Archives de catégorie : Appels à projets

Appel à projet commun Institut du Genre – MSH Paris Nord « Violence extrême, itinéraire de l’engagement djihadiste et genre »

Appel ouvert du 15 juin au 15 septembre 2017. Les projets retenus seront financés sur l’année 2018 et pourront être renouvelés une fois. Ils devront être interdisciplinaires et engager plusieurs institutions ou équipes de recherche.

Fondé en 2012 à l’initiative de l’Institut des sciences humaines et sociales du CNRS, l’Institut du Genre est un groupement d’intérêt scientifique (GIS) qui réunit une trentaine de partenaires institutionnels. S’appuyant sur des UMR (unités mixtes de recherches) et des équipes explicitement engagées dans la recherche sur le genre, il constitue un lieu de coordination, de référence et d’accueil scientifique des recherches françaises sur le genre et les sexualités.

L’Institut du genre et la MSH Paris Nord financent en commun un appel à projets sur le thème « Violence extrême, itinéraire de l’engagement djihadiste et genre ».

Conditions et modalités
Cet appel est ouvert du 15 juin au 15 septembre 2017. Les projets de recherche retenus seront financés sur l’année 2018 et pourront être renouvelés une fois.
Les projets proposés devront être interdisciplinaires et engager plusieurs institutions ou équipes de recherche. Chaque projet devra identifier un porteur et une équipe. Les projets doivent être originaux. Ils ne pourront donc pas être conjointement proposés comme réponse aux appels à projet propres de l’Institut du Genre et de la MSH Paris Nord. Ils seront expertisés conjointement par l’Institut du Genre et la MSH Paris Nord.

Orientations
LES SHS A L’ÉPREUVE DU DJIHADISME
Depuis les attentats de 2015, nous savons qu’il est de la responsabilité partagée des chercheur.e.s et des actrices et acteurs sociaux de comprendre les racines et les itinéraires de cette violence meurtrière inédite dans ses formes et son ampleur. Des recherches ont été engagées et financées dans l’urgence. Elles révèlent l’ampleur du travail qui reste à faire et la mise à l’épreuve des sciences humaines et sociales dans la lecture de processus qui échappent bien souvent aux paradigmes et aux catégories habituels. Le succès même du mot « radicalisation », dont le sens reste pour le moins incertain, est à la mesure de notre difficulté à identifier les processus en cours.

LA NÉCESSITE DE L’ENQUÊTE
Au-delà de ceux qui sont passés à l’acte et de ceux qui ont été arrêtés à temps par les services de police, combien de candidates et candidats potentiels ? Quelles sont les logiques du basculement et de Appel à projets MSH Paris Nord 2017 18
l’engagement djihadistes ? Diffèrent-elles des processus déjà analysés par les travaux sur les autres formes de violences politiques ? Partant de l’hypothèse selon laquelle ces passages à l’acte trouvent leurs racines dans les fractures de la société française elle-même, un accent sera mis sur les enquêtes de terrain, les recherches-actions avec les professionnels de l’éducation et de la prévention et les comparaisons internationales. Les comparaisons internationales et la mise en perspective avec les apports des sciences humaines et sociales seraient pertinentes.

LA QUESTION DU GENRE
Prévenir et comprendre, comprendre pour prévenir : la mobilisation des chercheurs et des acteurs ne peut pas s’abstenir d’une lecture et d’une problématique de genre au cœur de la violence extrême, de ses mobiles et de son organisation. En effet, si la participation de femmes, parfois de très jeunes filles, interpelle davantage que celle des hommes, ne faut-il pas aussi s’interroger sur les stéréotypes à l’oeuvre dans cet étonnement ? Tous les stéréotypes de genre mobilisés dans ces engagements extrêmes doivent être interrogés et analysés. Ces itinéraires, leurs réceptions questionnent frontalement les sciences humaines et sociales. Les projets de recherche qui s’y attacheront seront privilégiés.

Télécharger LE FORMULAIRE A SOUMETTRE :

Téléchargez ANNEXE – SERVICES PROPOSES PAR LA MSH PARIS NORD :

Téléchargez APPEL A PROJETS :

Prolongement de 2 appels à projets « Islam, religion et société » 2017 – Bureau central des cultes (DLPAJ), Ministère de l’intérieur — LIMITE : 07/08/2017

Prolongement de la date limite de 2 appels à projets des crédits recherche ‘Islam, religion et société’ 2017 (DLPAJ-Bureau central des cultes du ministère de l’intérieur, en part. avec le ministère enseignement supérieur et de la recherche), jusqu’au lundi 7 août 2017 (envoyer à bureau-central-cultes@interieur.gouv.fr) :

Prolongement de 2 appels à projets « Islam, religion et société » 2017 – Bureau central des cultes (DLPAJ), Ministère de l’intérieur — LIMITE : 07/08/2017

Prolongement de la date limite de 2 appels à projets des crédits recherche ‘Islam, religion et société’ 2017 (DLPAJ-Bureau central des cultes du ministère de l’intérieur, en part. avec le ministère enseignement supérieur et...

Appel à projet 2017

La date limite de dépôt des dossiers par voie électronique est fixée au 4 septembre 2017 à minuit

Le GIS Moyen-Orient et mondes musulmans est en mesure d’accorder 5 000 euros destinés à financer un projet, porté par des équipes partenaires du GIS.

L’objectif de cette aide est de permettre la préparation d’une proposition de plus grande envergure en réponse à un appel d’offre (notamment ANR, ERC).

Porteur du projet : Tout chercheur ou enseignant chercheur statutaire et en activité appartenant à l’une des institutions partenaires du GIS Moyen-Orient et mondes musulmans peut être porteur de projet.

Participants : La participation des doctorants et jeunes chercheurs non-statutaires aux projets est très souhaitée et constituera un atout supplémentaire.

La participation des doctorants et jeunes chercheurs non-statutaires aux projets est très souhaitée et constituera un atout supplémentaire.

Les critères de sélection des projets sont les suivants :

  • une thématique en relation avec les thématiques GIS ;
  • association d’au moins deux équipes partenaires du GIS, sans exclure d’éventuels partenaires extérieurs ;
  • innovation et originalité (les projets déjà financés ne seront pas éligibles pas plus que l’achèvement des projets en cours) ;
  • interdisciplinarité, transversalité et comparatisme;
  • faisabilité et bonne adéquation entre les objectifs et la demande de moyens

Les fonds attribués pourront être utilisés pour des dépenses d’équipement et de fonctionnement (documentation, numérisation, frais de déplacements, prestations de service sur facture…), mais ne pourront pas servir à des dépenses de personnel (rémunérations, vacations, honoraires ni des achats du matériel informatique). Ils ne devront pas servir non plus au seul financement de colloques.

Pour la constitution des dossiers qui sont dématérialisés, un formulaire accompagne le présent appel d’offre. Tout projet soumis devra comporter le visa des directeurs des unités concernées. La date limite de dépôt des dossiers par voie électronique est fixée au lundi 4 septembre 2017 à minuit.

Les dossiers seront envoyés à la direction du GIS (mail dans le formulaire joint) pour évaluation aux membres du conseil scientifique selon leur spécialité, éventuellement à des experts extérieurs (deux évaluations par dossier). La décision finale sera prise par le conseil scientifique du 18 octobre 2017 sur la base des rapports fournis. Le financement du projet retenu sera versé dans le courant du premier trimestre 2018. Le porteur devra rendre compte précisément de l’emploi des fonds mis à sa disposition, grâce à un rapport qui sera joint au rapport d’activité du GIS.

Formulaire à remplir

Appels à projets « Islam, religion et société » 2017 – Bureau central des cultes (DLPAJ), Ministère de l’intérieur

Guide des appels à projets de recherche 2017

 « Islam, religion et société »

Ministère de l’Intérieur, Direction des libertés publiques et des affaires juridiques ­ Bureau central des cultes, en partenariat avec le ministère de l’Éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche

En février 2015, le Gouvernement annonçait entre autres mesures le soutien à la recherche en islamologie ainsi qu’en sciences humaines sur l’islam de France. Cette annonce faisait suite au constat d’un déclin de l’islamologie en France (« Livre Blanc » du GIS Moyen-Orient/Mondes Musulmans » et Rapport « Disciplines rares », 2014), contrairement à la plupart des pays européens, et d’un défaut de renouvellement des travaux en sciences humaines portant sur l’islam de France. Une ligne de crédits de recherche intitulée « Islam, religion, et société » a donc été ouverte pour la première fois à la rentrée 2015, avec pour finalité de répondre aux besoins de connaissance de la diversité des institutions, courants, pratiques et discours relatifs à l’islam contemporain en France, de sa composition en mutations et recompositions permanentes. Les usages passés et présents du corpus religieux islamique, l’étude de la production scripturaire ancienne comme contemporaine ne seront pas non plus ignorés. Une approche pluridisciplinaire intégrant sociologues, anthropologues, juristes, économistes, politologues, historiens et islamologues a été privilégiée.

Les appels à projets 2017, qui s’adressent à l’ensemble de la communauté académique francophone, répondent aux besoins de connaissance des pouvoirs publics, dont plusieurs rapports récents estiment qu’ils devraient nouer un dialogue plus soutenu avec le monde de la recherche. Ainsi, après les 7 appels projets lancés en 2016, ce sont 8 nouveaux appels à projets qui seront soutenus cette année. Les sujets ont été retenus en accord avec le Conseil d’administration et le Conseil scientifique de ces crédits de recherche, composé de sept universitaires reconnus, présidé par le professeur Francis Messner (Université de Strasbourg) :

Projet no 16-2017 – L’islam au quotidien: discours, pratiques ordinaires, rapports à la norme (Seine Saint-Denis, Marseille, Lyon, Lille) (2ans).
Projet no 17a et 17b-2017 – L’islam à Mayotte et à La Réunion (2 ans).
Projet no 18-2017 – Engagements féminins dans l’islam de France.
Projet no 19-2017 – Les salons musulmans en France et en Belgique : économie, réseaux et acteurs socioreligieux.
Projet no 20-2017 – Le soufisme en France, entre hétérogénéités, mutations et velléités de rassemblement. Confréries, acteurs et réseaux.
Projet no 21-2017 – L’islam subsaharien et comorien en France métropolitaine.
Projet no 22-2017 – L’humanitaire islamique en France.

La date limite d’envoi des candidatures est fixée au Mardi 6 juin 2017. Elles seront ensuite examinées par le conseil scientifique et le conseil d’administration des crédits recherche, pour une délibération à la fin de ce même mois.

Projets transversaux soutenus par le GIS

2013

– Parangipettai, carrefour indien des mondes musulmans entre Asie du Sud-Est et péninsule Arabique
Responsable :Rémy Delage
Partenaires : CEIAS, Institut français de Pondichéry (IFP)

– Productions et circulations transnationales des biens médiatiques dans les mondes arabes et musulmans
Responsable : Dominique Marchetti,
Partenaires : Centre Jacques Berque en partenariat avec l’Institut français d’études anatoliennes d’Istanbul (IFEA)
Colloque international en septembre 2014.

– Le Prophète comme modèle : implications doctrinales et pratiques dévotionnelles
Reponsables : Denis Gril, Nelly Amri et Rachida Chih
Partenaires : IREMAM, CETOBAC
Colloque à Aix-en-Provence en octobre 2013.

2014

– 80 ans de sciences sociales de l’émigration dans les pays du Sud et de l’Est de la Méditerranée : constructions nationales, effets de domination et dynamiques transnationales
Responsable : Jean-François Pérouse
Partenaires : IFEA, CJB, IFPO.

2015

Économie politique des circulations et consommations au Moyen-Orient
Responsable : Yoann Morvan
Partenaires : IDEMEC (Institut d’Ethnologie Méditerranéenne, Européenne et Comparative)

2016

L’orientalisme en train de se faire (années 1870 – années 1960)
Responsable : Emmanuel Szurek

Patrimoine et culture des élites sur les routes de la soie des origines à l’époque moderne : production, circulation et conservation entre la Méditerranée et la Chine
Responsable : Anna Caiozzo

L’héritage textuel des peuples sahariens (XVIe – XIXe siècle) : approches historiques et philologiques
Responsable : Ismail Warscheid