Palmarès du prix de thèse 2018

Le jury du prix de thèse 2018 sur le Moyen-Orient et les mondes musulmans de l’Institut d’étude de l’islam et des sociétés du monde musulman (IISMM) et du Groupement d’Intérêt Scientifique (GIS) Moyen-Orient et mondes musulmans s’est réuni le 9 avril 2018. Il a désigné les lauréats sur la base de rapports établis sur chaque candidature par les experts qu’il avait mandatés.

8 prix ont été décernés sur un total de 87 candidatures.

Le prix Mohammed Arkoun de la thèse d’islamologie, soutenu par le Bureau Central des Cultes (Direction des Libertés publiques et des Affaires juridiques) du ministère de l’Intérieur, a été attribué à Monsieur Youssouf Sangaré, « La notion de khatm al-nubuwwa (scellement de la prophétie) en Islam. Genèse et évolution d’une doctrine », thèse d’études arabes, sous la direction d’Eric Geoffroy, soutenue à l’Université de Strasbourg le 13 décembre 2016.

Le prix de la thèse francophone soutenu par la Direction régionale de l’AUF au Moyen-Orient, a été attribué à Madame Samah Mohamed, « État, pouvoir et territoire : le développement de l’État qasimite au Yémen (1006/1597-1127/1715) », thèse d’histoire du monde arabe et musulman, sous la direction de Michel Tuchscherer, soutenue à Aix-Marseille Université le 21 novembre 2016.

Les prix du GIS Moyen-Orient et mondes musulmans ont été attribués à :

  • Le premier prix à Madame Charlotte Courreye, « L’association des Oulémas Musulmans Algériens et la construction de l’Etat algérien indépendant : fondation, héritages, appropriations et antagonismes (1931-1991) », thèse en littératures et sociétés, sous la direction de Catherine Mayeur-Jaouen soutenue à l’INALCO le 28 novembre 2016.
  • Le deuxième prix à Madame Ariane Zevaco, « Les enjeux de la « tradition ». Identités, pouvoirs et réseaux dans les pratiques musiciennes au Tadjikistan », thèse en anthropologie sociale et ethnologie, sous la direction de Gilles Tarabout soutenue à l’EHESS le 5 décembre 2016.
  • Le troisième prix à Madame Chloé Capel, « Sijilmassa et la Tafilalt (VIIIe-XIVe siècles) : éclairages sur l’histoire environnementale, économique et urbaine d’une ville médiévale des marges sahariennes », thèse en archéologie, ethnologie, préhistoire, sous la direction de Jean Polet soutenue à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne le 8 juin 2016.

Les prix de L’Institut d’étude de l’Islam et des sociétés du monde musulman (IISMM) ont été attribués à :

  • Le premier prix à Monsieur Hayri Gökşin Özkoray, « L’esclavage dans l’Empire ottoman (XVIe-XVIIe siècle). Fondements juridiques, réalités socio-économiques, représentation », thèse d’histoire moderne et contemporaine, sous la direction de Nicolas Vatin, soutenue à l’EPHE le 11 décembre 2017.
  • Le deuxième prix à Monsieur Julien Levesque, « Être sindhi au Pakistan : nationalisme, discours identitaire et mobilisation politique (1930-2016) »,thèse en études politiques, sous la direction de Jean-Luc Racine, soutenue à l’EHESS le 28 novembre 2016.
  • Le troisième prix à Madame Najla Nakhle-Cerruti, « La Palestine sur scène, Une approche géocritique du théâtre palestinien (2006-2016) »,thèse en langues, littérature et civilisation, sous la direction de Luc Deheuvels, soutenue à l’INALCO le 30 novembre 2017.

Les mentions spéciales du jury ont été attribuées à :

  • Madame Viola Allegranzi, « Les inscriptions persanes de Ghazni, Afghanistan. Nouvelles sources pour une contribution à l’histoire culturelle et à la tradition épigraphique ghaznavides (Ve-VIe/XIe-XIIe) », thèse de Langues, sociétés et civilisations orientales, sous la direction de Maria Szuppe et Roberta Giunta, soutenue à l’Université Sorbonne Nouvelle Paris 3, le 27 octobre 2017.
  • Madame Gabrielle Angey, « Le mouvement Gülen entre la Turquie et l’Afrique subsaharienne : Expériences croisées d’une institution transnationale », thèse d’études politiques, sous la direction de Nathalie Clayer, soutenue à l’EHESS le 20 septembre 2017.
  • Madame Farah Cherif-Zahar, « Le Traité d’Aristote sur l’éternité du mouvement. Traduction et commentaire de Physique VIII. », thèse de philosophie, sous la direction de Marwan Rashed, soutenue à l’Université Paris Sorbonne, le 10 décembre 2016.
  • Monsieur Hadrien Collet, « Le sultanat du Mali (XIVe-XVe siècle). Historiographies d’un État soudanien, de l’Islam médiéval à aujourd’hui », thèse d’histoire, sous la direction de Bertrand Hirsch, soutenue à l’Université Paris 1 Panthéon Sorbonne, le 16 décembre 2017.
  • Monsieur Wissam Halabi-Halawi, « Le druzisme au IXe/XVe siècle. Entre Hagiographie Sayyidienne et réalités sociales », thèse d’histoire, sous la direction de Daniel De Smet et Françoise Micheau, soutenue à l’Université Paris 1 Panthéon Sorbonne, le 3 décembre 2016.
  • Madame Alexandra Bill, « La construction d’un objet historique : définition, conceptions et pratiques des instruments de musique en al-Andalus (IIIe/IXe-VIe/XIIe siècle) », thèse d’histoire, sous la direction de Christophe Picard et Anne-Marie Éddé, soutenue à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, le 25 novembre 2017.

Le jury, présidé par Élise Massicard, directrice de recherche CNRS, directrice adjointe du GIS Moyen-Orient et Mondes Musulmans, était constitué de volontaires du comité de pilotage de l’IISMM et du Conseil Scientifique du GIS Moyen-Orient et Mondes Musulmans :

    • Mohamed Hocine Benkheira, directeur d’études (EPHE), membre du GSRL
    • Pascal Buresi, directeur de recherche (CNRS), directeur d’études (EHESS), directeur de l’IISMM
    • Anne-Laure Dupont, maître de conférences (Université Paris-Sorbonne)
    • Frédéric Hitzel, chargé de recherches (CNRS), directeur adjoint du CETOBaC
    • Choukri Hmed, maître de conférences (Université Paris Dauphine)
    • Juliette Honvault, chargée de recherches (CNRS), membre de l’IREMAM
    • Marie Ladier-Fouladi, directrice de recherche (CNRS), membre du IIAC
    • Corinne Lefèvre, chargée de recherche (CNRS), co-directrice du CEIAS
    • Catherine Mayeur-Jaouen, professeur des Universités (Université Paris-Sorbonne)
    • Sabrina Mervin, chargée de recherche (CNRS), membre du CéSor
    • Jean Schmitz, directeur de recherche (IRD), membre de l’IMAF
    • Hélène Thiollet, chargée de recherche (CNRS), membre du CERI
    • Julien Thorez, chargé de recherche (CNRS), membre de Mondes iraniens et indiens
    • Éric Vallet, maître de conférences (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne), directeur du GIS MOMM
    • Elise Voguet, chargée de recherche (CNRS), directrice adjointe de l’IISMM