Archives de catégorie : Prix de thèse

Appel à candidatures du Prix de thèse 2017

L’Institut d’étude de l’islam et des sociétés du monde musulman (IISMM-UMS2000) et le GIS Moyen-Orient Mondes musulmans du CNRS organisent en 2017 trois prix de thèse ciblés ayant trait au Moyen-Orient et aux mondes musulmans. Sont éligibles des travaux soutenus en français ou en France entre le 1er septembre 2014 et le 31 décembre 2016, dans toutes les disciplines des lettres et sciences humaines et sociales.

Trois prix seront attribués et remis solennellement le mercredi 5 juillet 2017 :

  • Le prix Relations internationales/Sciences politiques soutenu par le Centre d’analyse, de prévision et de stratégie (CAPS) du ministère des Affaires Étrangères.
  • Le prix Rémy Leveau, sur l’islam de France et d’Europe soutenu par le Bureau central des cultes (BCC), au ministère de l’Intérieur.
  • Le prix de la thèse francophone décerné par l’Agence universitaire de la francophonie (AUF) – Maghreb.

Conditions générales de candidature :

  • Avoir soutenu entre le 1er septembre 2014 et le 31 décembre 2016 une thèse en français ou en France sur le Moyen-Orient et les mondes musulmans en lettres et sciences humaines et sociales. Cette thèse doit avoir un rapport avec les domaines des prix indiqués ci-dessus : sciences politiques, relations internationales, islam de France, islam d’Europe. Pour le prix de la thèse francophone, se reporter aux conditions particulières infra.
  • Avoir obtenu les félicitations du jury (dans les universités où cela se pratique).
  • Avoir envoyé un dossier complet à l’IISMM selon les modalités ci-dessous, au plus tard le 15 janvier 2017.

Conditions particulières pour le prix de l’AUF :

  • Le candidat, citoyen d’un des trois pays couverts par l’AUF – Maghreb (Algérie, Maroc, Tunisie), doit avoir soutenu sa thèse en français, soit dans son pays, soit en France même, dans les délais indiqués ci-dessus et sur quelque sujet que ce soit ayant trait au Moyen-Orient et aux mondes musulmans, dans toute discipline des lettres et sciences humaines et sociales
  • Il convient de noter que si son dossier remplit les critères requis, un candidat au prix de la thèse francophone est éligible aux autres prix.

Composition du dossier :

  • Un exemplaire électronique de la thèse au format PDF.
  • Deux exemplaires du rapport du jury sur papier. Pour les universités étrangères où il n’existe pas de rapport, prière de joindre deux lettres de recommandation : la première du directeur de thèse, la seconde d’un autre universitaire.
  • Un CV et une liste des publications sur papier.
  • Pour les candidats éligibles au prix de l’AUF – Maghreb, une preuve de nationalité (photocopie de la carte d’identité ou passeport).

Dossier à envoyer :

  • par e-mail (thèse en PDF) : appels.iismm@ehess.fr et prixthese2017@gmail.com
  • par courrier (rapport de soutenance, CV) : Prix de thèse 2017 – IISMM, 96 boulevard Raspail, 75006 Paris.

 

Prix de thèse 2017

Le Prix de thèse 2017 sur le Moyen-Orient et les mondes musulmans regroupe plusieurs prix qui seront décernés à de jeunes docteurs ayant soutenu leur thèse en lettres et sciences humaines et sociales. Il est organisé  par :

Avec le soutien :

Par cette action, la communauté scientifique entend reconnaître et faire connaître la jeune recherche française ou francophone. Ce sont les thèses en lettres et sciences humaines et sociales, au cœur de la recherche la plus novatrice, qui permettent en effet de mieux comprendre aujourd’hui les mondes musulmans.

L’attribution des prix se fera en fonction des critères suivants : apport et originalité, méthodologie mise en œuvre, qualité d’argumentation et d’écriture, portée de la thèse.

Le 5 juillet 2017, lors du deuxième Congrès du GIS Moyen-Orient et mondes musulmans, plusieurs prix seront décernés :

  • Le prix Relations internationales/Sciences politiques soutenu par le Centre d’analyse, de prévision et de stratégie du ministère des Affaires Étrangères.
  • Le prix Rémy Leveau, sur l’islam de France et d’Europe soutenu par le Bureau des Cultes, au ministère de l’Intérieur.
  • Le prix de la Thèse francophone décerné par l’Agence universitaire de la francophonie (AUF) – Maghreb.

Les prix de thèse sur le Moyen-Orient et les mondes musulmans seront attribués par un jury présidé par Madame Anne-Laure Dupont, maître de conférences à l’Université Paris-Sorbonne. Le jury est composé de chercheurs et enseignants-chercheurs, membres du Comité de pilotage de l’IISMM (UMS2000) et/ou du Conseil scientifique du GIS.

Palmarès du Prix de thèse 2016

Le jury du Prix de thèse 2016 sur le Moyen-Orient et les mondes musulmans organisé par l’Institut d’étude de l’islam et des sociétés du monde musulman (IISMM) et le Groupement d’Intérêt Scientifique (GIS) Moyen-Orient et mondes musulmans s’est réuni le 30 mars 2016. Il a désigné les lauréats sur la base de rapports établis sur chaque candidature par les experts qu’il avait mandatés.

Sept prix et six mentions spéciales ont été décernés, sur un total de 92 candidatures.

Le prix Mohammed Arkoun de la thèse d’islamologie, soutenu par le Bureau Central des Cultes (DLPAJ), Ministère de l’Intérieur et par le Ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, a été attribué à :

  • Emmanuel Pisani : Hétérodoxes et non-musulmans dans la pensée d’Abū Ḥāmid al-Ġazāli, thèse de philosophie et de théologie, sous la direction de Geneviève Gobillot et Michel Younès, soutenue le 9 janvier 2014 à l’Université Lyon III Jean Moulin.

Le prix de la thèse de l’Agence Universitaire de la Francophonie au Moyen-Orient, soutenu par le Bureau Moyen-Orient de l’AUF, a été attribué à :

  • Assaf Dahdah: Habiter la ville sans droits. Les travailleurs migrants dans les marges de Beyrouth (Liban), thèse de géographie, sous la direction de Virginie Baby-Collin et de Michael F. Davie, soutenue le 3 décembre 2015 à l’Université Aix-Marseille.

Les prix du GIS Moyen-Orient et mondes musulmans ont été attribués à :

  • le premier prix à Marc Toutant : La culture des derniers Timourides : études des pratiques d’imitation à travers l’exemple de la Khamsa de Mīr ‘Alī Shīr Nawā’ī (1441-1501), thèse d’histoire, sous la direction de Nathalie Clayer, soutenue le 10 décembre 2013 à l’EHESS.
  • le deuxième prix à Boris James : Les Kurdes dans l’Orient mamelouk et mongol de 1250 à 1340 : entre marginalisation et autonomie, thèse d’histoire, sous la direction d’Anne-Marie Eddé, soutenue le 15 mars 2014 à l’Université Paris-Ouest Nanterre-La Défense.
  • le troisième prix à Malak Labib : La statistique d’État en Égypte à l’ère coloniale : finances, espace public et représentation (1875 – 1922), thèse d’histoire, sous la direction de Ghislaine Alleaume, soutenue le 23 mars 2015 à l’Université Aix-Marseille.

Les prix de l’IISMM-EHESS ont été attribués à :

  • le premier prix à Marie-Paule Hille : Le Xidaotang, une existence collective à l’épreuve du politique. Ethnographie historique et anthropologique d’une communauté musulmane chinoise (Gansu, 1857-2014), thèse d’anthropologie sociale et ethnologie, sous la direction d’Isabelle Thireau, soutenue le 5 décembre 2014 à l’EHESS.
  • le deuxième prix à Rémi Dewière : L’esclave, le savant et le sultan. Représentations du monde et diplomatie au sultanat de Borno (XVIe-XVIIe siècles), thèse d’histoire, sous la direction de Bertrand Hirsch, soutenue le 5 décembre 2015 à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

Les mentions spéciales du jury ont été attribuées à :

  • Anahi Alviso-Marino : Les artistes visuels au Yémen, du soutien à la contestation de l’ordre politique, thèse de science politique, sous la direction de Mounia Bennani-Chraïbi et d’Isabelle Sommier, soutenue le 4 décembre 2015 à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.
  • Francesco Chiabotti : Entre soufisme et savoir islamique : l’œuvre de ‘Abd al-Karīm al-Qushayrī (376-465/986-1072), thèse d’islamologie, sous la direction de Denis Gril, soutenue le 12 décembre 2014 à l’Université Aix–Marseille.
  • Elsa Clavé : La malayisation du Sud philippin (XVe-XIXe siècles). Recherches historiques appuyées sur l’analyse des sources narratives et juridiques des sultanats de Sulu (c. 1450-c. 1900) et de Mindanao (c. 1520-c. 1900), thèse d’histoire, sous la direction d’Henry Chambert-Loir, soutenue le 11 décembre 2013 à l’EHESS.
  • Augustin Jomier : Un réformisme islamique dans l’Algérie coloniale. Oulémas ibadites et société du Mzab (c. 1880-c. 1970), thèse d’histoire, sous la direction de Dominique Avon et Sabrina Mervin, soutenue le 2 juillet 2015 à l’Université du Maine (Le Mans).
  • Maho Sebiane : L’invisible : esclavage, sawaili et possession dans le complexe rituel leiwah d’Arabie orientale (sultanat d’Oman-Émirats Arabes Unis), thèse d’ethnomusicologie, sous la direction de Susanne Fürniss, soutenue le 30 juin 2015 à l’Université Paris-Ouest Nanterre-La Défense.
  • Ismail Warscheid : Traduire le social en normatif : la justice islamique dans le grand Touat (Sahara algérien) au XVIIIe siècle, thèse d’histoire, sous la direction de Houari Touati, soutenue le 8 octobre 2014 à l’EHESS.

Le jury, présidé par Anne-Laure Dupont, maître de conférences en histoire à l’université Paris-Sorbonne, était constitué de volontaires du comité de pilotage de l’IISMM et du Conseil Scientifique du GIS Moyen-Orient et Mondes Musulmans :

  • Mohamed Hocine Benkheira, directeur d’études à la section des sciences religieuses de l’EPHE et membre du GSRL (laboratoire mixte CNRS-EPHE).
  • Pascal Buresi, directeur de recherche au CNRS (CIHAM, UMR 5648), directeur d’études à l’EHESS, directeur de l’IISMM.
  • Nathalie Clayer, directrice de recherche au CNRS, directrice d’études à l’EHESS, directrice du CETOBAC (UMR 8032).
  • Anne-Laure Dupont, maître de conférences, université Paris-Sorbonne.
  • Bernard Heyberger, directeur d’études à l’EHESS (CéSoR) et à l’EPHE.
  • Frédéric Hitzel, chargé de recherches CNRS, directeur adjoint du CETOBAC-EHESS-PSL.
  • Juliette Honvault, chercheur CNRS, Aix Marseille Université, IREMAM (UMR 7310).
  • Pénélope Larzillière, chargée de recherche à l’Institut de recherche pour le développement.
  • Corinne Lefèvre, chargée de recherche au CNRS.
  • Catherine Mayeur-Jaouen, professeur des universités (INALCO), membre senior de l’Institut universitaire de France.
  • Franck Mermier, directeur de recherche au CNRS, Institut Interdisciplinaire d’Anthropologie du Contemporain.
  • Elise Voguet, chargée de recherche à l’Institut de recherche et d’histoire des textes (IRHT/CNRS) et directrice adjointe de l’IISMM.
  • Mercedes Volait, directeur de recherche au CNRS, directeur du laboratoire InVisu à l’Institut national d’histoire de l’art (USR 3103).
  • Jean Schmitz, anthropologue, directeur de recherche à l’IRD (retraité), membre de l’IMAF (Institut des Mondes Africains).
  • Houari Touati, enseignant-chercheur, directeur d’études à l’EHESS.

Prix de thèse 2016

Le Prix de thèse 2016 sur le Moyen-Orient et les mondes musulmans regroupe plusieurs prix qui seront décernés à de jeunes docteurs ayant soutenu leur thèse en lettres et sciences humaines et sociales. Il est organisé  par :

Avec le soutien :

Par cette action, la communauté scientifique entend reconnaître et faire connaître la jeune recherche française ou francophone. Ce sont les thèses en lettres et sciences humaines et sociales, au cœur de la recherche la plus novatrice, qui permettent en effet de mieux comprendre aujourd’hui les mondes musulmans.

L’attribution des prix se fera en fonction des critères suivants : apport et originalité, méthodologie mise en œuvre, qualité d’argumentation et d’écriture, portée de la thèse.

L’IISMM-EHESS a déjà attribué à trois reprises (2002, 2006, 2013) le Prix de la meilleure thèse sur le monde musulman. Avec le soutien du GIS Moyen-Orient et mondes musulmans, une périodicité biennale pourra désormais être instituée.

Le 27 mai 2016, lors d’une cérémonie officielle au Palais du Luxembourg, plusieurs prix seront décernés :

  • les Prix de l’IISMM-EHESS
  • les Prix du GIS Moyen-Orient et mondes musulmans
  • le Prix Mohammed Arkoun de la thèse en islamologie, soutenu par le Bureau Central des Cultes (Direction des Libertés publiques et des Affaires juridiques) du ministère de l’Intérieur. En hommage à Mohammed Arkoun et avec l’accord de Madame Touria Yacoubi Arkoun et de la fondation Mohammed Arkoun pour la paix entre les cultures, nous avons souhaité donner son nom à ce Prix – appelé à être pérennisé et décerné tous les deux ans. Le nom de Mohammed Arkoun continue d’être, pour les spécialistes français de l’islam et au-delà, une référence. Dans les temps difficiles que nous traversons, il nous faut défendre plus que jamais une conception ouverte de l’islam.
  • le Prix de la thèse de l’AUF au Moyen-Orient soutenu par le Bureau Moyen-Orient de l’Agence universitaire de la francophonie (AUF)  sera décerné à un citoyen d’un des treize pays couverts par ce Bureau. Le candidat aura soutenu sa thèse en français, soit dans son pays, soit en France même, en lettres et sciences humaines et sociales sur le Moyen-Orient.

Les prix de thèse sur le Moyen-Orient et les mondes musulmans seront attribués par un jury présidé par Madame Anne-Laure Dupont, maître de conférences à l’Université Paris-Sorbonne. Le jury est composé de chercheurs et enseignants-chercheurs, membres du Comité de pilotage de l’IISMM et/ou du Conseil scientifique du GIS.

La liste des lauréats sera rendue publique le vendredi 15 avril 2016.

Conditions générales de candidature

Attention : modification des conditions générales de candidature pour prendre en compte la totalité de l’année universitaire 2013-2014.

L’Institut d’études de l’islam et des sociétés du monde musulman (IISMM-EHESS) et le GIS Moyen-Orient Mondes musulmans du CNRS organisent en 2016 la quatrième édition du Prix de thèse sur le Moyen-Orient et les mondes musulmans. Sont éligibles des travaux soutenus en français ou en France entre le 1er septembre 2013 et le 31 décembre 2015, dans toutes les disciplines des lettres et sciences humaines et sociales.

Plusieurs prix seront attribués et remis solennellement le vendredi 27 mai 2016 :

  • Les  prix du GIS et de l’IISMM
  • Le prix Mohammed Arkoun de la thèse en islamologie, avec le soutien du Bureau Central des Cultes (DLPAJ), Ministère de l’Intérieur et du Ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche. En hommage à Mohammed Arkoun et avec l’accord de Madame Touria Yacoubi Arkoun et de la Fondation Mohammed Arkoun pour la paix entre les cultures
  • Le Prix de la thèse de l’AUF au Moyen-Orient décerné par le Bureau Moyen-Orient, à l’Agence universitaire de la francophonie (AUF).

Conditions générales de candidature :

  • Avoir soutenu entre le 1er septembre 2013 et le 31 décembre 2015 une thèse en français ou en France sur le Moyen-Orient et les mondes musulmans en lettres et sciences humaines et sociales.
  • Avoir obtenu les félicitations du jury (dans les universités où cela se pratique).
  • Avoir envoyé un dossier complet à l’IISMM selon les modalités ci-dessous, au plus tard le vendredi 8 janvier 2016.

Conditions particulières pour le prix de l’AUF :

  • Le candidat, citoyen d’un des treize pays couverts par le Bureau Moyen-Orient de l’AUF, doit avoir soutenu sa thèse en français, soit dans son pays, soit en France même, dans les délais et sur les sujets indiqués ci-dessus.

Composition du dossier :

  • Un exemplaire électronique de la thèse au format PDF.
  • Deux exemplaires du rapport du jury sur papier. Pour les universités étrangères où il n’existe pas de rapport, prière de joindre deux lettres de recommandation : la première du directeur de thèse, la seconde d’un autre universitaire.
  • Un CV et une liste des publications sur papier.

Contact : prix.de.these2016(at)gmail.com