Archives de catégorie : Halqa

PROGRAMME DES JOURNÉES DE LA HALQA 7-8 JUIN 2018

Veuillez trouver ci-joint le programme des 6èmes Journées doctorales de l’Association Halqa, qui se dérouleront les 7 et 8 juin 2018 dans les locaux de l’INALCO à Paris.

Toutes les informations (horaires, salles, intervenants, panels) dans le programme ci-joint.

En espérant vous y voir nombreux !

Le Bureau de la Halqa

Halqa-dépliant-juin 2018-v3

RENCONTRES « AUTOUR DE… » AVEC ISMAÏL WARSCHEID

Chers membres, c’est avec plaisir que nous vous convions aux premières Rencontres « Autour de… » organisées par l’Association Halqa.

Nous aurons le privilège de discuter avec Ismaïl Warscheid, chercheur à l’Institut de Recherche et d’Histoire des Textes (IRHT – CNRS), et spécialiste du droit musulman au Sahara aux XVIIe et XIXe siècles.

Cette rencontre aura lieu le jeudi 22 février à 19h, au restaurant le Latin-Saint-Germain , 92 boulevard Saint-Germain (75005). 

Ces rencontres étant l’occasion d’échanger avec un jeune chercheur de renom hors de tout cadre formel, nous espérons vous voir nombreux lors de cet événement !

Rencontre autour de

Appel à participation: Les Rendez-vous de l’Histoire du Monde Arabe (IMA), 19 – 21 mai 2017

Après le succès de l’année dernière, l’Institut du Monde Arabe a renouvelé son invitation à la Halqa, ainsi qu’aux deux autres associations de doctorants travaillant sur le Moyen-Orient et les Mondes Musulmans, Diwan et Routes d’Orient, afin de participer à « Ma thèse en 5 minutes » dans le cadre des Rendez-vous de l’Histoire du monde arabe, du 19 au 21 mai 2017 à Paris.

Chaque candidat, trois par association, aura 5 minutes pour son exposé, et 10 minutes d’échange avec le public. Ce qui revient à 15 minutes de passage pour chaque candidat.

Emmanuel Laurentin co-animera  « Ma thèse en 5 minutes » avec Maurice Sartre.

Tous les membres et non-membres de la Halqa, sont donc invités à envoyer leur candidature à l’adresse:

halqadesdoctorants@gmail.com

L’IMA prendra en charge le transport ainsi que l’hébergement des doctorants non-franciliens, nous invitons donc nos collègues d’Aix-en-Provence, de Bordeaux, de Lyon, etc.

Les Rendez-vous de l’Histoire du monde arabe se veulent une manifestation ouverte à tous, dans l’esprit d’une grande université populaire. L’exercice est donc, toujours, de présenter des sujets sur un mode accessible, et parlant pour les plus larges publics.

Pour plus de détails sur l’événement: flyer-rvhma-2017-presentation

La Halqa : Rencontre des doctorants autour de St é phane Lacroix

VENDREDI 25 NOVEMBRE 2016

18h – 20h

dans les locaux du CESSMA (Paris 7), bâtiment Olympe de Gouges, 8 place Paul Ricoeur (Paris 13e).
Salle 864(8e étage)

Comme chaque année, nous organisons des rencontres doctorales informelles autour d’un jeune chercheur pour échanger sur ses recherches et son parcours. Cette année, nous avons le plaisir de vous inviter à une rencontre autour de Stéphane Lacroix, professeur associé à Sciences Po, spécialiste de l’islam politique, chercheur au Centre d’Études et de Recherches Internationales (CERI) et chercheur associé au Centre d’Études et de Documentation Économiques, Juridiques et Sociales (CEDEJ) du Caire. Ses recherches portent sur la sociologie et l’histoire intellectuelle des mouvements islamistes, à partir des terrains égyptien et saoudien.

ATTENTION : Nombre de places limitées
Inscription obligatoire par mail à :
halqadesdoctorants[at]gmail.com

Séminaire de recherche: MONDES SAHARIENS : SOURCES, ESPACES, SOCIÉTÉS, VIIIE-XIXE SIÈCLE

MONDES SAHARIENS : SOURCES, ESPACES, SOCIÉTÉS, VIIIE-XIXE SIÈCLE

  • Cyrille Aillet, maître de conférences à l’Université Lumière ( CIHAM )Cet enseignant est référent pour cette UE
  • Chloé Capel, doctorante à l’Université Panthéon-Sorbonne, ArScAn ( Hors EHESS )
  • Élise Voguet, chargée de recherche au CNRS ( Hors EHESS )
  • Ismail Warscheid, chargé de recherche au CNRS ( Hors EHESS )

S’il s’agit de l’enseignement principal d’un enseignant, le nom de celui-ci est indiqué en gras.

2e jeudi du mois de 11 h à 13 h (salle des étudiants, IISMM, 96 bd Raspail 75006 Paris), du 12 novembre 2015 au 12 mai 2016. Séance inaugurale le vendredi 16 octobre (même horaire, salle de réunion de l’IISMM, même adresse)

Les espaces sahariens sont extrêmement divers, et leur histoire politique, économique et culturelle n’est généralement qu’entraperçue à travers le prisme des sociétés maghrébines et des mondes africains, dont elles constitueraient les marges. Or l’histoire des sociétés sahariennes ne peut se limiter aux seules circulations qui les relient à la Méditerranée. Les oasis du Sahara constituent un véritable archipel de cultures régionales, dont les modes d’organisation du territoire et du peuplement, les formes de vie sédentaire et les réseaux commerciaux répondent à des modèles plus variés qu’on ne le dit habituellement. Centres autonomes ou satellisés par un État ou une formation tribale de plus grande ampleur, les foyers de vie sédentaire au Sahara relèvent à la fois de l’histoire locale et de l’histoire connectée.

Les études sahariennes souffrent aujourd’hui, tout particulièrement en France, d’un repli considérable et d’un manque certain de visibilité, notamment en raison du fort morcellement des recherches entre plusieurs disciplines (histoire, géographie, archéologie, histoire des arts, anthropologie) et champs académiques (monde maghrébin, Afrique subsaharienne, histoire moderne et médiévale). Ce domaine d’étude est également très menacé par la disparition des équipes de recherches spécialisées et, bien sûr, par les difficultés d’accès aux terrains. Quant aux patrimoines matériels sahariens, ils sont par endroits menacés de disparition pure et simple.

Inspiré de l’expérience acquise dans le cadre des projets ANR « Touat » et « Maghribadite », cet atelier aura pour premier objectif de faire émerger de nouvelles ressources pour la recherche, qu’il s’agisse de fonds manuscrits, de corpus édités, de sources matérielles ou de sites archéologiques. Ouvert à toutes les formes de décloisonnement chronologique et méthodologique, il pourra également constituer un lieu de rencontre et de débat pour les chercheurs impliqués dans l’étude des mondes sahariens, quelle que soit leur discipline, et un lieu de promotion des recherches internationales les plus novatrices. À plus long terme, il s’agira de poser les jalons d’une histoire précoloniale du Sahara.

L’atelier, d’une durée de 2 h, se déroulera avec une fréquence mensuelle, à raison d’environ neuf séances par an. Chaque année sera consacrée à un thème d’étude spécifique. Les séances seront partagées entre l’intervention d’un spécialiste et une réflexion critique commune, dirigée par un autre intervenant. L’ouverture sur la recherche internationale sera conciliée avec la place laissée aux jeunes chercheurs. Deux séances de travail (de 3 h) sur les sources viendront compléter l’atelier.

Au fil des années, l’atelier abordera certains des thèmes majeurs liés à l’histoire de ces espaces, comme les modes d’organisation sociale (établissements humains, qṣūr, nomadisme…), les gestions politiques (relations avec les pouvoirs maghrébins et africains, oligarchies, pouvoirs tribaux…), l’hydraulique et les usages de l’eau, la gestion des ressources naturelles (minerais, métaux, sel), les économies de subsistance (agriculture, pastoralisme), l’islamisation, les réseaux et les produits du commerce, l’esclavage, les rites et les espaces religieux…

La première année (2015-2016) questionnera, à partir de projets en cours, les différents types de corpus documentaires et les approches critiques dont ils peuvent faire l’objet. Nous explorerons les riches fonds de manuscrits du Mzab, du Touat et de Tombouctou, les ressources du patrimoine oral et les archives de la culture matérielle.

Suivi et validation pour le master : Bi/mensuel annuel (24 h = 6 ECTS)

Mentions & spécialités :

Intitulés généraux :

Centre : IISMM – Institut d’études de l’Islam et des sociétés du monde musulman

Site web : http://maghribadite.hypotheses.org/

Site web : http://touat.fr/

Adresse(s) électronique(s) de contact : cyrilleaillet@yahoo.fr, chloe.capel@gmail.com, elise.voguet@irht.cnrs.fr, ismailwarscheid@yahoo.com

CfP : Politics of Dress and Identity in Eastern Mediterranean Societies, Past and Present (16 novembre 2015)

The Politics of Dress and Identity in Eastern Mediterranean Societies, Past and Present

An international symposium organized by the Fitting in/Standing Out project (NWO), Vrije Universiteit Amsterdam, the University of Salento (Lecce), and the Allard Pierson Museum (Amsterdam)

24-26 March 2016, Allard Pierson Museum (Amsterdam)

Dress plays an essential role in the presentation of the self and in the perception of the other. Clothing and headgear, as well as accessories, tattoos, and hair styles, overtly state and sometimes more subtly convey information about a person’s social standing, gender, ethnicity, regional background, affiliations, profession, or religious beliefs – in other words, about the particular position (s)he holds, or would like to show as having, at a certain moment in time within a certain group or society. Dress is also part of the negotiation of identity and status; it allows individuals to articulate, or conceal, different identities, whether these are individual or collective, imposed or chosen. Identificational changes – when entering a new phase of life or assuming a new status or role – are often marked by the rejection of certain dress codes and/or the acquisition of new ones. Similarly, transient identities can be expressed through a new or composite dress vocabulary. Although dress is usually perceived, understood, and represented as an unambiguous statement about one’s identity, it is in fact a source of many potential ambiguities. The meanings and symbolic values associated with dress are not only culturally situated; they are also dependent on the time and place, the wearer, and the audience. Moreover, they constantly change over time.

This international symposium takes an interdisciplinary, diachronic, and comparative approach to explore the interplay between dress and identity in the broader Mediterranean basin, with a special focus on Muslim societies and interconnected cultures, in both the past and present. It aims to bring together anthropologists, sociologists, historians, art historians, archaeologists, and scholars of other disciplines working on this subject, using a wide spectrum of methods – from textual to textile analysis. The study of dress and, in particular, of attempts to control the meanings of dress – whether in practice, depictions, or texts – not only has great potential for social and cultural history, but is also crucial to understand sartorial dynamics within contemporary societies. From the sumptuary laws issued in many ancient societies to the contemporary debate on veiling practices among Muslim women, dress is, and has always been, the site of competing discourses, where authority and resistance, and the interests of the community and those of the individual meet. By bridging the gap between different academic fields, this symposium aims to put perceptions of dress in the past and the present into a broader perspective.

The main themes we aim to discuss are:

  • How is dress used to reify or challenge community boundaries? How do intersecting identities influence choices in dress?
  • How is dress represented in visual and written sources? What is the relation between these and actual dress practices? How do these images and texts contribute to construct, reinforce, or subvert identity categories?
  • How do actual garments, depictions of dress, or discourses on dress refer to the past (i.e. religious or cultural traditions) to legitimize the present?
  • What role does dress play in the articulation of transient or multiple identities, for example in cases of conversion, migration, or the assumption of a new social status?
  • How do political, economic, and cultural connections between the East and the West influence dress? How is exotic dress appropriated locally to negotiate status and identity?

Scholars, PhD candidates, and advanced MA students doing research related to the subject of dress and identity are invited to submit a proposal for the symposium. If application for participation has been successful the following is granted:

  • Participation in the complete program, including lunches and the conference dinners;
  • Not included: travel, accommodation expenses, and other meals.

The conference does not offer travel grants, but we can support applications for additional funding sought from third parties such as the Pasold Research Fund (www.pasold.co.uk)

To apply for participation applications should be send to the symposium organizers: Rosita D’Amora rosita.damora@unisalento.it or Tineke Rooijakkers c.t.rooijakkers@vu.nl

Deadline for application: Monday, 16 November 2015, 24.00 (CET)

This application includes the following:

  • a title and an abstract of 300 words (max.)
  • a short biography of 50 words (max.)

We intend to publish a selection of the papers presented at the symposium in an edited volume. The deadline for the submission of these articles is: Thursday, 15 September 2016.

The organizing committee: Rosita D’Amora, Tineke Rooijakkers, Bas ter Haar Romeny, Mat Immerzeel, Judith Kindinger, and Alexandra Pleşa

CFP : Bourdieu and Islam

The work of French sociologist Pierre Bourdieu (1930-2002) has had a resounding influence in the humanities and social sciences, and the proposed book, Bourdieu and Islam, would be the first to reflect upon, outline, and gather representations of this influence in Islamic Studies. Although having himself been trained in philosophy, Bourdieu turned to sociology at the very beginning of his professional career, and his first application thereof took the form of ethnographic fieldwork in an Islamic society, specifically rural Algeria in the late 1950s. Over the ensuing decades, he effectively refined and employed his signature “theory of practice,” a subtle model for the analysis of human cultural and social phenomena that has proven to be fruitfully applicable to a wide range of substantive research topics. Initially only few scholars of religion were drawn to Bourdieu; however, this has been considerably changing in recent years, with the number of Bourdieu-oriented studies of religion now amounting to a robust body of literature, a growing segment of which treats Islam. Bourdieu and Islam will thus serve two fundamental purposes: 1) to cull into a single volume Bourdieu’s most important explicit writings on Islam and provide expert commentary on them; and 2) to take stock of the present state of the Bourdieuian study of Islam via discreet essays on the topic and via solicited and juried work by scholars of Islam whose work is oriented by Bourdieu.

 

Interested scholars are invited to submit abstracts, completed essays, proposals, or works in progress to the editors at their earlier convenience. Submissions in English are preferred, but any relevant work in Arabic, French, or Spanish will also be carefully considered and, if accepted for inclusion in the volume, translated by the editors into English. The volume’s table of content will be finalized by December 31, 2015, with an aim to have final versions of all chapters suitable for publication by April 15, 2016. Electronic submissions or hard copies are equally welcome and may be sent to the editors at the following addresses:

 

trey@temple.edu

 

Terry Rey, Ph.D.

Associate Professor

Department of Religion

629 Anderson Hall

1114 Polett Walk

Temple University

Philadelphia, PA 19012

USA

 

About the Editors

Terry Rey is associate professor of religion at Temple University. Author or editor of six books and dozens of scholarly articles and book chapters, he writes primarily on African and African diasporic religion, and much of his work, whether historical, anthropological, or sociological, is centrally oriented by Pierre Bourdieu. His 2007 book Bourdieu on Religion: Imposing Faith and Legitimacy (Routledge) has enjoyed unanimously favorable reviews in scholarly journals, been well received internationally, and been widely cited, and it will thus serve as a springboard for Bourdieu and Islam and a generator of interest from potential contributors and readers alike.

 

Khalid Blankinship is associate professor and chair of religion at Temple University. Internationally renowned as an historian of Islam and fluent in classical and contemporary Arabic, he has lectured in Egypt, India, Jordan, Malaysia, Morocco, and Saudi Arabia. In addition to numerous articles published in scholarly journals, book chapters, or online fora, Blankinship is author of The End of the Jihâd State: The Reign of Hishâm ibn ‘Abd al-Malik (724-743 CE) and the Collapse of the UmayyadsThe History of al-Tabarî, Vol. XI, The Challenge to the Empires: A.D. 633-635/A.H.; and The History of al-Tabarî, Vol. XXV, The End of Expansion: The Caliphate of Hishâm A.D. 724-738/A.H. 105-120.

 

Contact Info:

Terry Rey

Department of Religion

AB 629, 1114 Polett Walk

Temple University

Philadelphia, PA 19012

USA

Contact Email:

CFP : The 2015 Moise Khayrallah Lebanese Diaspora Studies Prizes (15 octobre 2015)

The Khayrallah Prize recognizes excellence in scholarly studies from any discipline focusing on any aspect of Lebanese migration. Two awards will be given. The first prize, in the amount of $1000, is awarded to an established scholar. The second prize, in the amount of $500, is awarded to a graduate student.

  1. Established Scholars: Articles published between June 1, 2014 and May 30, 2015 are eligible for consideration for the 2015 prize and may be submitted by the author or the publisher of a journal, anthology, or volume containing independent essays. A committee of Lebanese Migration scholars, representing diverse disciplines, will select the winning article.
  2. Graduate Students: Papers authored between June 1, 2014 and May 30, 2015 are eligible for consideration for the 2015 prize and may be submitted by the author. A committee of Lebanese Migration scholars, representing diverse disciplines, will select the winning paper. The paper will be subsequently published in the Mashriq & Mahjar: Journal of Middle East Migration Studies.

Send a PDF copy of the article/essay to: akhater@ncsu.edu.

Applicants must verify date of actual publication for eligibility. ONE entry per scholar or publisher is allowed annually. Essays written in part or in whole in a language other than English must be accompanied by English translations.

Deadline for submission is October 15, 2015. Winners of the award will be announced at the award ceremony of the Middle East Studies Association annual meeting.

http://lebanesestudies.ojs.chass.ncsu.edu/index.php/mashriq/announcement/view/2

Call for applications: 8 training grants

In the framework of its training programme for 2016, the IEMed offers 8 professional training grants for postgraduate students. The training is carried out in the following IEMed areas of work:

  • Euro-Mediterranean Policies
  • Resources and documentation
  • Arab and Mediterranean World
  • Socioeconomic Development
  • Civil Society
  • Gender
  • Communications
  • Institutional support and Euro-Mediterranean relations

Applications deadline:
Friday, 13th November at 2pm

Bourses de recherche postdoctorales, Conseil arabe pour les sciences sociales, Beyrouth (15 octobre 2015)

Le Conseil Arabe pour les Sciences Sociales lance le second cycle de son programme de bourses de recherche postdoctorales

La date limite pour les demandes de ce cycle est de 15 Octobre 2015.

Le Conseil Arabe pour les Sciences Sociales (CASS) a le plaisir d’annoncer le lancement du second cycle de son programme de bourses de recherche postdoctorales pour chercheuses et chercheurs débutants arabes. Ce programme de bourse de 9 mois a pour objectif de permettre aux chercheurs jusqu’à trois ans après l’obtention de leur doctorat de poursuivre leurs plans de recherche et de publication, de faire partie du réseau de recherche arabe, et d’envisager une carrière de recherche dans la région arabe.

Cette nouvelle initiative s’ajoute aux efforts du CASS pour soutenir et encourager les sciences sociales dans la région arabe, notamment en termes d’investissement dans une nouvelle génération de chercheurs en sciences sociales.

Critères d’éligibilité:

Les bourses seront attribuées selon un processus concurrentiel aux chercheurs en début de carrière qui répondent aux critères décrits ci-dessous.

Un intérêt particulier est réservé afin d’attirer les chercheurs arabes formés à l’étranger.

Les candidats (ils ou elles) sont éligibles si :

– Ils sont citoyens ou nationaux d’un pays arabe : un pays arabe est « un état membre de la Ligue arabe ». Le terme « national » fait référence aux résidents permanents ou à long terme d’un état arabe, y compris ceux qui n’ont pas de nationalités, comme les réfugiés apatrides. Les chercheurs arabes résidents à l’extérieur de la région lors de la demande d’application seront éligibles, seulement s’ils n’ont pas un poste permanent ou une offre de poste permanent, et/ou n’ont pas accès aux ressources de recherche de leurs institutions et/ou pays de résidence. Les chercheurs arabes résidant en dehors de la région seront appelés à passer la période de leur bourse postdoctoraledans la région arabe.

– Ils sont des chercheurs débutants : ce programme cible les chercheurs qui ont obtenu leur doctorat en sciences sociales depuis 0-3 ans (d’un pays arabe ou de l’étranger). Les candidats doivent avoir obtenu leur doctorat au moment du dépôt de candidature. Les candidats doivent avoir obtenu leur doctorat au moment de la demande.

– Ils possèdent des compétences et un potentiel académiques de haut niveau : les candidats doivent soumettre un avant-projet de 10-15 pages, qui souligne leurs compétences académiques et décrit un problème de recherche important que le chercheur doit considérer durant la période de la bourse de recherche. Le candidat doit aussi fournir un plan de publication et une étude de ses 3 ans de carrière.

– Fournir la preuve de l’appui d’un mentor proposé: Lors de la demande d’application, les candidats doivent fournir une lettre d’un tuteur académique basé dans une institution arabe dans la région dans lequel il / elle exprimela volonté de fournir un soutien académique et la supervision nécessaire au boursier potentiel durant la période de sa bourse de recherche.

S’ils sont sélectionnés, les candidats devront alors fournir une lettre officielle d’une institution académique arabe confirmant la capacité de cette institution à les accueillir et à leur offrir le soutien logistique et administratif requis. Le CASS s’engage à offrir aux candidats sélectionnés le conseil relatif aux institutions académiques dans la région qui seraient plus convenables ou plus aptes à les accueillir.

Documents requis lors du dépôt de candidature:

Les candidats doivent remplir le formulaire de candidature en ligne et fournir les documents ci-après :

– Un CV mis à jour et détaillé;

– Une demande / lettre de motivation

– Une preuve de nationalité ou de résidence dans la région arabe;

– Une proposition de projet (10-15 pages): détailler les activités que le boursier a l’intention de travailler sur pendantleur période de bourseCela peut être le même ou un sujet étroitement liée à votre thèse de doctorat ou un sujetentièrement nouveau.

– Une lettre d’un tuteur académique basé dans une institution arabe dans la région dans laquelle il/elle exprime sa volonté de superviser le candidat durant la période de la bourse de recherche;

Orientation disciplinaire et thématique:

Ce programme de bourse de recherche cible les chercheurs en sciences sociales, notamment dans le domaine des sciences politiques, l’économie, la sociologie, l’anthropologie, l’éducation, la démographie, les médias, et les études culturelles, entre autres. Pour le 1er cycle du programme, l’orientation thématique est ouverte.

Le CASS emploie généralement une définition large des sciences sociales qui inclut les sciences socialesfondamentales telles que l’anthropologie, la démographie, l’économie, la science politique, la psychologie sociologie.Ceci est en plus de disciplines connexes” tels que l’art, l’architecture, la géographie, l’histoire, le droit, la littérature, la linguistique, la philosophie et la santé publique et les domaines interdisciplinaires tels que les études de genre, études culturelles, études médias, études sur le développement et les études urbaines.

 

Conditions des bourses:

– Les bourses offriront un financement total (y compris les dépenses de logement et de recherche) pendant 9 mois pour un montant total de 32 000 USD. Ce montant peut largement dépendre des niveaux de prix respectifs dans lespays / pays proposés de résidence où le boursier il résidera pendant son / sa bourse ainsi que si oui ou non le boursier sera d’avoir d’autres sources de revenus tout au long de la période de la bourseSi présélectionnés, les candidats seront invités à fournir un budget estimation (1) les coûts de la vie(2) les coûts de la rechercheet (3pour indiquer si oui ou non ils seront d’avoir d’autres sources de financement et / ou le revenu pendant la période de leurbourse.

– Les frais de voyage d’une moyenne de 900 USD pour chaque boursier seront aussi prévus pour les candidats qui recherchent l’affiliation à une institution qui se trouve à l’étranger par rapport à leur domicile ou à leur pays de résidence.

– Un fonds supplémentaire d’une moyenne de 5 000 USD par boursier, sera disponible pour une deuxième phase (jusqu’à 9 mois) selon un avant-projet proposé par le candidat afin de poursuivre de nouvelles voies de recherche.

– Le boursier devra participer à deux ateliers de travail, au moins, organisé par le CASS durant la période de sa bourse de recherche et devra présenter son travail à ses collègues, et aux chercheurs expérimentés. Le CASS couvrira séparément les frais de participation à de tels événements.

Dans cette annonce, le masculin a été utilisé par souci de simplification du style ; toutefois il désigne aussi bien la candidate, que le candidat.

Les candidats sont invités à consulter le Guide de demande de formulaire (ici) ainsi que le document de ”Questions fréquemment posées” (ici) avant de soumettre leur demande.