Tous les articles par Giulia Galluccio

OFFRE DE BOURSE (S) POUR ETUDIANT-E-S DE MASTER

Le CEDEJ propose pour 2018 plusieurs bourses de stage d’une durée d’1 à 3 mois pour un-e étudiant-e de Master 1 ou 2 souhaitant réaliser un mémoire en SHS sur l’Egypte contemporaine. Date limite : 26 novembre 2017

Conditions générales

– L’étudiant-e en Master doit être inscrit-e dans une université française, égyptienne ou étrangère dans une discipline des sciences humaines et sociales. Les sujets sur l’alimentation ou la santé sont les bienvenus.

– Il/elle s’engage à acquérir, avant son stage, des connaissances de base sur l’Egypte et sur le thème choisi. Des connaissances de base en arabe sont recommandées.

– L’étudiant-e devra faire preuve de capacités d’adaptation et d’autonomie dans l’organisation de son travail et de qualités relationnelles pour s’insérer dans l’équipe du CEDEJ.

Date limite : 26 novembre 2017

Lieu : CEDEJ, Le Caire, Egypte

Durée : 1 mois à 3 mois (préciser la durée) au cours du 1er semestre 2018

Rémunération : 5 000 LE/mois ou équivalent rémunération de stage. Pas de prise en charge du billet d’avion.

Pour postuler

Envoyez CV + lettre de motivation à ayda.yakout@cedej-eg.org, copie à karine.bennafla@cedej-eg.org

Appel à communication : « L’intégration de l’Afrique du Nord au monde islamique (VIIe-Xe siècle) » (Nanterre, 18-19/01/2018) – LIMITE : 15/10/2017

Organisé par le labex Les passés dans le présent (Université Paris Nanterre) et l’UMR 8167 Orient et Méditerranée

Ce colloque se tiendra à l’université Paris Nanterre les 18 et 19 janvier 2018.

Les collègues souhaitant participer à ce colloque enverront le titre et le résumé de leur communication, avant le 15 octobre 2017 à colloque-nanterre@gmail.com.

Le Comité scientifique examinera ces propositions et donnera ses réponses fin novembre 2017.

appel_a_communications_18-19_janvier_2018

 

Appel à participation : Session d’études doctorales de l’IISMM 2017, « Islam, the body and the self » à Sarajevo du 13 au 17 mars 2017 — LIMITE : 15/01/2017

En partenariat avec le Netherlands Interuniversity School for Islamic Studies (NISIS), le Center for Near and Middle Eastern Studies (CNMS), le Marburg University et la Faculty of Islamic studies de Sarajevo et avec le soutien du GIS Moyen-Orient et mondes musulmans (CNRS)

Responsables scientifiques :

  • Mercedes Volait

Directeur de recherche au CNRS

Directeur du laboratoire InVisu, INHA, Paris

Institut d’études de l’Islam et des Sociétés du Monde musulman

Mercedes.volait@inha.fr

  • Petra de Bruijn

Lecturer in Turkish studies,

Middle Eastern Studies Leiden University

InterUniversity School for Islamic Studies

Director ad interim Netherlands Interuniversity School for Islamic Studies

nisis@hum.leidenuniv.nl

  • Ahmet Alibasic

Assistant Professor

Faculty of Islamic Studies

Sarajevo

ahmetalibasic@yahoo.com

Dates

Arrivée le 12 mars 2017, départ le 17 mars 2017

Lieu

Sarajevo, Bosnie

Thème

Islam, le corps et le for intérieur / Islam, the body and the self

Disciplines

Histoire – Histoire de l’art – Archéologie – Anthropologie – Sociologie –Philosophie – Islamologie

Argumentaire

Islam, the body and the self

Religion is not exclusively about textuality. We cannot study religion without taking into account the multiple dimensions of the body as an object of research in its own right. This is also the case with Islam. The body is the oldest and probably most essential religious medium. Oral transmission is considered the most appropriate way of transmitting the word of God. Just as in any religious tradition at the heart of Islam is the body as the carrier of that tradition.

There are many normative references in theological and juridical sources to various aspects and features of the body. There is an intriguing paradox with respect to the position of the body in Islamic tradition. Although it is considered as the central carrier of tradition, the centrality of the body may also easily open up to idolatry. Iconography is an important emerging field in Islamic studies because it explores among other things the dynamics of the imagination of the human body in Islam in relation to its central religious tenets dealing with its representation. The growth of the modern media replete with images adds new dimensions to the study of iconography and the body.

Religious boundary making also works through the body. The body is the pivotal object of imagination and symbolism in interactions between the self and the other and between Muslims and non-Muslims. Processes of boundary making, othering, exclusion and physical extinction, but also reconciliation and dialogue, always take place through corporeal practices and interactions. Under conditions of war, bodily violence constitutes a compelling and extreme form of boundary making. It involves the use of the body to establish the parameters of otherness, taking the body apart to define the enemy within. But we can also think of more banal and everyday situations of boundary making in which the body plays a central role such as sport and the bodily culture that surrounds it.

And last but not least, the body is the single most important vessel for religious practice. Religion is performed through the body and reversely, stages in the lives of individuals such as birth, marriage and family formation, death and burial constitute important ritual moments in religious traditions. Religiosity is being shaped and re-shaped under changing circumstances through the process of embodiment. The body in Islam has a history in this respect. Ethical and moral improvement, the disciplining of the body for moral improvement, the formation and fashioning of the (Islamic) self is first and foremost accomplished, enabled, but also limited by our bodies. Rituals, acquiring and disseminating knowledge, and disciplinary practices, are accomplished through embodiment. And being in the world, self-understanding, the making of selfhood, and identity-making cannot be properly understood if we would ignore the crucial agency of the body.

We invite researchers explicitly working on the body, but also those not explicitly addressing the body, to explore the relevance of the body and the self in their work.

Déroulement de la session

Les matinées sont consacrées à des exposés magistraux par l’équipe encadrante ; les après-midis sont réservés à des ateliers de travail autour des recherches doctorales des étudiants qui participent à la session. Les débats et les interventions se dérouleront en anglais. La participation exige une bonne compréhension de l’anglais, ainsi qu’une véritable capacité à s’exprimer dans cette langue.

Participants

Une douzaine d’étudiants inscrits dans les formations doctorales en France seront sélectionnés par l’IISMM.

Procédure de candidature

Les étudiants inscrits dans une université française candidatent auprès de l’IISMM. Ils soumettent un dossier comportant les pièces suivantes :

– une lettre de motivation en anglais (1 à 2 pages maximum),

– un résumé de la thèse en anglais (2 pages maximum),

– une proposition d’intervention en relation avec le thème de la session, assortie d’une courte biographie, le tout en anglais,

– un CV (rédigé en français ou en anglais),

– une lettre de soutien du directeur de thèse.

Les candidats retenus s’engagent à assister à la totalité de la session. Leurs frais de mission étant pris en charge, ils s’engagent également à respecter les dates de départ et de retour qu’implique la session.

Date limite de réception des candidatures : 15 janvier 2017 par poste (IISMM, 96 bd Raspail, 75006 Paris) ou par mail à mercedes.volait@inha.fr , avec copie à direction.iismm@ehess.fr

Voir l’annonce sur le carnet de l’IISMM: https://iismm.hypotheses.org/25918

OFFRE DE STAGE POUR LE PRIX DE THÈSE 2017 SUR LE MOYEN-ORIENT ET LES MONDES MUSULMANS

Prix de thèse 2017 et Congrès 2017 : recrutement d’un/une stagiaire

L’Institut d’études de l’Islam et des sociétés du monde musulman (IISMM/UMS2000) recrute un/une stagiaire à temps complet pour une durée de six mois du 8 janvier au 8 juillet 2017.

Il ou elle sera plus particulièrement chargé(e) de l’organisation pratique de la cinquième édition du Prix de thèse sur le Moyen-Orient et les mondes musulmans organisé par l’IISMM (EHESS/CNRS) et le GIS Moyen-Orient et mondes musulmans du CNRS.

Trois prix seront en fait décernés, avec le soutien du Centre d’analyse, de prévision et de stratégie (CAPS) du Ministère des affaires étrangères, du Bureau central des cultes (BCC) du ministère de l’Intérieur et du Bureau Maghreb de l’Agence universitaire de la francophonie (AUF).

Activités confiées :

  • Réception et vérification des dossiers de candidature envoyés à l’IISMM avant le 10 janvier 2017.
  • Communication avec les candidats à toutes les étapes du concours.
  • Élaboration, en vue de la première réunion du jury le 20 février 2017, d’une liste des candidats par prix comprenant leur nom, leur discipline, le titre de la thèse, le lieu et la date de soutenance, le nom du directeur, la composition du jury.
  • Communication avec les rapporteurs désignés par le jury du Prix de thèse en janvier 2017 : envoi des dossiers et réception des rapports avant le 2 mai 2017.
  • Préparation de la deuxième réunion du jury le 15 mai 2017.
  • Récupération des thèses auprès des rapporteurs et renvoi aux candidats.
  • Préparation de la cérémonie officielle de remise des prix le mercredi 5 juillet 2017, en collaboration avec Madame Cyrielle Michineau, la secrétaire générale du GIS Moyen-Orient et mondes musulmans.
  • Aide matérielle et logistique à la préparation du Deuxième Congrès du GIS Moyen-Orient et mondes musulmans.

Lieu de travail :

EHESS/IISMM – 96 bd Raspail – 75006 Paris

Gratification selon la règlementation en vigueur

Envoyer CV et lettre de motivation (avant le 30/11/2016) uniquement par mail conjoint à :

Voir l’annonce sur le site http://majlis-remomm.fr/34714