du matin, ce qui permettra l’accès à notre documentation : reproductions de manuscrits, catalogues, instruments de travail. Une visite-atelier est prévue dans une ou des bibliothèques parisiennes conservant des manuscrits.

Le stage s’inscrit par ailleurs dans le cadre de la semaine de formation sur le manuscrit médiéval à l’IRHT. En particulier, le lundi 15 octobre, la première journée du « stage d’initiation au manuscrit médiéval et au livre humaniste », qui se tiendra au 40 av. d’Iéna, Paris 16e, proposera une formation généraliste axée sur la tradition occidentale qui peut servir d’introduction au domaine grec et oriental, et qui est ouverte en option aux participants au stage de la Section grecque et de l’Orient chrétien.

Plus de renseignements

Présentation et inscriptions

Annonce de colloque: Translation Activity in Late Byzantium (Venice, 11-13 June 2018)

Translation Activity in Late Byzantium
An International Conference
(Ca’ Foscari, Venice, June 11th-13th, 2018)

During the last two Byzantine centuries, a significant number of texts were translated from Latin, but also from Arabic and Italian, into Greek. Most of them are still unedited or available in editions that do not meet the modern academic criteria. Nowadays, these translations are attracting scholarly attention, as it is widely recognised that, besides their philological importance per se, they can shed light on the cultural interactions between Late Byzantines and their neighbours or predecessors. The “Translation Activity in Late Byzantium” conference aims at addressing this desideratum.
This conference has been organized by the Department of Humanities (DSU) of Ca’ Foscari University of Venice in collaboration to the Saprat Laboratory of École Pratique des Hautes Études (Paris), with the support of PSL University (Paris), of the Centro Interdipartimentale di Studi Storici sul Cristianesimo (Ca’ Foscari, Venice), and of the Associazione Italiana di Studi Bizantini (AISB).
This conference falls under the dissemination activities of the project “Thomas Aquinas’ Summa Theologiae Ia IIae translated by Demetrius Cydones and Bessarion’s incomplete Compendium of the translation – A Critical Editio Princeps” (TASTGCEP). This project has received funding from the European Union’s Horizon 2020 research and innovation programme under the Marie Sklodowska-Curie grant agreement No. 703595.

The Organizing Committee:
Prof. Antonio Rigo (Venice)
Prof. Brigitte Mondrain (Paris)
Dr Panagiotis Ch. Athanasopoulos (Venice)

Program and abstracts

Poster

Sculpture3D : l’outil numérique au service des œuvres

Ce dimanche, je suis allé visiter le musée des Beaux-Arts de Tours. Ce n’est pas la première fois que je vais en contempler les collections permanentes où se distinguent notamment deux volets d’un polyptyque d’Andea Mantegna (le reste se trouve à Vérone…), une Vierge à l’Enfant de Rubens, une Fuite en Égypte de Rembrandt, des peintures sur les cinq sens d’après Abraham Bosse, ou, dans un genre que j’affectionne, quelques natures mortes intéressantes comme une Nature morte au fromage de Joris Van Son. Encore ne s’agit-il là que de quelques unes parmi les peintures des collections permanentes

Je voudrais vous signaler ici concerne des sculptures du Val de Loire et ayant pour la plupart pour thème la Vierge à l’enfant, dont certaines (Vierge à l’Enfant d’Ivoy-le-Pré ; Vierge à l’Enfant des Carmes) sont conservées dans les collections du musée, mais pas toutes : celle qui est le joyau de l’exposition est la Vierge à l’enfant de Blois . Ces sculptures sont présentées dans le cadre de l’exposition Sculpturoscope. La Vierge à l’enfant du réel au virtuel

…. issue du projet Sculpture 3D qui associe étroitement des chercheurs et étudiants en Sciences Humaines  et en Sciences de l’Informatique issus notamment du Centre d’études supérieures de la Renaissance (CESR – UMR 7323) et du Laboratoire d’Informatique Fondamentale et Appliquée de Tours (LIFAT). Il a pour objectif de valoriser le patrimoine sculpté de la Renaissance en Région Centre-Val de Loire et se place sur le terrain de la reconstitution 3D d’œuvres emblématiques pour en proposer une exploitation inédite dans trois domaines : la recherche, l’enseignement universitaire et le tourisme en Région Centre-Val de Loire.

L’exposition donne une idée de l’énorme travail déjà accompli et des perspectives offertes par cette étrange rencontre de l’informatique et de l’histoire de l’art, nomment avec l’utilisation de l’impression 3D. Elle dure jusqu’au 10 septembre.

 

L’art d’écrire… mais lequel ?

 

http://gallica.bnf.fr/services/engine/search/sru?operation=searchRetrieve&exactSearch=false&collapsing=true&version=1.2&query=dc.title%20all%20%22art%20d%27ecrire%22

1775 – Étienne Bonnot de Condillac

Traité de l’art d’écrire correctement la langue française

Fait partie des Cours d’études écrits pour le jeune duc Ferdinand de Parme, petit-fils de Louis XV, renfermant Grammaire, Art d’écrire, Art de raisonner, Art de penser, Histoire

éd. 1798  > Cours d’étude… Tome 4

éd. 1812

éd. 1821 > Oeuvres complètes. Tome 5

1877 – Antonin Rondelet

L’art d’écrire (2e éd. 1878)

1896 – Eugène Mouton

L’art d’écrire un livre, de l’imprimer et de le publier

1899 – Antoine Albalat

L’art d’écrire enseigné en vingt leçons

1909 – Gustave Lanson

Conseils sur l’art d’écrire : principes de composition et de style à l’usage des élèves des lycées et collèges et de l’enseignement primaire supérieur (3e éd. 1913)