Archives de catégorie : Appels à projets

3e Appel à candidatures programme PAUSE (Programme national d’aide à l’Accueil en Urgence des Scientifiques en Exil) – LIMITE : 20/09/2017

Appel à candidatures PAUSE à télécharger Le Programme national d’aide à l’Accueil en Urgence des Scientifiques en Exil (PAUSE), créé le 16 janvier 2017, accorde des financements incitatifs aux établissements d’enseignement supérieur et aux organismes de...

PROLONGATION de l’appel à Projet n° 19-2017 : « Les salons musulmans en France et en Belgique : économie, réseaux et acteurs socioreligieux » – Bureau central des cultes (DLPAJ), Ministère de l’intérieur — LIMITE : 01/09/2017

Extension au 1er septembre 2017 de l’appel à projet de recherche 2017 n°19 dans le cadre des crédits de recherche 2017 « Islam, Religion et Société »  Ministère de l’Intérieur, en partenariat avec le ministère de...

Appels à projets « Islam, religion et société » 2017 – Bureau central des cultes (DLPAJ), Ministère de l’intérieur

Appel à projet de recherche 2017 « Islam, Religion et Société »

Ministère de l’Intérieur, en partenariat avec le ministère de l’Éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche. Direction des libertés publiques et des affaires juridiques ­ Bureau central des cultes

Projet no 19-2017 Les salons musulmans en France et en Belgique : économie, réseaux et acteurs socioreligieux

EXTENSION au 1er septembre 2017

En 1983 avait lieu le premier « Rassemblement annuel des Musulmans de France » (RAMF). Organisé par l’UOIF (devenu récemment « Musulmans de France), il rassemble désormais environ 100.000 personnes chaque année au Bourget (93). Des centaines d’exposants, de bénévoles et de conférenciers animent différents espaces où se croisent commerces, débats sur le statut de l’islam en/de France, et activités pieuses. C’est aussi une tribune pour divers représentants de l’islam, qu’ils soient français ou étrangers.

Sur la base de ce succès populaire, les salons à thématique confessionnelle musulmane se sont développés ces dernières années en France et en Belgique, en plus des déclinaisons régionales de la RAMF. Des thématiques les plus générales aux sujets les plus ciblés, des tendances les plus institutionnalisées aux mouvances les plus conservatrices[1], des plus anciens aux plus récents, de plus en plus d’acteurs du champ socioreligieux musulman francophone organisent des salons, cherchant à drainer à eux fidèles et consommateurs. Ce phénomène participe de la visibilité du culte musulman en France et en Europe. Il s’agira particulièrement d’en étudier les ressorts socio-économiques ainsi que les réseaux socioreligieux qu’ils mettent en jeu. Qui sont les organisateurs de ces événements, du plus important d’entre eux aux moins connus ? Quelle logistique (fonds propres, administration, bénévolat…) est déployée et quelles sont les retombées socio-économiques de tels évènements ? Quels sont les profils et les attentes des clients de ce type d’évènements ? Quels sont les contenus des programmations qu’affichent ces différents salons ? Quel est le poids réel de ces salons et permettent-ils aux tendances qui les organisent d’exercer une influence, un magistère moral sur les individus qui les fréquentent. Il n’existe quasiment aucune étude sur cette dynamique récente au sein de l’islam francophone.

L’équipe de recherche entreprendra une enquête sur l’économie de ces rencontres ainsi que les réseaux socioreligieux qu’ils impliquent et les échanges matériels comme symboliques qui s’y trament. Ce terrain offre en outre un espace privilégié pour étudier les processus d’hybridation profane/sacré auquel on pourra appliquer (ou non) les paradigmes wébériens autour de l’«entreprenariat communautaire». Cette équipe de chercheurs impliquera ainsi principalement des sociologues et des économistes.

Bibliographie indicative

AMGHAR Samir, « Le congrès du Bourget une « fête de l’Humanité islamique » », Confluences Méditerranée, 3/2003 (N°46), p. 147-155.

BOUBAKEUR Amel, « Islam militant et nouvelles formes de mobilisation culturelle », Archives de sciences sociales des religions [Online], 139 | juillet – septembre 2007, Online since 19 November 2010, URL : http://assr.revues.org/9333

COSTE Frédéric, Homo Islamicus : la réinvention d’une économie et d’une finance islamiques (1940-2014), thèse de doctorat, sciences po Paris, 2015 (dir. Luis Martinez).

YANKAYA Dilek, « Itinéraires d’entrepreneurs turcs: du business ethnique à la PME française globale », in KEPEL Gilles (dir.), Banlieue de la République, Paris, Gallimard, 2012, p. 210-219

  • Méthodologie

En dehors de ces grandes lignes, les candidats établiront clairement leur méthodologie, les terrains précis pressentis ainsi que le nombre et la biographie académique des chercheurs et/ou étudiants identifiés pour mener à bien l’ensemble de ce projet de recherche.

  • Délivrables

Un rapport à mi-parcours, éventuellement un séminaire à mi-parcours, ainsi qu’un rapport ou une publication finale d’environ 80 pages comprenant un nombre important d’entretiens avec les acteurs concernés.

  • Document budgétaire

Le porteur de projet évaluera de manière réaliste ses besoins en matière de ressources humaines et matérielles en proposant un budget prévisionnel précis (sachant qu’une somme plafond par projet a déjà été arrêtée par le conseil scientifique). Il/Elle pourra le cas échéant se rapprocher du Bureau Central des Cultes (bureau-central-cultes@interieur.gouv.fr) pour obtenir plus d’informations sur ce point.

  • Calendrier

Date limite : Vendredi 1er septembre 2017 (voir la fiche « Guide des appels à projets » pour le contenu des dossiers et modalités de soumission).

[1] Cf. la polémique autour de la programmation et de l’orientation du dernier « Salon musulman du Val d’Oise », 12, 13 septembre 2015.

Appel à projet commun Institut du Genre – MSH Paris Nord « Violence extrême, itinéraire de l’engagement djihadiste et genre »

Appel ouvert du 15 juin au 15 septembre 2017. Les projets retenus seront financés sur l’année 2018 et pourront être renouvelés une fois. Ils devront être interdisciplinaires et engager plusieurs institutions ou équipes de recherche.

Fondé en 2012 à l’initiative de l’Institut des sciences humaines et sociales du CNRS, l’Institut du Genre est un groupement d’intérêt scientifique (GIS) qui réunit une trentaine de partenaires institutionnels. S’appuyant sur des UMR (unités mixtes de recherches) et des équipes explicitement engagées dans la recherche sur le genre, il constitue un lieu de coordination, de référence et d’accueil scientifique des recherches françaises sur le genre et les sexualités.

L’Institut du genre et la MSH Paris Nord financent en commun un appel à projets sur le thème « Violence extrême, itinéraire de l’engagement djihadiste et genre ».

Conditions et modalités
Cet appel est ouvert du 15 juin au 15 septembre 2017. Les projets de recherche retenus seront financés sur l’année 2018 et pourront être renouvelés une fois.
Les projets proposés devront être interdisciplinaires et engager plusieurs institutions ou équipes de recherche. Chaque projet devra identifier un porteur et une équipe. Les projets doivent être originaux. Ils ne pourront donc pas être conjointement proposés comme réponse aux appels à projet propres de l’Institut du Genre et de la MSH Paris Nord. Ils seront expertisés conjointement par l’Institut du Genre et la MSH Paris Nord.

Orientations
LES SHS A L’ÉPREUVE DU DJIHADISME
Depuis les attentats de 2015, nous savons qu’il est de la responsabilité partagée des chercheur.e.s et des actrices et acteurs sociaux de comprendre les racines et les itinéraires de cette violence meurtrière inédite dans ses formes et son ampleur. Des recherches ont été engagées et financées dans l’urgence. Elles révèlent l’ampleur du travail qui reste à faire et la mise à l’épreuve des sciences humaines et sociales dans la lecture de processus qui échappent bien souvent aux paradigmes et aux catégories habituels. Le succès même du mot « radicalisation », dont le sens reste pour le moins incertain, est à la mesure de notre difficulté à identifier les processus en cours.

LA NÉCESSITE DE L’ENQUÊTE
Au-delà de ceux qui sont passés à l’acte et de ceux qui ont été arrêtés à temps par les services de police, combien de candidates et candidats potentiels ? Quelles sont les logiques du basculement et de Appel à projets MSH Paris Nord 2017 18
l’engagement djihadistes ? Diffèrent-elles des processus déjà analysés par les travaux sur les autres formes de violences politiques ? Partant de l’hypothèse selon laquelle ces passages à l’acte trouvent leurs racines dans les fractures de la société française elle-même, un accent sera mis sur les enquêtes de terrain, les recherches-actions avec les professionnels de l’éducation et de la prévention et les comparaisons internationales. Les comparaisons internationales et la mise en perspective avec les apports des sciences humaines et sociales seraient pertinentes.

LA QUESTION DU GENRE
Prévenir et comprendre, comprendre pour prévenir : la mobilisation des chercheurs et des acteurs ne peut pas s’abstenir d’une lecture et d’une problématique de genre au cœur de la violence extrême, de ses mobiles et de son organisation. En effet, si la participation de femmes, parfois de très jeunes filles, interpelle davantage que celle des hommes, ne faut-il pas aussi s’interroger sur les stéréotypes à l’oeuvre dans cet étonnement ? Tous les stéréotypes de genre mobilisés dans ces engagements extrêmes doivent être interrogés et analysés. Ces itinéraires, leurs réceptions questionnent frontalement les sciences humaines et sociales. Les projets de recherche qui s’y attacheront seront privilégiés.

Télécharger LE FORMULAIRE A SOUMETTRE :

Téléchargez ANNEXE – SERVICES PROPOSES PAR LA MSH PARIS NORD :

Téléchargez APPEL A PROJETS :

Prolongement de 2 appels à projets « Islam, religion et société » 2017 – Bureau central des cultes (DLPAJ), Ministère de l’intérieur — LIMITE : 07/08/2017

Prolongement de la date limite de 2 appels à projets des crédits recherche ‘Islam, religion et société’ 2017 (DLPAJ-Bureau central des cultes du ministère de l’intérieur, en part. avec le ministère enseignement supérieur et de la recherche), jusqu’au lundi 7 août 2017 (envoyer à bureau-central-cultes@interieur.gouv.fr) :

Prolongement de 2 appels à projets « Islam, religion et société » 2017 – Bureau central des cultes (DLPAJ), Ministère de l’intérieur — LIMITE : 07/08/2017

Prolongement de la date limite de 2 appels à projets des crédits recherche ‘Islam, religion et société’ 2017 (DLPAJ-Bureau central des cultes du ministère de l’intérieur, en part. avec le ministère enseignement supérieur et...

Appel à projet 2017

La date limite de dépôt des dossiers par voie électronique est fixée au 4 septembre 2017 à minuit

Le GIS Moyen-Orient et mondes musulmans est en mesure d’accorder 5 000 euros destinés à financer un projet, porté par des équipes partenaires du GIS.

L’objectif de cette aide est de permettre la préparation d’une proposition de plus grande envergure en réponse à un appel d’offre (notamment ANR, ERC).

Porteur du projet : Tout chercheur ou enseignant chercheur statutaire et en activité appartenant à l’une des institutions partenaires du GIS Moyen-Orient et mondes musulmans peut être porteur de projet.

Participants : La participation des doctorants et jeunes chercheurs non-statutaires aux projets est très souhaitée et constituera un atout supplémentaire.

La participation des doctorants et jeunes chercheurs non-statutaires aux projets est très souhaitée et constituera un atout supplémentaire.

Les critères de sélection des projets sont les suivants :

  • une thématique en relation avec les thématiques GIS ;
  • association d’au moins deux équipes partenaires du GIS, sans exclure d’éventuels partenaires extérieurs ;
  • innovation et originalité (les projets déjà financés ne seront pas éligibles pas plus que l’achèvement des projets en cours) ;
  • interdisciplinarité, transversalité et comparatisme;
  • faisabilité et bonne adéquation entre les objectifs et la demande de moyens

Les fonds attribués pourront être utilisés pour des dépenses d’équipement et de fonctionnement (documentation, numérisation, frais de déplacements, prestations de service sur facture…), mais ne pourront pas servir à des dépenses de personnel (rémunérations, vacations, honoraires ni des achats du matériel informatique). Ils ne devront pas servir non plus au seul financement de colloques.

Pour la constitution des dossiers qui sont dématérialisés, un formulaire accompagne le présent appel d’offre. Tout projet soumis devra comporter le visa des directeurs des unités concernées. La date limite de dépôt des dossiers par voie électronique est fixée au lundi 4 septembre 2017 à minuit.

Les dossiers seront envoyés à la direction du GIS (mail dans le formulaire joint) pour évaluation aux membres du conseil scientifique selon leur spécialité, éventuellement à des experts extérieurs (deux évaluations par dossier). La décision finale sera prise par le conseil scientifique du 18 octobre 2017 sur la base des rapports fournis. Le financement du projet retenu sera versé dans le courant du premier trimestre 2018. Le porteur devra rendre compte précisément de l’emploi des fonds mis à sa disposition, grâce à un rapport qui sera joint au rapport d’activité du GIS.

Formulaire à remplir