Maghreb 3D

MAGHREB 3D – Décloisonner les études françaises sur le Maghreb

 

Les études sur le Maghreb ont connu depuis une trentaine d’années une fragmentation préoccupante des forces de recherche et de formation, alors même que la demande sociale et politique sur ces sujets demeure forte. Si le nombre de spécialistes reste globalement significatif, l’organisation de ce domaine reste très déséquilibrée au niveau national, avec trop peu d’enseignants-chercheurs en poste (notamment pour la direction de thèse), des renouvellements timides dans les objets, les problématiques, les méthodes, et un effacement international de la recherche française au profit de nouveaux acteurs dynamiques issus du monde anglophone, d’Allemagne ou du Moyen-Orient, ainsi qu’un déphasage croissant avec les évolutions des filières de formation et de recherche dans les différents pays du Maghreb.

L’enjeu de ce programme est double. Il est d’abord de dresser un état des lieux exhaustif de ce champ d’étude et de recherche, grâce à la recension minutieuse de l’ensemble des chercheurs, enseignants-chercheurs, docteurs sans poste, doctorants et post-doctorants relevant de ces études, ainsi que leurs disciplines et thématiques de recherche. Mais l’enjeu est également d’œuvrer pour une recomposition plus équilibrée et dynamique du paysage actuel de la recherche et de la formation, avec un soutien appuyé à des formations innovantes notamment dans le domaine de la formation linguistique et de la formation à la recherche, et à l’émergence de nouveaux programmes de recherche novateurs, interdisciplinaires et à forte dimension internationale. Il permettra également de prolonger le travail engagé dans le sillage du Livre blanc Vers la science ouverte ? Le tournant numérique dans la recherche française sur le Moyen-Orient et les mondes musulmans (GIS, 2020) qui avait pointé un déficit dans le signalement et l’accessibilité des riches et nombreuses ressources documentaires françaises sur le Maghreb. Ce travail a débouché sur la mise en place en 2020-2021 du programme DIGI#MAGH (Digital Maghreb – Ressources numériques françaises pour les études sur le Maghreb) qui bénéficiait déjà du soutien du plan SHS 2020 et 2021.

Soutenue par le plan SHS du MESRI pour 2022, la démarche engagée par ce programme consiste ainsi à promouvoir, poursuivre et approfondir trois décloisonnements des études maghrébines déjà largement entamés au cours des dernières années, en les structurant de façon plus visible :

  • Un décloisonnement géographique, ouvrant plus largement les études sur le Maghreb en direction de l’Afrique subsaharienne, du Moyen-Orient, de l’Europe, et du reste du monde, par des approches connectées ou comparées ;
  • Un décloisonnement chronologique et disciplinaire, en encourageant plus de formations et de recherches à l’articulation entre Maghreb médiéval, ottoman, colonial et contemporain ; et en reprenant à nouveau frais le dialogue interdisciplinaire entre histoire, anthropologie, sociologie, science politique, langue et littérature ;
  • Un décloisonnement linguistique, avec un appui à une circulation des savoirs plus intense entre les langues arabe, française et anglaise et un décloisonnement entre études berbères et arabes.

Programme d’action 2022-2023

  • Mise en place d’un Groupe de travail interdisciplinaire en vue de la réalisation d’un Livre blanc des études françaises concernant le Maghreb à l’automne 2022, en français et en arabe ;
  • La poursuite du programme DIGI#MAGH (Digital Maghreb – Ressources numériques françaises pour les études sur le Maghreb) : ouverture du projet à de nouveaux fonds-pilotes documentaires, mise à jour de l’interface numérique, programme national de formation sur les ressources documentaires sur le Maghreb;
  • La mise en place d’un réseau international (IRN) autour du décloisonnement des études maghrébines, associant les UMIFRE, les principaux laboratoires métropolitains avec des laboratoires spécialisés maghrébins, européens et nord-américains.

Responsable : Choukri Hmed (choukri.hmed@dauphine.psl.eu), directeur-adjoint du GIS MOMM, MCF HDR en science politique, Université Paris-Dauphine PSL
Adjoint : Antoine Perrier
Postdoctorant au GIS MOMM : Mehdi Sakatni(mehdi.sakatni@ehess.fr),