Tous les articles par GIS Moyen-Orient et mondes musulmans

Congrès Mondial des Études sur le Moyen-Orient

Le WOCMES Séville 2018 se déroulera à Séville du 16 au 22 juillet 2018 et constituera un lieu de rencontre pour présenter, débattre et partager la richesse des informations sur les derniers développements des études sur le Moyen-Orient, en couvrant les perspectives les plus diverses, depuis l’analyse et la résolution de conflits jusqu’aux migrations, en passant par les thématiques liées à l’eau, l’environnement, la culture, les médias et les études sur Al-Andalus.

Ainsi, le Congrès est un rendez-vous incontournable pour les chercheurs, les enseignants, les étudiants, les médias, les professionnels ainsi que tout autre groupe de personnes intéressées par les études sur l’Afrique du Nord, sur le Moyen-Orient et sur d’autres régions du monde directement ou indirectement affectées par les affaires de ces régions. À cet effet, il est prévu de réunir 3.000 participants provenant de plus 70 pays et qui est considéré comme l’événement le plus prestigieux dans ce domaine.

Après les quatre éditions précédentes, Mainz 2002 (Allemagne), Amman 2006 (Jordanie), Barcelone 2010 (Espagne) et Ankara 2014 (Turquie), le WOCMES Séville 2018 mettra davantage l’accent sur les relations entre les trois cultures et aussi, bien entendu, en raison de l’essence même de la Fondation, à l’égard de l’héritage arabo-andalou et les racines de la ville qui accueille cette rencontre internationale aussi prestigieuse.

Séville, un exemple de cohabitation entre les cultures, se présente aujourd’hui comme le cadre idéal pour accueillir ce forum et le débat sur l’étude du Moyen-Orient, étant donné que la ville ainsi que la communauté autonome andalouse ont toujours été historiquement un lieu d’entente, d’échange d’idées et de dialogue interculturel.

Ceci octroie une valeur supplémentaire à ce territoire comme hôte de cet événement unique, un aspect décisif pour la Fondation Trois Cultures de la Méditerranée au moment d’être sélectionnée comme organisatrice du forum, en montrant ainsi sa qualité comme institution axée depuis deux décennies sur la connaissance des différentes cultures qui sont la base du respect entre les peuples.

L’appel à communication est ouvert jusqu’au 28 février 2018 : http://wocmes2018seville.org/web/index.php/fr/call-for-papers-fr

Appel à candidatures IISMM – Session d’études doctorales 2018 – « Space, Place and Dwelling »

L’École doctorale de l’IISMM 2018 se tiendra à Tirana, en Albanie du lundi 19 mars au vendredi 23 mars 2018

L’École permettra aux doctorants, aux masters dont la thématique de recherche est l’Islam et les sociétés du monde musulman et de spécialisations et d’horizons divers, de partager leurs recherches, leurs approches et leurs expériences dans des sessions au cours desquelles ils coopèreront avec des chercheurs avancés.
Thème
Space, Place and Dwelling is the theme of the Spring School to be held in Tirana, Albania, in March 2018. Spatiality is an underrated but very fundamental aspect of religious practice and religious reasoning. According to Tweed (2006), religious practice comes down to basically two forces: crossing and dwelling. Terrestrial crossing refers to physical movement, such as pilgrimage, certain spatial rituals, and spiritual travel indicating a movement across time and place. Corporeal crossing refers not only to the religious understanding of life cycles and modes of temporality, but also to the embodied limits and constraints in life and the concomitant registers of meaning provided by religion to confront them. Cosmic crossing refers to transcendental dynamics of boundaries, and to the religious language that provides meaning to crossing.  We could also think of movement that is not religiously inspired but may well impact on notions of religion. Migration, displacement, or refugees for religious reasons.
Dwelling, on the other hand, involves three overlapping processes: mapping, building and inhabiting. Mapping refers to orientation and the location of the individual in a cosmos. It also refers to registration and order building by authorities, including narratives that envision ideals about origin, presence and future. Building is the next step signifying the productive work of making a home and producing locality. The third step, inhabiting, refers to processes of how people inhabit created life-worlds and how they live by these imagined geographies.
Spatiality is about how religious traditions formulate notions of home and community, the inside and the outside, but also about movement, transgression and direction. In short, spatiality of whatever sort is social action that unfolds within Muslim traditions. Hajj, the pilgrimage to Mecca, hijra, the obligation to move to places under Islamic law, ziyara, the visiting of shrines, and rihla, the quest for knowledge, are Islamic obligations. But also the qiblah, the direction for ritual prayer, the mosque literally meaning ‘place of gathering’, and the concept of Dar al Islam as against the placeless ummah, the global community of believers, point at specific understandings of place and mobility. Also ‘static’ practices such as retreat, hermitage, reclusion or confinement as forms of self-discipline have a clear spatial dimension.
Materializing space
As it refers to the materializing of space, concrete attention will be paid to the ways in which the spatial nature of many Muslim practices can be apprehended through the study of the plural becomings of built environment and materiality. Studies on Muslim heritage and the religious (re) appropriation of space are very significant in this respect, particularly when linked to the understandings of identity and memory.
Mapping space
Mapping space is closely linked to the enactment of certain cartographies of religious life and religious practice, building order, the invention of tradition and of course narratives on nation-building.
Inhabiting space
By inhabiting space, individuals and collectivities can communicate their sense of dwelling, but also notions of longing and belonging.
We invite PhD candidates and Research Master students to reflect on notions of space, movement, place, crossing and dwelling in their own work and to present their ongoing work from the angle of spatiality. We also invite students to bring forward their ideas on various sub-themes, such as narratives of space and place, the contestation and (re)appropriation of space, imaginative spaces, mapping of religious cultures, bridges and boundaries, built spaces and built environments and their religious and socio-political understandings, the spatial framing of religious experiences, memory, storytelling and space, practices of place-making, shifting religious landscapes, rural and urban spatiality, (de)territorialisation, spatial politics, spatial traumas, religious (dis)placement, emotional landscapes, knowledge production linked to space, place and dwelling, etc.

Disciplines
Histoire – Histoire de l’art – Archéologie – Anthropologie – Sociologie – Philosophie – Islamologie – Géographie – Sciences politiques.

Organisation
Cette session est organisée par l’Institut d’études de l’Islam et des sociétés du monde musulman (IISMM) en partenariat avec le Netherlands Interuniversity School for Islamic Studies (NISIS), le  Instituti i Antropologjisë Kulturore dhe Studimit të Artit, ASA (IAKSA), le Center for Near and Middle Eastern Studies (CNMS, Marburg University) et le Consejo Superior de Investigaciones Científicas (CSIC) de Madrid.
Les programmes des précédentes Écoles doctorales de Printemps se trouvent sur le site de l’IISMM.

Enseignants
Prof. Nathalie Clayer (CNRS-EHESS)
Prof. Dick Douwes (Erasmus University Rotterdam)
Dr Oskar Verkaaik (University of Amsterdam)
Prof. Armand Vokshi (Faculty of Architecture and Urbanism Polytechnic University of Tirana)
D’autres conférenciers seront annoncés ultérieurement.
Déroulement de la session
Les matinées sont consacrées à des exposés magistraux par l’équipe encadrante ; les après-midis sont réservés à des ateliers de travail autour des recherches doctorales des étudiants qui participent à la session. Les débats et les interventions se dérouleront en anglais. La participation exige une bonne compréhension de l’anglais, ainsi qu’une véritable capacité à s’exprimer dans cette langue.

Candidatures

Les étudiants inscrits dans une université française ou espagnole seront sélectionnés par l’IISMM. Une douzaine de candidatures sera retenue.
Le dossier de candidature devra comporter les pièces suivantes :
– une lettre de motivation en anglais (1 à 2 pages maximum),
– un résumé de la thèse en anglais (2 pages maximum),
– une proposition d’intervention en relation avec le thème de la session (titre et résumé de la présentation en anglais, max. 250 mots) une courte biographie (50 mots en anglais) *
– un CV (rédigé en français ou en anglais),
– une lettre de soutien du directeur de thèse.
* Si la candidature est retenue cette présentation sera utilisée dans le programme de l’école doctorale 2018  qui sera publiée en ligne.

Les candidats retenus s’engagent à assister à la totalité de la session. Leurs frais de mission étant pris en charge, ils s’engagent également à respecter les dates de départ et de retour qu’implique la session.

Les candidatures seront à envoyer par courrier électronique (pièces à fournir en un seul document PDF) à Sophie Bilardello sophie.bilardello@ehess.fr ainsi qu’à Pascal Buresi (directeur de l’IISMM) : direction.iismm@ehess.fr ou par voie postale à : IISMM, 96 bd Raspail, 75006 Paris (Candidature École doctorale 2018)  avant le 15 janvier 2018

Appel à candidatures du Prix de thèse 2018

Appel à candidatures pour le Prix de thèse 2018 sur le Moyen-Orient et les mondes musulmans

L’Institut d’étude de l’Islam et des sociétés du monde musulman (IISMM-UMS2000) et le GIS Moyen-Orient Mondes musulmans du CNRS organisent en 2018 la sixième édition du Prix de thèse sur le Moyen-Orient et les mondes musulmans. Sont éligibles des travaux soutenus en français ou en France entre le 1er septembre 2015 et le 31 décembre 2017, dans toutes les disciplines des lettres et sciences humaines et sociales.

Plusieurs prix seront attribués et remis solennellement le mercredi 27 juin 2018 :

  • Les prix du GIS et de l’IISMM.
  • Le prix Mohammed Arkoun en islamologie, avec le soutien du Bureau Central des Cultes (BCC-Direction des Libertés Publiques et des Affaires Juridiques), ministère de l’Intérieur, et du ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation.
  • Le prix de la thèse francophone décerné par la Direction régionale de l’AUF au Moyen-Orient.

Conditions générales de candidature :

  • Avoir soutenu entre le 1er septembre 2015 et le 31 décembre 2017 une thèse en français ou en France sur le Moyen-Orient et les mondes musulmans en lettres et sciences humaines et sociales.
  • Avoir obtenu les félicitations du jury (dans les universités où cela se pratique).
  • Avoir envoyé un dossier complet à l’IISMM selon les modalités ci-dessous, au plus tard le vendredi 12 janvier 2018.

Conditions particulières pour le prix de l’AUF :

  • Le candidat, citoyen d’un des treize pays couverts par la Direction régionale de l’AUF au Moyen-Orient, doit avoir soutenu sa thèse en français, soit dans son pays, soit en France même, dans les délais et sur les sujets indiqués ci-dessus.

Composition du dossier :

  • Un exemplaire électronique de la thèse au format PDF.
  • Deux exemplaires du rapport du jury sur papier. Pour les universités étrangères où il n’existe pas de rapport, prière de joindre deux lettres de recommandation : la première du directeur de thèse, la seconde d’un autre universitaire.
  • Un CV et une liste des publications sur papier.

NB : Si le rapport n’est pas disponible le 12 janvier 2018, il est possible de le faire parvenir ensuite.

Dossier à envoyer :

Le règlement du Prix sera bientôt disponible.

              

Prix de thèse 2018

Le Prix de thèse 2018 sur le Moyen-Orient et les mondes musulmans regroupe plusieurs prix qui seront décernés à de jeunes docteurs ayant soutenu leur thèse en lettres et sciences humaines et sociales. Il est organisé  par :

Avec le soutien :

Par cette action, la communauté scientifique entend reconnaître et faire connaître la jeune recherche française ou francophone. Ce sont les thèses en lettres et sciences humaines et sociales, au cœur de la recherche la plus novatrice, qui permettent en effet de mieux comprendre aujourd’hui les mondes musulmans.

L’attribution des prix se fera en fonction des critères suivants : apport et originalité, méthodologie mise en œuvre, qualité d’argumentation et d’écriture, portée de la thèse.

Le 27 juin 2018, lors d’une cérémonie officielle au Collège de France, plusieurs prix seront décernés :

  • les Prix de l’IISMM-EHESS
  • les Prix du GIS Moyen-Orient et mondes musulmans
  • le Prix Mohammed Arkoun de la thèse en islamologie, soutenu par le Bureau Central des Cultes (Direction des Libertés publiques et des Affaires juridiques) du ministère de l’Intérieur.
  • le Prix de la thèse de l’AUF au Moyen-Orient soutenu par la Direction régionale de l’AUF au Moyen-Orient sera décerné à un citoyen d’un des treize pays couverts par cette Direction. Le candidat aura soutenu sa thèse en français, soit dans son pays, soit en France même, en lettres et sciences humaines et sociales sur le Moyen-Orient.

Les prix de thèse sur le Moyen-Orient et les mondes musulmans seront attribués par un jury présidé par Madame Élise Massicard, chargée de recherche au CERI-Sciences Po. Le jury est composé de chercheurs et enseignants-chercheurs, membres du Comité de pilotage de l’IISMM et/ou du Conseil scientifique du GIS.

La liste des lauréats sera rendue publique courant mai 2018.

Colloque international à l’École française de Rome co-organisé par l’IFAO : « Missions du Levant et connaissance de l’Orient chrétien (XIXe-XXIe siècles) »

Colloque international
À l’École française de Rome, 27-29 novembre 2017
Missions du Levant et connaissance de l’Orient chrétien (XIXe-XXIe siècles)

Colloque inaugural du programme MisSMO
https://missmo.hypotheses.org/

École française de Rome (EfR), Institut français d’archéologie orientale (Ifao),
Fondazione per le scienze religiose Giovanni XXIII (Fscire), , Institut français d’études anatoliennes (IFEA),
Institut français du Proche-Orient (Ifpo), Leiden University, Università di Padova.

Le programme MisSMO analyse les missions au regard des évolutions culturelles et sociales qui ont traversé le Moyen-Orient depuis la fin du XIXe siècle.
Contact : missmo.inpartibus[at]gmail.com

Programme du colloque

Lundi
9h Ouverture du colloque
Fabrice Jesné (EfR) : Accueil
Norig Neveu (Ifpo, Amman) : Présentation du programme MisSMO
Vittorio Berti (Università di Padova), Marie Levant (Fscire) : Introduction

9h45 Conférence inaugurale
Heather Sharkey (University of Pennsylvania)

10.50 Pause Café
11h15. La constitution de savoirs orientaux : livres, bibliothèques et imprimeries entre missions et sociétés locales.
Discutant : Philippe Bourmaud (IFEA/Université Jean Moulin-Lyon 3)
Carsten Walbiner (Birzeit University) : The Arabic manuscripts kept at the Library of the Franciscan custody in Jerusalem as a mirror of the society themissionaries were living in.
Maria Chiara Rioli (Université Paris-Est), Marion Blocquet (Ecole des Chartes) : I caratteri di Jerusalem. La tipografia francescana e la rivista Terra Santa.
Rafaël Herzstein (University of Haifa) : La Bibliothèque orientale de l’Université Saint-Joseph de Beyrouth : « phare culturel » de l’orientalisme ?
Charbel Nassif (Institut Catholique de Paris) : Le grand euchologue melkite de 1865 : circonstances d’impression et spécificités liturgiques.

12.40 Discussion

14h45. Acteurs et structures de la production culturelle des missions

Discutant :Norig Neveu (Ifpo, Amman)
Tangi Cavalin (EHESS): Prosopographie des dominicains des provinces de France au Moyen-Orient (XIXe-XXIe siècles).
Jean-Jacques Pérennès (EBAF) : L’imprimerie des dominicains de Mossoul, au service de la mémoire culturelle des chrétiens d’Orient.
Tijmen Baarda (Leiden University) : Dominican-Iraqi scholarship and the Syro-Chaldean Seminary: Creating and maintaining a shared space of scholarly activity (1878-1950).

15.50 Discussion

16.40 Pause café

17h. Missions et savoirs linguistiques
Discutant : Karène Sanchez (Leiden University)
Hayk Martirosyan (FAU Erlangen-Nürnberg) : The role of the German Aid Society for Armenian Relief in the Preservation and Dissemination of Armenian
Language in Marash (Cicilia), 1898-1919.
Alessandro Mengozzi (Università di Torino) : Modern Aramaic and the Catholicization of Christian Culture in Northern Iraq-

17.45 Discussion

Mardi

9h00. Transferts, circulations et reformulations des savoirs

Discutant :Bernard Heyberger (EHESS/EPHE)
Emiliano Fiori (Humboldt-Universität zu Berlin) : Syriac studies for the Kaiser : Eduard Sachau’s scientific mission to Mesopotamia.
Ameer Jajé (IDEO, Le Caire) : La découverte de l’église de Kokhé : l’aube de la foi chrétienne en Mésopotamie.
Massimiliano Vaghi (Università di Milano) : Réceptions et reformulations de l’Orient chrétien dans les « Archives des missions scientifiques et littéraires » (finXIXe siècle.).
Riccardo Saccenti (Fscire) : Ecrire l’histoire de l’Orient avec les yeux de François d’Assise: origines, méthodes et contenues de la Biblioteca bio-bibliograficadella Terra Santa de Girolamo Golubovich

10.30 Discussion

11.30 Pause café

11h50. Patrimonialisation et mise en valeur des traditions culturelles locales

Discutant : Séverine Gabry-Thienpont (Ifao, Le Caire)
Julien Auber de Lapierre (EPHE) : Marcus Simaika Pacha ou l’inventeur du patrimoine copte.
Hiroko Miyokawa (University of Oxford) : The Rediscovery of St. Menas the Miracle Maker.
Willy Jansen (Radboud University Nijmegen) : Showing the cultures of the East. Piet Gerrits and the Biblical Museum of the Holy Land Foundation.

12.50 Discussion

15.00. Savoirs concurrentiels : les politiques missionnaires et leurs enjeux

Discutant : Anthony O’Mahony (University of London)
Konstantinos Papastathis (Université du Luxembourg) : Missionary Politics in Late Ottoman Palestine : The Stance of the Orthodox Patriarchate of Jerusalem.
Paolo Maggiolini (Università Cattolica del Sacro Cuore, Milano) : Change, Transition, and Development in the Contemporary Holy Land : the Latin Patriarchate of Jerusalem and the British Mandate in Palestine.
Paolo Zanini (Università di Milano) : Cattolici e Protestanti in Terra Santa. Aspetti culturali di una rivalità secolare (1848-1948).
Edouard Coquet (Université Paris-Sorbonne) : Le Saint-Siège et les Églises orientales face à l’autorité française en Syrie et au Liban (1920-1930).

16.20 Discussion

17.30 Pause café

17.45 Conférence : Chantal Verdeil (INALCO)

Mercredi

8.45. Chrétiens d’Orient et gouvernement romain au tournant de Vatican II : repenser la mission ?

Discutant : Giuseppe Maria Croce (Rome)
Anthony O’Mahony (University of London) : Between Rome and Antioch: Cardinal-Patriarch Gabriel Tappouni and the Syriac Catholic Church in the modern Middle East – ecclesial identity, mission and Canon Law.
Claire Maligot (EPHE) : Se faire la voix de l’Orient au concile Vatican II. Médiations latines et protestations orientales dans le débat sur les rapports de l’Eglise catholique avec les autres religions.
Alberto Guasco (Link Campus University, Rome) : Paolo VI, i benedettini di Gerusalemme e la riconciliazione con i cristiani d’Oriente.
Isabelle Rousselin (Bethléem) : Le monastère de l’Emmanuel (Bethléem, 1963-2017) et son projet pour l’unité entre Orient et Occident : faire revivre le monachisme byzantin dans l’Eglise melkite.

10.15 Discussion

11.15 Pause café

11.30 Table ronde conclusive
Présidée par Alberto Melloni (Università di Modena e Reggio Emilia).

Conclusions : Aurélien Girard (Université de Reims), Bernard Heyberger (EPHE/EHESS) Discussion finale et perspectives du programme MisSMO : équipe MisSMO.

Prix de thèse 2018 : recrutement d’un/une stagiaire

L’Institut d’étude de l’islam et des sociétés du monde musulman (IISMM-UMS2000) recrute un/une stagiaire pour une durée de six mois du 8 janvier 2018 au 6 juillet 2018.

Il ou elle sera plus particulièrement chargé(e) de l’organisation du Prix de thèse 2018 sur le Moyen-Orient et le monde musulman et du Prix Michel Seurat (le calendrier de ce Prix est en cours d’élaboration).

Fiche de poste :

  • Travail de documentation sur les prix précédents et préparation d’une éventuelle synthèse : nombre de thèses candidates, sujet et discipline des lauréats, nombre de prix, valeur etc.
  • Réception et vérification des dossiers de candidature envoyés à l’IISMM avant le 12 janvier 2018.
  • Communication avec les candidats à toutes les étapes du concours.
  • Élaboration, en vue de la première réunion du jury le 12 février 2018, d’une liste des candidats comprenant leur nom, leur discipline, le titre de la thèse, le lieu et la date de soutenance, le nom du directeur, la composition du jury.
  • Communication avec les rapporteurs désignés par le jury du Prix de thèse en février 2018 : envoi des dossiers et réception des rapports avant le 6 avril 2018.
  • Préparation de la deuxième réunion du jury le 9 avril 2018.
  • Récupération des thèses auprès des rapporteurs et renvoi aux candidats.
  • Aide à la préparation logistique et matérielle de la remise du Prix.
  • Préparation de la cérémonie officielle de remise des prix en juin 2018, en collaboration avec le GIS Moyen-Orient et Mondes musulmans.

Offre de stage Prix de thèse 2018

Lieu de travail : IISMM – 96 bd Raspail – 75006 Paris

Rémunération : selon la tarification en vigueur

Envoyer CV et lettre de motivation avant le 24 novembre 2017 à :

direction.iismm[at]ehess.fr en copie Cyrielle Michineau cyrielle.michineau[at]ehess.fr

Offre de bourse(s) du CEDEJ pour étudiant(e)s de Master

Le CEDEJ propose pour 2018 plusieurs bourses de stage d’une durée d’1 à 3 mois pour un-e étudiant-e de Master 1 ou 2 souhaitant réaliser un mémoire en SHS sur l’Egypte contemporaine.
Conditions générales
  • L’étudiant-e en Master doit être inscrit-e dans une université française, égyptienne ou étrangère dans une discipline des sciences humaines et sociales. Les sujets sur l’alimentation ou la santé sont les bienvenus.
  • Il/elle s’engage à acquérir, avant son stage, des connaissances de base sur l’Egypte et sur le thème choisi. Des connaissances de base en arabe sont recommandées.
  • L’étudiant-e devra faire preuve de capacités d’adaptation et d’autonomie dans l’organisation de son travail et de qualités relationnelles pour s’insérer dans l’équipe du CEDEJ.
Date limite : 26 novembre 2017
Lieu : CEDEJ, Le Caire, Egypte
Durée : 1 mois à 3 mois (préciser la durée) au cours du 1er semestre 2018
Rémunération : 5 000 LE/mois ou équivalent rémunération de stage. Pas de prise en charge du billet d’avion.
Pour postuler
Envoyez CV + lettre de motivation à ayda.yakout@cedej-eg.org, copie à karine.bennafla@cedej-eg.org

Le compte rendu de la table-ronde Bibliothèques, archives et ressources numériques du 2ème Congrès du GIS

À l’occasion du Deuxième Congrès du GIS « Moyen-Orient et mondes musulmans » de 2017 une Table-ronde a été organisée par Anne-Cathelineau, responsable de la Bibliothèque Orient – Monde arabe

Avec la participation de :

  • Zouhour Chaabane, chargée du signalement des manuscrits arabes BULAC
  • Jean-Charles Coulon, chargé de recherche CNRS
  • Hassan Moukhlisse, responsable Ressources numériques et valorisation MMSH
  • Pierre Mounier, ingénieur d’études CNRS
  • Muriel Roiland, ingénieure d’études au IRHT, CNRS
  • Michel Tuchscherer, professeur émérite Aix-Marseille Université
  • Mercedes Volait, directrice de recherche au CNRS, directrice du laboratoire InVisu
Cette table-ronde était composée de trois binômes : Ingénieurs d’études ou bibliothécaires / chercheurs ou enseignants-chercheur et a eu pour objectif de présenter les projets numériques en cours et la richesse d’un travail commun sur des fonds d’archives et de manuscrits du Moyen-Orient (collecte, traitement, diffusion, partage, exploitation).

 

Le compte rendu de la table-ronde est désormais en ligne : Compte rendu de la table-ronde « Bibliothèques, archives et ressources numériques »

Bourse d’aide à la mobilité post-doc CEDEJ / FMSH

Date limite de candidature : 15 décembre 2017

La Fondation Maison des sciences de l’homme (FMSH) et le Centre d’Etudes et de Documentation Economiques, Juridiques et Sociales (CEDEJ) proposent à des postdoctorants ou à de jeunes chercheurs résidant en France, une aide à la mobilité pour réaliser un séjour de recherche de 2 à 4 mois en Egypte.

Seront soutenus des projets de recherche qui s’inscrivent dans la politique scientifique du CEDEJ, en synergie avec ses chercheurs ou ses partenaires en Egypte. Les projets interdisciplinaires sont bienvenus.

Cet appel s’inscrit dans le cadre du Programme Atlas de mobilité postdoctorale de courte durée lancé par la FMSH et ses partenaires.

Modalités financières

Une aide financière de 1 200 euros par mois de séjour est attribuée aux lauréats. Elle est destinée à couvrir les frais de transport et de séjour.

Critères d’éligibilité

Nationalité/résidence : Être ressortissant d’un pays de l’Union européenne et résider en France

Diplôme/statut : Etre postdoctorant en SHS et avoir soutenu sa thèse à partir de 2012. Etre associé à un centre de recherche / laboratoire en France.

Discipline : Etre engagé dans des recherches en sciences humaines et sociales.

Langue : Maîtriser l’anglais ou l’arabe en fonction du sujet de recherches proposé.

Obligations des chercheurs accueillis au CEDEJ

Il est attendu des chercheurs en mobilité au CEDEJ qu’ils participent aux activités scientifiques (conférences, colloques, séminaires, etc.) du centre.

Il leur est demandé de remettre au CEDEJ et à la FMSH dans les 3 mois suivant la fin de leur séjour un rapport entre 10 000 et 20 000 signes (espaces et notes compris) présentant les activités réalisées pendant le séjour.

Dossier de candidature

Les candidats doivent soumettre un formulaire et un dossier scientifique (projet de recherche + annexes) sur une plateforme en ligne. La plateforme en ligne sera accessible à partir du 10 octobre 2017. Les candidatures complètes devront être téléchargées sur la plateforme en ligne au plus tard le 15 décembre 2017, 17:00 (heure de Paris).

Le formulaire et le dossier scientifique doivent être soumis en français.

Contenu du dossier scientifique 

Le projet de recherche : Le projet de recherche (entre 10 000 et 20 000 signes maximum) doit inclure précisément les étapes que le candidat pense accomplir lors de son séjour, le cadre théorique et méthodologique, les partenaires institutionnels concernés par les recherches.

Les annexes :

  • Une lettre de motivation signée, exposant les raisons du séjour au CEDEJ et les partenaires scientifiques intéressant pour le projet de recherche en Égypte
  • Un CV de maximum 2 pages accompagné d’une liste de publications
  • Une lettre du directeur du laboratoire / centre de recherche auquel le candidat est associé en France

Comment postuler  

1. Rendez-vous sur la plateforme http://calls.msh-paris.fr et entrez dans l’espace « Researcher Workspace ».

2. Identifiez-vous si vous avez déjà créé un compte, le cas échéant, créez un compte.

3. Remplissez votre profil puis cliquez sur « create a new application ».

4. Sélectionnez « Programme Atlas outgoing 2018 » puis l’appel spécifique « FMSH-CEDEJ : France > Egypte ».

5. Remplissez tous les onglets du formulaire.

6. Dans l’onglet « Documents » téléchargez sous forme d’un document électronique unique au format pdf votre dossier de candidature qui sera composé des pièces suivantes :

  • Projet de recherche
  • Lettre de motivation signée
  • CV de maximum 2 pages et liste des publications
  • Lettre du directeur du laboratoire / centre de recherche auquel le candidat est associé en France

7. Vous pouvez sauvegarder votre candidature sans la soumettre pour y revenir plus tard, ou la soumettre définitivement. Lorsque vous aurez soumis votre candidature, vous recevrez un email automatique de confirmation. Attention, si votre candidature n’est pas soumise elle ne sera pas étudiée. Les dossiers de candidature incomplets ou ne correspondant pas à la description ci-dessus ne seront pas pris en compte.

Pour toute information sur la plateforme, ou en cas de difficulté à l’utiliser, contactez  fadili@msh-paris.fr

Critères et processus de sélection

Un comité de sélection composé de membres de la FMSH, du CEDEJ et d’experts externes analysera et sélectionnera les candidatures au regard des éléments suivants :

  • La qualité du dossier scientifique et la méthodologie développée
  • La pertinence de partir en Egypte au regard du projet développé et du parcours du chercheur
  • La capacité à identifier des contacts scientifiques sur place

Les résultats seront communiqués par mail aux candidats début février 2018.

CALENDRIER

Ouverture de l’appel : 10 octobre 2017

Clôture de l’appel : 15 décembre 2017 à 17 :00 (heure de Paris)

Analyse des candidatures : 15 décembre 2017 – 31 janvier 2018

Annonce des résultats :  Début février

Durée des séjours de mobilité : 2 à 4 mois

Période du séjour : A partir de mars 2018. Le séjour devra démarrer au plus tard le 1er octobre 2018  et devra impérativement se dérouler sur 2018.

Nombre de mois/chercheurs disponibles sur cet appel : 8

Contact

A la FMSH: Alexandra Duperray aduperray@msh-paris.fr

Au CEDEJ : Diane Augier diane.augier@cedej-eg.org

Bourses doctorales et postdoctorales attribuées par l’IFAO

Conditions de candidature
  • Les candidats doivent être inscrits en doctorat, ou être titulaires d’un doctorat depuis moins de cinq ans révolus.
  • Les candidats doivent résider dans un pays autre que l’Égypte, et effectuer des recherches nécessitant un séjour en Égypte.
  • Les candidatures sont adressées par courriel au directeur de l’Ifao, à l’adresse direction@ifao.egnet.net
  • Le dossier doit obligatoirement comporter un curriculum vitae, l’exposé détaillé d’un projet de travail clairement défini pour le séjour envisagé, accompagné d’un rapport justificatif et motivé du directeur de thèse (pour les doctorants) ou du directeur de recherche qui suit les travaux du candidat (pour les post-doctorants).
  • Les demandes doivent être envoyées avant le 9 novembre 2017 pour des séjours commençant entre le 1er septembre et le 22 décembre 2018.
  • Le directeur de l’Ifao, après consultation du directeur des études, des membres scientifiques et du conseil scientifique de l’Ifao, désigne les bénéficiaires.
Modalités des bourses
Les bourses sont d’une durée d’un mois. Les candidats ayant obtenu une bourse peuvent postuler pour les années suivantes. La durée totale du séjour ne peut être inférieure à un mois et il n’est pas souhaitable qu’elle excède la durée de la bourse accordée : l’Ifao n’est pas en mesure d’assurer la responsabilité administrative des boursiers au-delà de la période indiquée.
La bourse attribuée correspond à un dédommagement pour frais de voyage et de séjour. Le montant de la mensualité (1 000 euros) a été fixé par le conseil d’administration de l’Ifao. L’Ifao, dans la mesure des places disponibles dans ses locaux et moyennant rétribution, peut assurer le logement des boursiers. Les boursiers appelés à séjourner dans d’autres régions d’Égypte devront s’y loger par leurs propres moyens.
À l’expiration de leur séjour, les boursiers doivent remettre un rapport d’activité au directeur de l’Ifao, ou au directeur des études.
Toute personne venant à l’Ifao dans le cadre d’une bourse doit disposer d’une couverture sociale personnelle et d’un contrat prévoyant le rapatriement sanitaire.
Demande de mission
Les personnes bénéficiant d’une bourse de l’Ifao, et souhaitant effectuer dans ce cadre une mission en Égypte, doivent remplir le formulaire suivant (Fiche mission bourse IFAO), le transmettre à direction@ifao.egnet.net et le cas échéant contacter les autres services mentionnés dans le formulaire. Afin de préparer leur mission, elles sont invitées à lire attentivement la page du site « Votre séjour à l’Ifao » : http://www.ifao.egnet.net/pratique/sejourner/
N’hésitez pas à diffuser l’information autour de vous.